« J’ai pas voté »

Comme le confirment les élections européennes et municipales de 2014, l’abstention est le plus grand “Parti de France”. C’est l’expression d’une fracture entre la représentation nationale et les citoyens.

J’ai pas voté” est un film documentaire réalisé par Moise Courilleau et Morgan Zahnd. Analyse politique, décryptage et questions de fond sur les causes d’une abstention en constante augmentation. Ce film propose un bilan de cette crise politique et met aussi en avant des solutions possibles.

Les Français ne se reconnaissent plus dans leurs hommes politiques. Notre système démocratique est en panne. Il est urgent de réfléchir à notre modèle politique et à son avenir, de repenser la place du citoyen dans notre système démocratique.

Serge Latouche, objecteur de croissance

Serge Latouche, né en 1940 à Vannes (Morbihan), est un des principaux théoriciens de la « décroissance », du reste il se présente volontiers comme un « objecteur de croissance ». Mais on ne naît pas « objecteur de croissance » on le devient et c’est cet itinéraire qu’il retrace à grands traits au cours de ce « À voix nue ».

Chine : La moitié des “super-riches” projetteraient de partir à l’étranger

Près de la moitié des Chinois les plus fortunés envisagent de quitter le pays, selon une étude publiée lundi, en pointant notamment de meilleures opportunités professionnelles et un meilleur cadre éducatif pour leurs enfants à l’étranger.

Cette étude mondiale, menée par Barclays Wealth à travers 17 pays sur 2.000 personnes disposant d’un patrimoine net supérieur à 1,5 million de dollars, a montré que 47% des riches Chinois (de Chine populaire) interrogés envisageaient d’émigrer dans les cinq prochaines années.

Lire la suite

Écosse : La future Arabie saoudite écolo d’Europe ?

L’Écosse a du vent, mais aussi des vagues et des marées. Si ce potentiel est exploité, alors l’avenir peut être opulent, le pays devenant la centrale électrique de l’Europe et vendant son expertise au monde entier.

En 2012, un guide touristique à destination des visiteurs japonais expliquait qu’il ne fallait pas s’étonner si la plupart des Écossais sortent sans parapluie, alors que leur climat est connu pour être humide. Tout nouvel arrivant apprend vite la dure vérité: dans ce pays, les parapluies ont la vie brève, à cause d’un vent qui souffle fort. Cependant, ce n’est pas une malédiction: l’industrie du parapluie doit être ravie, mais surtout, le vent produit de l’énergie propre pour l’Écosse et le reste du Royaume-Uni.

L’Écosse, avec son parlement autonome sur de nombreux domaines dont l’énergie, a déjà commencé à exploiter ses ressources propres: avec un objectif de 31% d’énergie consommée produite par le renouvelable battu en 2011, l’objectif est d’atteindre 100% en 2020 avec un palier à 50% en 2015.

Lire la suite

Aaron, l’enfant d’Internet

Ce film raconte l’histoire de Aaron Swartz, programmeur de génie et activiste de l’information. Depuis l’aide qu’il a apportée au développement de RSS, l’un des protocoles à la base d’Internet, à la co-fondation de Reddit, son empreinte est partout sur Internet.

Mais c’est le travail révolutionnaire de Swartz autour des questions de justice sociale et d’organisation politique, combiné à son approche sans concession de l’accès à l’information pour tous, qui l’a pris au piège dans un cauchemar juridique de deux années.

Cette bataille s’est terminée par son suicide à 26 ans.

L’histoire d’Aaron touche une corde sensible chez des personnes même éloignées des communautés online parmi lesquelles il était une célébrité. Ce film est une histoire personnelle à propos de ce que nous perdons lorsque nous restons sourds à la technologie et à ses relations à nos libertés civiles.

L’Europe réclame l’ouverture de grands travaux d’infrastructure pour relancer son économie

Les réformes structurelles sont indispensables, mais ne suffisent pas. Les ministres européens des Finances réclament un plan d’investissement dans un délai d’un mois.

