Afrique : Le goût amer du chocolat (Rediff.)

C’est le secret le mieux gardé de l’industrie du chocolat. Alors que les Français fêtent Pâques avec gourmandise, une équipe d’Envoyé spécial est partie en Afrique de l’Ouest à la recherche des enfants exploités dans les plantations de cacao.

Combien sont-ils ? Quelles sont les conséquences pour leur santé et leur éducation ? Et quelle est la responsabilité des plus grandes marques de chocolat ?

Inde – Népal : « Sur les sentiers de la rencontre »

Finalement, vers où nous mène la course internationale au développement ? Est-on plus heureux ? Quelles sont les conséquences de cette poursuite sur l’homme et la nature ? A-t-elle une fin ?

Quatre mois de tournage en Inde et au Népal sur plus de 2.000 km à pied, à la découverte de l’envers de l’économie moderne mais aussi du bonheur de la simplicité.

“L’objet de ce documentaire ce n’est pas l’histoire de mon voyage, c’est le simple témoignage de ce que j’ai vu et entendu, l’opposition entre ce monde de tous les excès et cette vie simple et peut être plus heureuse. Je suis parti avec beaucoup de questions, je pense avoir trouvé quelques réponses.”

(Merci à Tilak)

Les dessous de la mondialisation : Cameroun, forêt en péril

La demande mondiale de bois bat tous les records et la France, premier importateur européen de bois tropical d’Afrique centrale, raffole des essences rares. Derrière ce commerce international se cache un trafic qui prospère dans l’ombre et la criminalité.

Plus le combat des activistes et ONG s’intensifie, plus les instances internationales renforcent leur arsenal légal, plus le trafic se modernise et se multiplie. Au cœur de la forêt tropicale du Cameroun, cette déforestation sauvage menace les tribus pygmées, dont le mode de vie repose sur l’exploitation raisonnée du bois.

Réalisé par Olivier Joulie (France – 2013)

Chine : Quand les ouvriers s’éveilleront …

Le début d’une révolution économique et sociale ? Alors que le monde entier a les yeux rivés vers la Chine, plaçant tous ses espoirs dans la croissance du l’Empire du milieu pour mettre fin à la crise qui sévit en Occident, des dizaines de milliers d’ouvriers d’une gigantesque usine du sud de la Chine fabriquant des chaussures de sport pour Nike et Adidas se sont mis en grève.

Plus de 30.000 employés de l’usine Yue Yuen de la ville de Dongguan refusent en effet depuis la semaine dernière de reprendre le travail. Leurs griefs : leurs niveaux de salaire, les lacunes de leurs contrats d’embauche et les carences dans leur couverture sociale.

Si le mouvement social a  été évoqué dans la presse officielle chinoise, l’ONG américaine China Labor Watch, spécialisée dans les mouvements sociaux du secteur industriel chinois (…!), a diffusé quant à elle une série de photos montrant le déploiement de centaines de policiers autour de l’usine. Selon ses informations, des policiers auraient frappé ou interpellé plusieurs ouvriers depuis le début de la grève.

Lire la suite

Le retour des damnés de la terre ?

Une nouvelle discipline consistant à analyser des données historiques à travers des modèles mathématiques, la “cliodynamique”, a permis à deux chercheurs de mettre en avant le fait que les inégalités de richesses obéiraient à des cycles historiques. Commentaire critique de cette nouvelle théorie.

C’est du passé (2009)…

Comprendre (et peut-être même prédire) l’évolution des inégalités. C’est ce qu’ont tenté de faire deux chercheurs de l’université du Connecticut et de l’institut d’histoire de l’académie des sciences russe grâce à la cliodynamique, une nouvelle discipline consistant à analyser des données historiques à travers des modèles mathématiques.

Et selon leurs prévisions relayées par le magazine Aeon, d’ici peu aux Etats-Unis, les inégalités auront atteint un niveau tel que l’apparition de troubles politiques serait inévitable… avec un pic prévu pour 2020.

Explications.
Lire la suite

Pâques – Ostara (Rediff)

Huit périodes de quarante jours correspondent théoriquement à trois cent vingt jours alors que l’année solaire en comporte trois cent soixante-cinq jours et quelques heures. L’écart provient en fait du décalage qui existe entre un calendrier rythmé sur les phases de la lune (comme l’était le calendrier des peuples dits « barbares» avant la conquête romaine) et un calendrier solaire.

La fête mobile de Pâques est la clé de tout le calendrier médiéval. Elle introduit un déphasage dans le rythme des quarantaines ici analysé mais elle ne fait qu’en confirmer le principe.

