Chine : Une marée humaine fait des vagues dans un parc aquatique

Des dizaines de milliers de personne ont essayé d’échapper à la chaleur ce dimanche 20 juillet en se réfugiant dans divers parc aquatiques à travers la Chine. Les provinces intérieures n’ayant pas accès à la mer, leurs habitants ont l’habitude de se tourner vers des sources d’eau artificielles.

Près de 15.000 visiteurs viennent ainsi chaque jour dans un parc aquatique de la province du Sichuan, dans le centre de la Chine, pour s’essayer aux joies de l’impressionnante machine à vagues au milieu d’une véritable marée humaine.

« Au cœur des trafics alimentaires »

Charles Haquet, grand reporter à l’Express, nous plonge dans le monde de l’industrie agro-alimentaire à travers son roman: « Les fauves d’Odessa ».

Camille Dupreux, fondateur du cabinet de conseil TracFood, spécialisé dans la traçabilité des aliments, disparaît alors qu’il enquête sur une société louche, qui importe d’Asie des conteneurs de nourriture. En remontant la piste, son associé Marco découvre l’horreur de la contrefaçon alimentaire et le cynisme des industriels occidentaux. De la Chine à Odessa, il cherche la geôle où Camille est retenu par les fauves impitoyables de la mafia ukrainienne, prêts à tout pour faire fructifier leur business.

« Pour l’apéro, quelques amuse-bouches: des toasts de caviar parfumé à l’urotropine. En entrée : une bonne terrine de porc nourri au clenbuterol, anabolisant bien connu des culturistes. En plat de résistance : méli-mélo de poissons – Tilapia aux antibios et saumon aux œstrogènes. Plus besoin de prendre la pilule, mesdames. »

Radio Courtoisie : « Retour sur la question ukrainienne » (Audio)

Mis en avant

Le samedi 26 juillet 2014, dans le Libre journal des lycéens sur Radio Courtoisie, Pascal Lassalle, assisté de Xavier Delaunay, recevait Pierre-Alexandre Bouclay, journaliste, sur le thème : « retour sur la question ukrainienne ».

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Game Over : Le règne des jeux vidéo

Ces 10 dernières années, les jeux en réseau ont révolutionné le monde des jeux vidéo. à travers les aventures de personnages hauts en couleur aux quatre coins de la planète, ce reportage se penche sur cette révolution en évoquant de façon différente les notions d’éducation, de violence ou d’addiction.

Il pose aussi des questions plus inhabituelles telles que l’effacement de la frontière entre réel et virtuel, les relations avec son avatar, l’apprivoisement de la complexité des liens sociaux, les nouvelles sociabilités engendrées par les jeux vidéo en réseau…

Des sujets clés, rarement abordés et pourtant essentiels à la compréhension du vrai pouvoir des jeux vidéo.

Que devient un cheeseburger dans votre estomac ?

L’expérience risque de vous couper l’appétit. La chaîne YouTube à vocation scientifique The Periodic Table of Videos a plongé un cheeseburger de McDonald’s dans un bain d’acide chlorhydrique, composant premier des acides gastriques présents dans notre estomac.

La chaîne YouTube The Periodic Table of Videos est produite par un ancien journaliste de la BBC et animée par le professeur Martyn Poliakoff.

Au bout de quelques heures, vous avez un bon aperçu de ce que devient un cheeseburger une fois introduit dans votre système digestif.

Après les différentes expériences autour du Coca-Cola, cette nouvelle démonstration ne va pas réconcilier les chaînes de fast-food avec la chimie. Certes, il est possible de se dire que tout aliment dissout par l’action du suc gastrique a tendance à prendre un aspect répugnant, mais après avoir visionné cette vidéo, vous ne regarderez plus un cheeseburger de la même manière.

Allemagne : Les pionniers de l’Or Noir

Dès 1735, des illuminés avaient commencé en Basse-Saxe à exploiter des sables bitumineux et à creuser un étonnant labyrinthe de galeries. En juin 1859, dans la lande de Lunebourg, une équipe tombe sur du pétrole qui jaillit, trois mois avant que le premier puits ne soit creusé aux États-Unis et provoque une ruée vers l’or noir.

Vers 1900 le village de Wietze était devenu une véritable plateforme pétrolière sous la houlette de la famille Wallmann qui gagna alors des fortunes. Un des descendants n’hésite pas à voir dans ses aïeux des personnalités qui ont servi plus tard à imaginer des séries telles que Dallas! En 1910, le gisement commença à s’appauvrir et c’est grâce à une méthode d’extraction venue d’Alsace que la production peut encore se maintenir quelque temps.