Aux Etats-Unis, pendant le New Deal, Eleanor Roosevelt visite un chantier de la WPA (Works Progress Administration) à Des Moines, dans l’Iowa, en 1936

Les ministres européens des Finances (Ecofin) ont chargé la Commission européenne et la Banque européenne d’investissement (BEI) de préparer un plan d’investissement dans un délai de un mois. «Il est désormais urgent de prendre des mesures supplémentaires pour donner une impulsion à la croissance et à la création d’emplois, a déclaré Carlo Padoan, ministre italien des Finances, à l’issue de la réunion de l’Ecofin samedi à Milan. La Commission et la BEI devront également identifier les sources de financements.»

Un premier document de travail sera présenté le 14 octobre lors de la prochaine réunion d’Ecofin. Pour le ministre italien, le manque d’investissements est la cause et la conséquence de la faible croissance qui paralyse l’économie européenne. Il y a désormais urgence à agir.
Lire la suite

35 heures : Non les Français ne sont pas des feignants !

Les 35 heures menacées cette fois par Emmanuel Macron. Pourtant, les Français ne sont pas feignants. Quand ils bossent, ils bossent plutôt vite et bien. En fait c’est le temps de travail des Européens qui fait l’objet de beaucoup de clichés: de la sieste des Grecs et des Espagnols au sandwich express des Anglais.

Les 35 heures menacées cette fois par Emmanuel Macron. Pourtant, les Français ne sont pas feignants. Quand ils bossent, ils bossent plutôt vite et bien. En fait c’est le  temps de travail des Européens qui fait l’objet de beaucoup de clichés: de la  sieste des Grecs et des Espagnols au sandwich express des Anglais.

Ces 35 heures françaises sont regardées il est vrai avec un mélange d’incrédulité, d’envie ou de circonspection par nos voisins européens.

Le nouveau ministre de l’économie, Emmanuel Macron a relancé l’interminable débat sur les 35 heures en s’affirmant prêt à autoriser « les entreprises et les branches à déroger » à cette durée légale du temps de travail.
Lire la suite

École du futur : La fin des profs ?

En France, le ministère de l’Éducation Nationale veut faire entrer l’école dans l’ère du numérique. Tableaux interactifs et tablettes tactiles devraient, d’ici 2020, remplacer progressivement la craie et les cahiers.

Pour les firmes informatiques, cette évolution représente un marché colossal, évalué à 100 milliards d’Euros à l’échelle mondiale. Sur les 12 millions d’élèves que compte l’Hexagone, seulement 10% travaillent actuellement à l’aide d’un matériel informatique à l’école.

Ce bouleversement inquiète les professeurs qui craignent un repli sur soi de l’enfant en classe, où le rapport au savoir ne se ferait plus par la communication avec les autres, mais à travers un support. Enquête en Corrèze, premier département à avoir équipé tous les collégiens d’une tablette numérique.

Partie 1:

Partie 2: Lire la suite

#Bringbackoursnack ou la colère des élèves américains contre le manger sain

Depuis la rentrée scolaire, les établissements publics américains ont banni sodas et chips de leurs distributeurs pour y proposer des barres céréales et de l’eau. De nombreux élèves s’insurgent sur Twitter sous le hashtag #Bringbackoursnack.

La rentrée scolaire a manifestement été indigeste pour de nombreux élèves américains. Ces dernières semaines, ils ont découvert avec dépit que les distributeurs automatiques avaient troqué leurs habituels sodas, barres chocolatées ou autres paquets de chips pour des barres céréales, des yaourts et des bouteilles d’eau.

Autant dire que c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase pour des adolescents déjà confrontés à une révolution diététique de leurs plateaux repas. Depuis 2011, les cantines ont réduit le taux de sel, de sucre et de graisse dans les plats et introduit plus de fruits et légumes dans leur menu.

Révoltés, les jeunes amoureux de la junkfood déversent leur colère sur Twitter sous le hashtag #BringBackOurSnacks (rendez-nous nos snacks), en référence à la campagne #BringBackOurGirls concernant l’enlèvement de 200 lycéennes nigérianes par le groupe islamiste armé Boko Haram en avril dernier.