On sait que Pâques est une fête mobile qui peut osciller entre le 22 mars et le 25 avril. Quarante jours avant Pâques, un mardi gras précoce peut donc se trouver au plus près de la . Chandeleur; au contraire, une fête de Pâques tardive le reporte un mois plus tard. Dans l’intervalle, le carême impose sa rigueur et sa loi inflexible de quarante jours (carême vient du latin quadragesima qui renvoie au chiffre « quarante» ).

L’œuf

Comme les sept autres grandes dates de l’année, Pâques peut se comprendre comme une date d’intense circulation des âmes et esprits entre l’Autre Monde et le monde humain. Le modèle de ces rapports se trouve dans de nombreux récits celtiques. Le passage christique de la mort vers la vie ne fait finalement que reproduire à une échelle chrétienne ce trajet symbolique.

Dans le folklore, la période pascale est marquée d’abord et avant tout par l’apparition d’êtres de l’Autre Monde qui prennent principalement une forme animale. Le lièvre de Pâques est une réincarnation printanière du Sauvage; il s’apparente à la cohorte des animaux féeriques qui hantent l’imaginaire médiéval.
Lire la suite

L’ère du pétrole à volonté ?

Il ne s’agit pas d’un canular digne du 1er avril ou d’un délire issu d’un livre de science-fiction. C’est une information vérifiée et confirmée. Après des décennies d’expériences, des scientifiques de la marine américaine ont été capables de transformer de l’eau de mer en hydrocarbures.

L’US Navy vient ainsi d’annoncer l’ère du pétrole sans limite, le Graal de l’abondance et de l’indépendance énergétique, et personne ou presque ne s’en est aperçu. L’idée semble pourtant presque simple. Les carburants fossiles sont constitués d’hydrocarbones (hydrogène et carbone).

La marine américaine a été capable d’extraire de l’hydrogène et du carbone de l’eau de mer et de le recombiner pour en faire du carburant. Le processus pourrait aussi fonctionner en théorie avec de l’air, mais l’eau de mer contient 140 fois plus de dioxyde de carbone. Le U.S. Naval Research Laboratory a même déjà utilisé le carburant issu de l’eau de mer pour faire voler un modèle réduit d’avion.

Le prix de revient de ce nouveau carburant est aujourd’hui estimé entre 3 et 6 dollars par gallon (3,7 litres). Cela reste économiquement non rentable.

Lire la suite

Consommation : Les promesses des circuits courts

Grossistes, traders, coopératives, acheteurs, transformateurs, vendeurs… Face à l’opacité qui semble régner dans le milieu de l’agroalimentaire, le consommateur est bien souvent perdu face à son assiette. Comment être sûr de ne pas être trompé sur la marchandise ? Face à cette interrogation, ils sont de plus en plus nombreux à faire confiance à un autre mode de consommation, celui des circuits courts.

Leur principe est simple: un intermédiaire, pas plus, entre le producteur et le consommateur! En réduisant les trajets et les frais, nous aurions tous à y gagner: des produits moins chers et une rémunération plus juste pour les agriculteurs. La promesse est-elle toujours respectée ?

En Saône-et-Loire, un éleveur de charolais parcourt 1000 km chaque week-end pour livrer au domicile de ses clients la viande des bœufs qu’il élève. Dans le Lot-et-Garonne, d’autres on choisit de s’associer pour créer un magasin d’agriculteurs, pour ne plus subir les cours du marché des fruits et légumes.

Peut-on s’affranchir facilement du réseau de la grande distribution? Quelles sont les conséquences d’un tel choix? Comment réagit la grande distribution face à cette nouvelle tendance? Loin d’être réservé à des utopistes, cette méthode de distribution est en train de devenir un marché porteur économiquement.

E-commerce, supermarchés et même produits surgelés en circuit court, les initiatives se multiplient. Pas toujours pour le meilleur…

Argent & Vie

Ce documentaire pose une question provocante: pouvons-nous voir la crise économique non pas comme une catastrophe, mais comme une formidable opportunité?

Cette odyssée cinématographique relie les points sur nos maux économiques actuels et propose une nouvelle réflexion sur l’argent, basée sur un paradigme de bien-être planétaire.

Argent & Vie nous invite à relever le défi de notre temps: participer à la grande transition vers une économie durable, équitable et réparatrice qui répond aux besoins et aux réalités du 21e siècle.

(Une fois que vous avez lancé la vidéo, si les sous-titres français n’apparaissent pas par défaut, cliquez sur l’icône rectangulaire à droite de l’horloge.)

Les dessous de la mondialisation : Groenland, l’indépendance au bout de la Terre

Au Groenland, la fonte de la calotte glaciaire a rendu plus accessible et moins coûteuse l’extraction de ressources naturelles dont regorge son sous-sol. Cet immense territoire autonome, sous tutelle danoise, posséderait 20% des réserves mondiales de terres rares, un minerai crucial pour les produits et les industries de haute technologie.