En Basse-Saxe, la situation ne fut pas de tout repos, avec des rivalités de clans et des duels au pistolet dignes des meilleurs westerns.

L’histoire interdite du piratage informatique

Ce documentaire nous ramène dans un premier temps dans les années 60 avec John Draper, le pionnier du piratage téléphonique. Il sera une source d’inspiration pour un certain Steve Wozniak, un jeune génie qui fondera plus tard le géant Apple. Puis, faisons un bond en avant dans les années 80, lorsque le piratage informatique devient un acte jugé criminel.

Le hacker le plus recherché des États-Unis à l’époque, Kevin Mitnick, nous raconte son histoire et ses 5 années passée en prison. La rencontre de ces 3 figures du piratage nous permet de faire la lumière sur ces hommes qui devinrent à la fois les héros et les bandits de l’ère informatique.

André Gorz : Leur écologie et la nôtre

Texte d’André Gorz de 1974

L’écologie n’a pas de sens s’il s’agit simplement de faire accepter au capitalisme les contraintes écologiques. « (…) La lutte écologique n’est pas une fin en soi, c’est une étape » vers « une révolution économique, sociale et culturelle qui abolit les contraintes du capitalisme et, par là même, instaure un nouveau rapport des hommes à la collectivité, à leur environnement et à la nature (…) » Un classique d’André Gorz, à relire avant ou pendant les vacances.

« Réforme ou révolution ? »

L’écologie, c’est comme le suffrage universel et le repos du dimanche, dans un premier temps, tous les bourgeois et tous les partisans de l’ordre vous disent que vous voulez leur ruine, le triomphe de l’anarchie et de l’obscurantisme. Puis, dans un deuxième temps, quand la force des choses et la pression populaire deviennent irrésistibles, on vous accorde ce qu’on vous refusait hier et, fondamentalement rien ne change.

La prise en compte des exigences écologiques conserve beaucoup d’adversaires dans le patronat. Mais elle a déjà assez de partisans patronaux et capitalistes pour que son acceptation par les puissances d’argent devienne une probabilité sérieuse.

Alors mieux vaut, dés à présent, ne pas jouer à cache-cache : la lutte écologique n’est pas une fin en soi, c’est une étape. Elle peut créer des difficultés au capitalisme et l’obliger à changer ; mais quand, après avoir longtemps résisté par la force et la ruse, il cédera finalement parce que l’impasse écologique sera devenue inéluctable, il intégrera cette contrainte comme il a intégré toutes les autres.

Lire la suite

Le progrès est devenu le moyen de l’aliénation

« Il reste entendu que tout progrès scientifique accompli dans le cadre d’une structure sociale défectueuse ne fait que travailler contre l’homme, que contribuer à aggraver sa condition. » (André Breton. Le Figaro littéraire, 12 octobre 1946)

« En comparant l’état des connaissances humaines avec les états précédents, Fontenelle découvrit non pas précisément l’idée de progrès, qui n’est qu’une illusion, mais l’idée de croissance. Il vit assez bien que l’humanité, à force de vivre prend de l’expérience et aussi de la consistance. (…) Progrès ne voulut pas dire autre chose d’abord qu’avancement, marche dans l’espace et dans le temps, avec ce qu’implique d’heureux un état de constante activité. Plus tard, on donna à ce mot le sens d’amélioration continue (Turgot), indéfinie (Condorcet) et il devint ridicule. » (Rémi de Gourmont. Sur Fontenelle. Promenades littéraires. Mercure de France, 1906)

Cela fait des décennies, sinon un siècle ou deux, que des gens cherchent le mot, l’ont « sur le bout de la langue », qu’il leur échappe, leur laissant une vive et chagrine frustration – sans le mot comment dire la chose ? Comment donner et nommer la raison du désarroi, de la révolte, du deuil et pour finir du découragement et d’une indifférence sans fond. Comme si l’on avait été amputé d’une partie du cerveau: amnésie, zone blanche dans la matière grise.

Bientôt, l’humain sera réellement « néo »…

Lire la suite

Suisse : La France veut-elle se renflouer avec les banques helvètes ?