Lire la suite

Quels sont les enseignements de la Grande Dépression pour la zone euro

Par Simon-Wren Lewis

Il est plus facile de considérer les problèmes de la zone euro en considérant tout d’abord la zone euro dans son ensemble et en observant ensuite les différents pays. Dans les deux cas, la zone euro est en train de faire exactement les mêmes erreurs que celles qui ont été commises lors de la Grande Dépression des années vingt et des années trente.

La zone euro subit actuellement un manque chronique de demande agrégée. L’OCDE estime un écart de production (output gap) de presque -3,5 % en 2013. La banque centrale ne peut ou ne désire en faire beaucoup pour accroître la demande, donc la relance budgétaire apparaît nécessaire. C’est la première leçon de la Grande Dépression qui est ignorée. Mais au lieu d’avoir une relance budgétaire, le Pacte de Stabilité et de Croissance (PSC) nous impose d’embrasser l’austérité.

Dans la zone euro, nous avons un problème provoqué par une Allemagne cherchant à vendre moins cher que les autres pays-membres sur la période 2000-2007. Je ne suis pas en train de suggérer que ce fut une politique délibérée, mais les conséquences ne furent pas saisies par les gouvernements des autres pays-membres à cette époque.

Une certaine correction a été à l’œuvre en 2007, mais elle fut inachevée. Or, quelle est la seconde leçon de la Grande Dépression et de l’étalon-or ? Chercher à corriger via la déflation et la réduction des salaires s’avère non seulement difficile, mais aussi inutilement douloureux.
Lire la suite

TV Libertés : « Politique et économie »

Extrait de l’émission « Politique et économie » qui sera diffusée le lundi 15 septembre 2014. Hilaire de Crémiers, directeur de la Nouvelle Revue Universelle, fondée en 1920 par l’historien Jacques Bainville, semble pessimiste sur la poursuite du soutien allemand à l’Euro.

L’écologie chrétienne n’est pas ce que vous croyez

Soutenu surtout par la blogosphère de droite (Liberté politique) et d’ultra-droite (le Salon beige, membre du groupe commercial d’e-médias 4 Vérités), le livre de S. de Larminat « L’écologie chrétienne n’est pas ce que vous croyez » est l’œuvre d’un lobbyiste de l’agro-alimentaire. Il émane ainsi d’un milieu sociologique assez particulier, dont il exprime l’état d’esprit.

Giotto : “Saint François prêchant aux oiseaux”

Ce livre se présente sous l’apparence d’une riposte à un soi-disant danger mortel : « l’écologisme », hérésie censée menacer le catholicisme dans son existence même. Mais on découvre, à la lecture, que cette « enquête » ne repose sur aucun fait. Elle fabrique elle-même, à travers un fatras de digressions pseudo-érudites et d’arguments biscornus, l’objet (épouvantail) qu’elle veut dénoncer. On découvre aussi qu’elle récuse toute idée de responsabilité de l’homme envers l’environnement, et toute mise en cause du modèle économique actuel. On devine que le vrai but de l’auteur est de dissuader le lecteur catholique de prêter attention aux avertissements du Magistère sur certains problèmes cruciaux.

Lire la suite

Carpates : Le territoire des ours

Trois-cents kilos de muscles et des griffes de 10 cm de long… Dans les Carpates, les ours sont partout. A la périphérie de la ville de Brasov, 275.000 habitants, ils seraient plus de 6.000 spécimens.

On les croise jusque dans les rues où ils viennent fouiller les poubelles. Parfois ils s’attaquent à l’homme. Reportage sur l’invasion de ces plantigrades en Roumanie et ses conséquences.

Deutsche Bank : “Seule une bulle peut maintenir le système financier actuel”

Jim Reid et son équipe de la Deutsche Bank ont mené une étude de long terme sur les rendements de différentes classes d’actifs sur les marchés financiers, et ils concluent que sur les deux dernières décennies, les marchés financiers ont, d’une certaine manière, entretenu des bulles, parce qu’ils en avaient besoin.

“Bulletin météo”

« Sur la dernière paire de décennies, l’économie mondiale a vogué de bulle en bulle avec des excès qui n’ont jamais eu la possibilité de s’atténuer. Au lieu de cela, des réponses politiques agressives les ont encouragés à produire de nouvelles bulles. Ceci a contribué à faire du système financier moderne tel que nous le connaissons un sujet d’inquiétude permanente ».

