Très cher sommeil

Aujourd’hui, un actif sur trois a du mal à trouver le sommeil, tandis qu’un sur cinq est considéré comme insomniaque. Pharmacies et grandes surfaces se sont emparées de ce nouveau marché.

Smartphones, tablettes, ordinateurs portables, ces objets interconnectés nous gardent éveillés en permanence, au détriment de notre santé. Constamment rivés sur nos écrans, appareils allumés nuit et jour, alertes et notifications aliénant nos journées, ces petits condensés de technologie sont aussi responsables de notre manque de sommeil.

Crises d’insomnie et manque de repos font les bonnes affaires des pharmacies et des nouvelles thérapies à la mode pour nous aider à mieux dormir.

Grande-Bretagne : Bio-Bus, le premier véhicule qui carbure aux excréments humains

Ce premier « bus caca » est mis en service en Angleterre depuis le 19 novembre 2014, et comble de l’amusement, le jour de la « journée mondiale des toilettes ». Beurk mais comment ça fonctionne ?

Le bus est alimenté avec du bio-méthane, un gaz issu de la fermentation des ordures ménagères et des eaux usées. Les réservoirs de biométhane (présents dans le toit) permettent de réduire l’émission de gaz à effet de serre à hauteur de 88%. Une belle performance ! Si ce bio-méthane est identique chimiquement au gaz naturel, il est créé en utilisant de la matière… « fraîche » plutôt que décomposée. Par ailleurs, le dioxyde de carbone est éliminé et du propane y est ajouté.

Ainsi, avec un plein équivalent aux déjections annuelles de cinq personnes, le bus peut parcourir jusqu’à 300 km. Circulant entre l’aéroport de Bristol et le centre de Bath, le bus en test a une capacité d’accueil de 40 places assises. Imaginez si on pouvait exploiter l’ensemble des excréments du monde…  Il y aurait de quoi parcourir environ 420.000.000.000 de km par an ! ça laisse rêveur d’autant que le système est adaptable à l’automobile. Il existe déjà une « Bio-Bug » fonctionnant sur le même principe.

Le système développé par GENeco semble être une réelle alternative aux carburants traditionnels, et pour rassurer les plus téméraires, aucune odeur particulière ne se dégage du pot d’échappement. C’est « propre » pour l’environnement. Vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Une ville du Texas vote l’interdiction de la fracturation hydraulique

La ville de Denton au Texas vient de voter l’interdiction de la fracturation hydraulique sur son territoire. Mardi dernier, 58 % des votants de cette ville de 123 000 habitants se sont prononcés contre la poursuite de l’exploitation des gaz de schiste sur leur commune. 

C’est une première au Texas, état conservateur où l’exploitation des énergies fossiles joue un rôle primordial dans l’économie. Les firmes impliquées dans l’exploitation gazière avaient pourtant dépensé plus de 700 000 dollars pour faire échouer ce vote.

Lire la suite

Le dernier siècle de l’ours polaire

L’ours polaire, espèce menacée. L’affirmation semble une évidence. Le réchauffement climatique provoque la fonte des glaces, qui prive l’espèce d’une bonne partie de son habitat. Dans la revue PLoS One du 27 novembre, une équipe de l’université d’Alberta va nettement plus loin. Dates et chiffres à l’appui, elle annonce que si rien n’est fait d’ici à la fin du siècle, l’ensemble de la population de cet animal culte pourrait franchir un « point de non-retour » qui conduira à son extinction.

Par Nathaniel Herzberg

Sur la banquise, le colosse à fourrure blanche n’épargne personne. Du poisson au caribou, du morse au narval, rien de ce qui vit sur la glace ou dans l’eau n’est à l’abri de son instinct prédateur. Mais son énergie, l’ours la tire en réalité d’une source essentielle, presque unique : le phoque. Et plus particulièrement de la graisse du mammifère marin, beaucoup plus riche en calories que la viande. « Sans elle, il lui est impossible de vivre dans les conditions extrêmes du Grand Nord », explique le biologiste Stephen Hamilton, premier signataire de l’étude.