La rente de ces terres rares, désormais convoitées par les entreprises minières du monde entier, pourrait permettre aux 57 000 habitants de la nation Inuit de gagner son indépendance vis à vis du Danemark. A Narsaq, à la pointe sud du pays, une compagnie australienne est sur le point d’obtenir la première licence d’exploitation du plus grand gisement mondial de terres rares.

Mais quel futur attend ce village de pêcheurs ? Cette activité minière, même si elle pourra être source d’emplois, arrivera t-elle à préserver l’environnement et les traditions Inuits ?

Réalisé par Romain Pelleray (2013)

Dans les entrailles de Monsanto

Le groupe inonde le continent américain de ses OGM. Mais pour la première fois, l’an prochain, les agriculteurs pourront replanter son soja sans lui payer de royalties. Parce que ses brevets expirent, Monsanto se trouve ainsi confronté aux mêmes défis que les groupes pharmaceutiques avec les médicaments génériques.

Robb Fraley a la chaleur des hommes du Midwest. Fils de fermier, il a passé l’essentiel de sa vie entre le Mississippi et l’Ohio, ces deux fleuves qui irriguent les grandes plaines agricoles d’Amérique. L’absence de cravate et la cordialité du déjeuner organisé avec une poignée de journalistes, la semaine dernière à Saint-Louis (Missouri), ne doivent, toutefois, pas tromper : Robb Fraley est un homme puissant, qui suscite autant d’admiration que de haine. Pour certains, c’est un grand scientifique ayant modernisé le monde agricole comme peu de personnes avant lui. Pour d’autres, c’est un Frankenstein, le premier à avoir modifié l’ADN d’une plante au nom de Monsanto, il y a une vingtaine d’années. « Nous avons beaucoup travaillé auprès des fermiers, mais nous n’avons pas assez communiqué auprès des consommateurs », reconnaît celui qui est devenu depuis vice-président du groupe, chargé des développements technologiques.

La bataille de l’image est d’autant plus cruciale que Monsanto arrive à saturation sur ses marchés phares – l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud – et que ses principaux brevets (soja et maïs) sont en voie d’expiration. Si Monsanto veut poursuivre sa croissance, il lui faut donc lancer de nouveaux produits et convaincre des pays d’accepter la culture d’organismes génétiquement modifiés (OGM), au-delà de la trentaine qui la pratiquent déjà (Brésil, Chine, Inde, Afrique du Sud, Espagne, Canada, etc.).

Lire la suite

Notre-Dame-des-Landes : La France menacée de sanction par l’Europe

Nouvel épisode dans la série aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Cette fois-ci, c’est la commission européenne qui ajoute encore un peu de plomb dans l’aile du projet en lançant une procédure d’infraction contre la France.

La Commission européenne a ouvert une procédure d’infraction contre la France, à laquelle il est reproché de n’avoir pas mené d’évaluation environnementale sur le projet controversé de l’aéroport nantais de Notre-Dame-des-Landes.

Lire la suite

Brésil : Des millions de moustiques OGM contre la dengue

Le moustique OX513A sera peut-être le premier animal – ou plutôt insecte – transgénique que vous rencontrerez dans la nature. Conçu par une entreprise britannique, ce moustique OGM doit servir à lutter contre la propagation de la dengue.

Après des tests grandeur nature, le Brésil est sur le point de donner son feu vert à sa commercialisation. Problème : aucune étude indépendante n’a été réalisée pour mesurer les conséquences de la production massive de cet insecte transgénique. Et son efficacité contre la dengue est contestée.

Ce n’est malheureusement pas un scénario de série B. Pour la première fois, des animaux génétiquement modifiés vont être commercialisés en milieu ouvert. Le Brésil est sur le point d’autoriser l’usage de moustiques génétiquement modifiés. Le 10 avril, la Commission brésilienne en charge des OGM (CNTBio) a approuvé, à 16 voix contre une, la dissémination dans l’environnement du moustique transgénique Aedes aegypti commercialisé par l’entreprise britannique Oxitec [1].

Lire la suite

Quels sont les enjeux de la thérapie cellulaire ?

Alors que les donneurs restent trop rares, les scientifiques se démènent pour obtenir en laboratoire des tissus artificiels, et même des organes entiers. Discipline encore relativement jeune, la recherche biomédicale est déjà parvenue à des avancées considérables.

Les organes et tissus artificiels obtenus en laboratoire pourraient sauver des vies. Dans le monde entier, les chercheurs planchent sur de nouvelles techniques pour redonner vie à des organismes morts.

Les donneurs étant trop rares, les scientifiques se démènent pour obtenir en laboratoire des tissus artificiels, et même des organes entiers. Discipline encore relativement jeune, la recherche biomédicale est déjà parvenue à des avancées considérables.