Lire la suite

Extinction de 1.300 espèces d’oiseaux dans l’indifférence générale

Le manque de nourriture et les pesticides sont en partie responsables de la disparition des oiseaux. Entretien avec Luc Semal dont les recherches portent principalement sur la théorie politique verte (green political theory), l’écologie politique (décroissance, transition, développement durable), la sociologie des mobilisations environnementales, les politiques de biodiversité et les sciences de la conservation.

Atlantico: Depuis plusieurs années, les rapports sur la disparition des oiseaux se multiplient (lire un exemple ici). Sont-ils trop alarmistes, ou au contraire devrions-nous les prendre plus au sérieux ?

Luc Semal: Ces rapports rendent compte d’un phénomène objectivement observable, à savoir une baisse préoccupante des effectifs de nombreuses espèces d’oiseaux, dans de nombreuses parties du monde.
Lire la suite

Élevage intensif : Attention danger

L’élevage intensif, hors pâturage, se développe chez les bovins. Cette méthode est devenue la norme à travers le monde comme avec les vaches laitières. Aux États-Unis, les fermes peuvent concentrer plus de 30.000 bêtes loin des prairies dans des espaces confinés.

Le résultat: du lait bon marché produit en masse. Mais les conséquences sont parfois désastreuses entre la maltraitance animale, la pollution de l’air ou des nappes phréatiques.

Enquête sur ces «fermes usines» aux États-Unis et en France. La réalisatrice, Frédérique Mergey, a suivi pour l’occasion le combat entre les promoteurs de la première initiative de ce genre, le projet de la ferme des 1000 vaches, développé près d’Abbeville dans la Somme, et ses opposants.

Quand les entreprises des pays émergents deviennent prédatrices

Les entreprises issues des pays émergents à même de challenger les multinationales des pays développés sont de plus en plus nombreuses, selon le rapport « New Global Challengers » réalisé par Boston Consulting Group.

En 2006, l’indien Mittal s’emparait d’Arcelor, le géant européen de l’acier. En 2008, c’est un autre indien, le groupe Tata qui s’offrait Jaguar, l’un des joyaux de la couronne britannique dans l’industrie automobile. En février, le chinois Dongfeng entrait dans le capital de PSA. Et ce n’est pas fini.

Selon le rapport « New Global Challengers » réalisé par Boston Consulting Group (BCG), qui dresse la liste des 100 entreprises - les global challengers - issues des pays émergents à même de challenger les multinationales des pays développés, la menace que les premières font peser sur les secondes est de plus en plus forte.

Des proies devenues prédatrices
Lire la suite

TV Lobotomie – Michel Desmurget [Rediff]

Intervention de l’auteur à Lyon le 8 juin 2011. Chaque mois, les revues scientifiques internationales publient des dizaines de résultats de ce genre. Pour les spécialistes, dont fait partie Michel Desmurget, il n’y a plus de doute : la télévision est un fléau.

Elle exerce une influence profondément négative sur le développement intellectuel, les résultats scolaires, le langage, l’attention, l’imagination, la créativité, la violence, le sommeil, le tabagisme, l’alcoolisme, la sexualité, l’image du corps, le comportement alimentaire, l’obésité et l’espérance de vie.


Le Tube : Influence de l’écran sur le cerveau (Rediff.)

Au cours de l’année 2002, le cinéaste américain Peter Entell présente sur les écrans de Suisse Romande un film documentaire intitulé « Le Tube ». Dans son film, Peter Entell s’intéresse aux effets physiologiques et psychiques de la télévision. Il ne s’agit pas d’étudier le contenu, les émissions de télévision, mais bien l’objet, le poste de télévision et son incessant rayonnement d’électrons permettant de créer une image à l’écran.

Ce documentaire nous mène de Genève à Boston en passant par Tokyo, avec pour question principale et récurrente :

« Quels sont les effets du tube cathodique sur le cerveau ? »

(Merci à Antoine)