Lire la suite

Légumes d’Antan : Retour gagnant

Crosne, panais, pâtisson, rutabaga : ces légumes aux noms curieux, longtemps laissés à l’abandon, sont de retour sur les étals de nos maraîchers, mais aussi dans la grande distribution.

Tombés en désuétude peu après la Seconde Guerre mondiale au profit d’une agriculture intensive, leurs noms sont associés à des périodes de malheur ou de disette. Pourtant, ces légumes ont désormais le vent en poupe.

Ce succès ne traduit-il pas un réel besoin d’un retour à l’authentique? Ces racines rustiques aux formes bizarres apportent une certaine diversité dans les assiettes. Les chefs étoilés sont à l’origine de cet engouement et aujourd’hui, après les marchés, la grande distribution suit la tendance.

Ukraine : Un drone filme Pripiat, une ville abandonnée près de Tchernobyl

Un emblème soviétique rouillé, une piscine vide, une grande roue à l’arrêt et une végétation envahissante. Un réalisateur britannique a publié une “carte postale” vidéo montrant la ville fantôme de Pripiat, située à trois kilomètres de la centrale nucléaire de Tchernobyl.

Équipé d’un drone et d’un dosimètre, Danny Cooke a tourné des images saisissantes, montrant, au loin, le chantier du sarcophage qui doit recouvrir le réacteur accidenté en 1986.

Pripiat, qui hébergeait des milliers d’employés de la centrale nucléaire, était présentée comme une “ville modèle”, avec notamment un parc d’attractions dont l’inauguration était prévue quatre jours après la catastrophe, rappelle le site de Libération. Elle est complètement abandonnée depuis près de trente ans mais des visites y sont possibles.

La ville apparaît d’ailleurs dans la seconde moitié d’un clip du groupe Pink Floyd, publié en mai.

Le rêve fou de Google: une nano-pilule qui détecte toutes les maladies

Le laboratoire de recherche Google X projette de créer une pilule capable de voyager à travers le corps. L’objectif : détecter et prévenir toute maladie. De quoi révolutionner le secteur de la médecine.

Le projet “Plateforme à nanoparticules” de Google a été dévoilé le 28 octobre 2014, à l’occasion de la Wall Street Journal Digital Conference. C’est Andrew Conrad, chef du département science du Google X Lab et biologiste moléculaire, qui a exposé les grandes lignes du projet : une pilule capable de voyager à travers le corps et de prévenir toutes les maladies : cancer, AVC, diabète, Parkinson… À la croisée de la biologie et de la technologie, cette micro balise vise à surveiller en temps réel à l’échelle de l’infiniment petit, la santé des êtres humains.

Lire la suite

La consommation mondiale d’énergie bondira de près de 40% d’ici 2040

L’appétit des pays émergents devrait s’accentuer. Mais la croissance de la demande devrait se tasser au fil des ans en raison d’une efficacité énergétique renforcée.

Une consommation d’énergie accrue mais une demande qui se tasse au fil des ans. C’est ce qui ressort des prévisions de l’Agence internationale de l’Energie, qui publie ce mercredi sa grande étude prospective annuelle. Voici les principales prévisions de l’agence :

• 37%

C’est la croissance attendue de la demande mondiale d’énergie d’ici 2040 selon le scénario central de l’AIE. Cette prévision est très éloignée de celle de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) qui avait estimé, dans sa dernière étude prévisionnelle, à 60% la croissance de la consommation mondiale d’énergie à cette échéance.

D’après l’AIE, la géographie de la demande mondiale sera profondément bouleversée. La consommation d’énergie stagnera dans la plupart des pays européens, au Japon, en Corée du Sud et en Amérique du nord. Les nouveaux moteurs de la demande se trouveront dans le reste de l’Asie (notamment en Inde et en Asie du sud-est) qui représentera 60% de la demande mondiale, en Afrique sub-saharienne, au Moyen-Orient et en Amérique latine.