Les présentateurs de ” X:enius ” Carolin Matzko et Gunnar Mergner se rendent à l’Université de Wurtzbourg afin de comprendre pourquoi il est si difficile de cultiver des tissus naturels en laboratoire. Ils s’essaient donc à modifier un morceau d’intestin grêle de porc qui pourrait servir lors d’une intervention.

Les dessous de la mondialisation : Afghanistan, les pierres de l’impossible

Tour à tour monnaie d’échange pour servir l’effort de guerre des troupes du commandant Massoud contre l’Armée rouge puis contre les Talibans, les émeraudes afghanes de la vallée du Panjshir se retrouvent chez les plus prestigieux joailliers du monde.

L’État afghan tente de garder la main sur ce trésor géologique, convoité par les seigneurs de guerre locaux et par les mercenaires des grandes firmes étrangères.

Réalisé par Eric de Lavarene (France – 2013)

Gaz de schiste : scepticisme chez les économistes

Extrait d’un rapport très étayé de l’IDDRI (Institut du développement durable et des relations internationales /Sciences Po), présenté dans la presse par son “directeur du programme climat” Thomas Spencer :

Une étude de l’université de Stanford, en Californie, datant de septembre, démontre comme nous que l’impact de la ”révolution” des gaz et pétrole de schiste sur la croissance sera marginale aux Etats-Unis […], et cela malgré la chute spectaculaire du prix du gaz naturel aux Etats-Unis, qui n’est d’ailleurs pas viable à long terme : après avoir plongé jusqu’à 1,95 dollar par million de BTU début 2012, il est remonté à près de 5 dollars en janvier. En fait, d’autres facteurs jouent bien plus sur la croissance et la compétitivité des Etats-Unis que les hydrocarbures de schiste, notamment la baisse du dollar par rapport au yuan chinois et à l’euro…

Lire la suite

L’Europe des lobbies n’attend pas la Suisse

Par Myret Zaki

Il est des sujets dont la méconnaissance est inversement proportionnelle à leur importance. Il en va ainsi de celui des lobbies.

“Je peux expliquer…”
ELECTEURS EUROPÉENS – PARLEMENT EUROPÉEN – LOBBIES DES AFFAIRES

Sait-on  que l’industrie financière est le plus gros lobby à Bruxelles, avec 1.700 lobbyistes, passant par 700 acteurs financiers, et qu’elle dépense au moins 123 millions d’euros par an pour infléchir le cours des réglementations européennes ? Qu’elle a sept fois plus de lobbyistes que les syndicats et les ONG réunis, dont le budget annuel atteint 4 millions à peine ?

Lire la suite

Pays émergents : La nouvelle classe moyenne menacée de pauvreté

Près d’un milliard de personnes dans les pays en voie de développement courent à nouveau le risque d’être exclus de la classe moyenne naissante. Cela ressort d’une analyse du journal britannique Financial Times.

Cette constatation fait naître des questions sur le caractère durable de la diminution de la pauvreté ces 30 dernières années.L’inégalité croissante et le ralentissement mondial de la croissance économique créent en outre des problèmes pour des entreprises qui ont lourdement investi dans des marchés émergents.

On craint surtout l’impact d’une croissance ralentie sur la disparition d’une grande classe moyenne dans des pays comme la Chine et l’Inde qui ont dû supporter l’économie mondiale du 21e siècle.

Le Fonds Monétaire International a mis en garde auparavant contre une longue période de développement économique limité, alors que la Banque Mondiale a aussi annoncé que la croissance des économies émergentes pourrait retomber vu les évolutions avant l’éclatement de la crise financière mondiale il y a 6 ans.

Lire la suite

Vente en ligne : l’allemand Zalando à nouveau secoué par un documentaire sur les conditions de travail

Un reportage à la télévision allemande dénonçant les conditions de travail chez Zalando a relancé la polémique concernant la forte pression qu’exercent les e-commerçants sur leurs employés. (Reportage en allemand)

Une ambulance tous les jours

En travaillant incognito dans le centre de distribution d’Erfurt de Zalando, la journaliste Julia Lobig de la chaîne de télévision allemande RTL a pu constater par elle-même à quel point les conditions de travail chez l’e-commerçant allemand étaient pénibles.

Lors de journées chargées, il lui arrivait de devoir parcourir 27 kilomètres. Elle parle également de l’intervention quotidienne d’une ambulance pour prendre en charge des travailleurs exténués.

Par ailleurs certains travailleurs lui ont confié qu’un collègue était même décédé aux toilettes suite à une attaque cardiaque, par manque d’eau et d’air conditionné durant les heures de travail.

Zalando dément
Lire la suite