Le monde de la finance suisse est en émoi : l’UBS, une des grandes banques suisses, vient d’être mise en examen en France pour « blanchiment aggravé et fraude fiscale », et condamnée à payer une caution de 1,1 milliard d’euros, qui augure de l’importance de la condamnation finale qu’elle encourt. Dans les milieux d’affaires et politiques helvètes, on évoque une « affaire d’État », et on soupçonne la France se « s’attaquer à la Suisse pour renflouer » le pays.

Le Parquet de Paris reproche à UBS d’avoir démarché illégalement des Français fortunés résidant en France, et de les avoir incités à placer leur argent en Suisse entre 2004 et 2012. La banque aurait créé un système de double comptabilité pour dissimuler les transferts  de capitaux de la France vers la Suisse.

D’après le journal suisse Le Temps, une caution d’un montant aussi exorbitant suggère que la France va infliger une amende à la banque comparable à celles que les États-Unis ont récemment réclamées à des établissements bancaires.

Selon Le Temps, la Cheffe suisse du Département Fédéral des Finances, Éveline Widmer-Schlumpf, a tenté d’intercéder auprès du ministre français des Finances, Michel Sapin, pour négocier une « solution raisonnable ». Mais Sapin aurait refusé de négocier. « On ne solde pas la fraude », aurait indiqué son ministère.

Lire la suite

Méditerranée : Le royaume perdu des requins

Pour côtoyer les grands requins, il faut aller au bout du monde. Pourtant, il y a un siècle à peine, c’est en Méditerranée, que l’on pouvait les rencontrer. A l’époque, dans notre “petite mer intérieure“, foisonnaient les poissons, les tortues, les dauphins, les baleines, un royaume inouï sur lequel régnaient les grands requins.

On y trouvait en abondance, requins bleus, requins taupes, requins marteaux, et grand requin blanc, tant la Méditerranée était poissonneuse. Qu’est devenu ce monde magnifique ? Y’a t’il des lieux préservés où l’on puisse admirer les vestiges de sa splendeur passée ? Où sont passés les grands requins ? Survivent-ils dans quelques lieux secrets de notre Méditerranée ?

Discrets et fascinants, requins bleus, requins taupes, requins marteaux, et grand requin blanc sont présents dans les eaux de la Méditerranée.

Lire la suite

Écosse : Le business du monstre du Loch Ness

Cela fait bien longtemps que personne n’a plus affirmé avoir vu le légendaire monstre du Loch Ness. Rappel historique : le premier témoignage remonte à près de 1 500 ans. Saint Columbus, un missionnaire catholique irlandais, avait déjà fait état d’une vision sur les bords du lac en l’an 565 après JC.

Adrian Shine le cherche depuis plus de 40 ans. Ne l’ayant jamais vu, il a décidé d’ouvrir un musée, où il expose toutes ses recherches, et raconte toutes les légendes autour de l’étrange créature.

C’est le monstre qui fait vivre toute la population, toute l’économie et toute l’histoire du plus célèbre lac d’Écosse.

La guerre des chasseurs de monstre

Lire la suite

Lien confirmé entre l’utilisation des neonicotinoides et le déclin des oiseaux

Pour la première fois, une étude britannique établit un lien statistique entre l’utilisation de ces pesticides et le déclin des populations d’oiseaux des champs.

Perturbez un échelon de la chaîne alimentaire, et c’est tout un écosystème qui est ébranlé.

Des travaux publiés au­jourd’hui dans Nature montrent, chiffres à l’appui, qu’un insecticide agricole a réduit certaines populations d’oiseaux aux Pays-Bas. Ils portent une nouvelle accusation contre l’imidaclopride, une molécule de la famille des néonicotinoïdes dont l’usage a été en partie restreint dans l’Union européenne, en raison du risque qu’elle fait courir aux populations d’abeilles et de bourdons.

Lire la suite

Évasion fiscale, le hold-up du siècle (Rediff)

De la Suisse aux îles Caïmans en passant par Jersey, un tour du monde très pédagogique des paradis fiscaux où sont dissimulés des milliards de dollars, détournés de la richesse publique.

Imaginez un monde dans lequel vous pourriez choisir de payer ou non des impôts tout en continuant de bénéficier de services publics de qualité (santé, éducation, sécurité, transport…) payés par les autres. Ce monde existe : c’est le nôtre. Aujourd’hui, les multinationales peuvent dégager des milliards d’euros de bénéfice et ne pas payer un euro d’impôt. De même que des riches contribuables ont tout loisir de dissimuler leurs fortunes à l’abri du secret bancaire suisse ou dans des trusts domiciliés à Jersey. L’évasion fiscale a pris de telle proportion qu’elle menace aujourd’hui la stabilité de nos États.