Lire la suite

États-Unis : Pendant 6 ans, des robots ont «habité» 3 maisons comme des familles moyennes

Cela commence un peu comme un roman de science-fiction, dans un cadre banal devenant progressivement inquiétant, quelque part entre le Truman Show et une nouvelle de Richard Matheson…

Pendant six ans, de 2009 à 2014, raconte Popular Science, trois maisons de la même banlieue résidientielle de Campbell Creek (même le nom du quartier ressemble à celui d’un film), dans l’État du Tennessee, ont généré l’énergie nécessaire à la vie quotidienne d’une famille américaine moyenne.

Chaque matin, l’interrupteur de la salle de bain s’allumait, la douche se mettait en marche le temps moyen d’une toilette individuelle. Le frigo s’ouvrait et se fermait chaque jour, les machines à laver le linge et la vaisselle se mettaient en route régulièrement, de même que les téléviseurs, programmés pour être en marche le temps que passe en moyenne un Américain devant l’écran. A la seule différence près que ces maisons n’étaient peuplées que de robots.

Lire la suite

Paris : La pollution aussi nocive que le tabagisme passif

Une étude réalisée par AirParif au cours des 18 derniers mois révèle que les effets du pic de pollution de décembre 2013 peuvent être comparés à du tabagisme passif. Les relevés effectués concernent les particules ultra fines, potentiellement les plus nocives pour la santé.

En France, 42.000 décès sont liés à l’exposition chronique aux particules fines selon les auteurs de l’étude qui ont souligné la nécessité d’agir rapidement pour réduire les émissions. L’une des pistes est la mise en place de zones à basse émission dont l’accès sera limité voire interdit aux véhicules les plus polluants.

La Méditerranée envahie par le plastique

Les chercheurs de Tara sonnent l’alarme : “À chaque relevé de filet, il a été prélevé des échantillons de plastique, et ce, dans toute la Méditerranée.”

Plastique dans échantillon de plancton prélevé à bord de la goélette Tara

La goélette Tara achève son expédition en Méditerranée. Son objectif était de traquer les micro-plastiques et d’étudier leurs effets sur les écosystèmes marins. Peu avant le retour du voilier d’exploration à Lorient, son port d’attache, les chercheurs n’ont pu que dresser un constat alarmant.

“Les premiers constats de l’expédition sont édifiants”, a assuré Gaby Gorsky, directeur scientifique de l’expédition qui a démarré en mai, dans une communication à l’AFP. “À chaque relevé de filet, il a été prélevé des échantillons de plastique ou de micro-plastique, et ce, dans toute la Méditerranée”, a précisé Stéphane Bruzaud, de l’université de Bretagne-Sud, soulignant des concentrations plus importantes dans les eaux de certains pays ainsi qu’à proximité des grandes villes, des ports et des zones touristiques.

Des “concentrations non négligeables” ont également été observées en haute mer, bien qu’on pourrait penser que les micro-plastiques y soient plus dispersés, a ajouté le Pr Bruzaud, interrogé par l’AFP. Dans cette vidéo, les scientifiques font une pêche “miraculeuse” au large de Bastia : un filet saturé de déchets plastiques !
Lire la suite

Les appareils ménagers ont-ils une durée de vie limitée ?

Quand les appareils tombent en panne, la majorité des Français les mettent à la poubelle pour les remplacer par des produits neufs. Une aubaine pour les fabricants d’électroménagers au point qu’elle pose la question d’une réduction volontaire de leur durée de vie.

Enquête sur un sujet qui touche le quotidien de beaucoup de Français : la longévité de leurs appareils ménagers. L’équipe de France 2 s’est rendue chez un réparateur, Alex Allal-Rimbaud. Elle découvre avec stupeur que les pannes des appareils sont identiques et qu’elles surviennent après un même temps d’utilisation.

“Ce sont des cartes de frigo qu’on répare sans arrêt, toujours avec les mêmes pannes. À 100 % c’est toujours la même panne”, explique le réparateur.

La revue Que Choisir a mené de nombreuses études comparatives au fil des années. Elle en tire un constat clé : malgré le progrès technique, les appareils ne tiennent pas plus longtemps. Néanmoins, Arnaud De Blauwe, rédacteur en chef adjoint de la revue, déclare : “Tant qu’on a pas la preuve (…) il est très difficile de le prouver.”  

Colombie : Simon Vélez utilise le bambou comme d’autres l’acier

« Toujours plus haut, toujours plus beau » telle pourrait être la devise de cette star de l’architecture verte, qui donne naissance à des œuvres monumentales en bambou. Son secret ? Un procédé tout simple qu’il a mis au point pour rendre le bambou aussi solide que l’acier. Dans ce combat de Titans, le végétal n’a pas dit son dernier mot face au minéral.

Lire la suite

À quoi ressembleront les villes du futur ?

Cet épisode de l’émission “Le dessous des cartes” s’intéresse au futur des villes modernes en traitant de l’apport économique, social et environnemental de ces dernières.

Actuellement, 53% de la population mondiale habite une métropole, ce taux augmentera à 65% d’ici 2050. Or, bien évidemment, le phénomène de croissance de la population urbaine à un impact écologique important, mais il semblerait que la ville soit l’échelle parfaite pour piloter un projet de métropole verte. Le sort environnemental de notre planète serait-il entre les mains d’une plus petite échelle que les États?

C’est ce que croit, entre autre, certains ingénieurs se penchant sur le futur de la ville de Grenoble. D’abord, les villes sont bien plus concrètes que les États pour combattre la crise écologique actuelle. Les villes sont des pionnières pour favoriser une consommation énergétique plus verte.

Pour y arriver dans la ville de Grenoble, on souhaite passer au transport par Modul’air, combinant le tram ainsi que le téléphérique. Puis, on souhaite faire revenir la nature pour assurer un meilleur milieu de vie aux habitants du milieu urbain.

Culture documentée

 

Chine : Le plus grand aquarium du monde

55.000 poissons de 1000 espèces différentes, un bassin gigantesque pour accueillir des requins baleines de plus de 20 mètres de long. A Hengqin, près de Hong Kong, le plus grand aquarium du monde a ouvert au printemps dernier. Quand la Chine se lance dans les parcs aquatiques, c’est avec démesure!

Guerre des légumes chez les bobos

Qui aurait cru qu’acheter ses légumes allait devenir un acte politique ? Les hostilités ont débuté en juin dernier avec un brûlot posté sur le Web par un dénommé Benjamin Guilbault. Cet apiculteur qui fournit plusieurs Amap (Association pour le maintien d’une agriculture de proximité) s’en prend vertement à la Ruche qui dit oui, accusée de “tromperie” du consommateur et de manquements à “l’éthique”.

Il l’accuse, en gros, de faire son miel sur le dos d’une filière équitable et de proximité, alors qu’elle ne ferait que prolonger les “pratiques capitalistiques du marché”.

Une sorte de parasitisme d’une petite start-up maline dans l’écosystème idéal des associatifs.

Lire la suite

Brésil : Des prisonniers pédalent pour éclairer leur région

Les détenus de la ville de Santa Rita do Sapucaí au Brésil ont la possibilité de réduire leurs peines tout en participant à une activité durable. Ils pédalent pour générer de l’énergie électrique et peuvent ainsi participer à l’éclairage de la région.

Les détenus pédalent pendant toute la journée. Ils peuvent ainsi produire une énergie suffisante pour allumer six lampes et éclairer une des places de la ville.

Les détenus ne s’en plaignent pas. Au contraire. « Avant on passait toute la journée enfermés dans nos cellules et nous ne voyions le soleil que deux heures par jour, se souvient Silva, un détenu de 38 ans, interrogé par sdpnoticias. Maintenant on est à l’air libre et on produit de l’électricité pour la ville toute en faisant quelque chose d’utile pour recouvrer notre liberté ».

Pour l’instant, les vélos se trouvent dans le patio. Un appareil situé sur le guidon indique la fin de l’exercice. L’idée du projet est d’arriver à dix vélos minimum dans la prison et de générer suffisamment d’énergie pour éclairer toute une avenue.
Lire la suite