Documentaire réalisé par Xavier Harel (2012)

(Merci à NOP)

Chine: un pour cent des ménages contrôle un tiers de la richesse du pays

Un pour cent des ménages les plus riches en Chine contrôle plus d’un tiers des richesses du pays, tandis que 25% des ménages les moins riches en détiennent seulement 1%, ont indiqué les médias officiels, citant un rapport universitaire.

Les chiffres de 2012 cités par un rapport de l’Université de Pékin, publié vendredi, révèlent l’étendue de l’inégalité sociale en Chine, un facteur qui nourrit la colère dans le pays.

Le fossé entre riches et pauvres inquiète le Parti communiste au pouvoir, qui attache beaucoup d’importance à ce que soit préservée la stabilité sociale du pays, afin de prévenir toute contestation de son pouvoir.

Un pour cent des ménages les plus riches en Chine contrôle plus d’un tiers des richesses du pays, tandis que 25 pour cent des ménages les moins riches en contrôlent juste un pour cent“, a indiqué vendredi le site web du Quotidien du Peuple, citant les chiffres du rapport universitaire.

Lire la suite

Martinique : Fabriquer de l’électricité grâce à l’océan

La Martinique va accueillir NEMO (pour “New Energies for Martinique and Overseas”) une première centrale électrique flottante nouvelle génération utilisant les couches profondes des océans.


L’Union européenne vient de décider l’octroi de 72 millions d’euros pour aider à la réalisation du projet NEMO. Il s’agit d’une centrale flottante exploitant l’énergie thermique des mers (ETM). Construite par la DCNS (ex direction de la construction navale à Cherbourg) et le développeur de projet akuo energy.

Cette centrale de 16 MW pourra fournir les besoins de 35.000 foyers. Elle sera installée à sept kilomètres au large de la ville de Bellefontaine sur la côte est de l’île et sera opérationnelle en 2018. Le coup de pouce de l’Europe va permettre de couvrir financièrement les cinq premières années d’exploitation.

Utiliser la différence de température entre la surface et les couches profondes

Lire la suite

États-Unis : Pas de repos pour Granny

Aux États-Unis, l’âge de la retraite ne sonne pas à 65 ans pour tout le monde. Les salariés américains prolongent désormais leur vie active jusqu’à 70, 80, voire 90 ans.

Rencontre, sur leurs lieux de travail respectifs, dans l’Ohio, avec ces «senior worker». Jo, 75 ans, Gene, 73 ans, Thelma, John et Caroll, 87 ans, et Evelyn, 93 ans, ne touchent pas une pension suffisante pour assurer leur niveau de vie et ont repris le chemin du travail.

Les employeurs trouvent leur compte avec cette main-d’œuvre disponible, fiable, productive et peu coûteuse.

Italie : Campodimele, terre de longévité

Avec leurs nombreux centenaires en pleine forme, certaines régions du monde semblent avoir trouvé la recette de la jeunesse éternelle. Illustration avec le petit village de Campodimele, à 150 km de Rome : 1/4 de sa population porte une mutation génétique responsable d’une accélération du métabolisme, qui rend peu prédisposé aux “maladies de civilisation“.

Partie 1:

Partie 2:
Lire la suite

Russie : Le trésor perdu des Romanov

On sait qu’en 1917, parce qu’ils avaient besoin de liquidités, les bolcheviques ont vendu une partie des biens de valeur trouvés au Kremlin, ainsi que ceux que Nicolas II avait cachés au couvent Saint-Jean de Tolbolsk, en Sibérie. Mais qu’est devenu le trésor de la Maison Romanov ? Une enquête qui démêle mythes et vérités historiques.

L’une des conséquences inattendues de l’effondrement de l’URSS est un regain d’intérêt pour l’or, les bijoux et autres objets précieux qui appartenaient au tsar et à ses proches. Ils sont nombreux à fouiller les archives, à compulser des catalogues censés répertorier diverses pièces ou à courir les salles des ventes, à l’instar de Nadejda Danilevitch, qui a fait partie de la commission d’enquête sur l’exécution de Nicolas II, et à tenter de retracer le parcours des biens personnels des Romanov. L’oligarque milliardaire Alexeï Ivanov, lui, rachète les mythiques œufs Fabergé, fleurons du trésor du tsar.