Tunisie : Les vacances au soleil des retraités français

Ils ont entre 60 et 85 ans, sont retraités et ont décidé de passer entre 1 et 3 mois de vacances au soleil. A trois heures de vol de Paris, la Tunisie arrive en tête des destinations. 25° en plein mois de novembre, le soleil et la Méditerranée à deux pas…

Ce qui attire ces retraités, c’est surtout les prix. “Pour un séjour d’un mois, les clients ont déboursé 1 000 euros en moyenne. C’est tout simplement trois fois moins qu’en haute saison

Pour les hôteliers, ces vacanciers sont précieux. Ils sont écoutés, chouchoutés. “Cela nous fait remplir les hôtels durant tous les mois d’hiver. A partir du mois de novembre jusqu’au mois de mars“, explique le chef de réception du club Sangho de Zarzis.

A la clé, 850.000 euros de chiffre d’affaires et un hôtel rempli aux trois quarts en pleine saison creuse.

Marine Le Pen décroche des millions russes (Màj: Le FN va-t-il emprunter 40 millions d’euros ?)

Addendum du 27/11/2014 : “Les responsables du Front national ont voulu emprunter en Russie une somme globale de 40 millions d’euros“, écrit Mediapart.

Un membre du bureau politique du FN cité de manière anonyme par le site d’informations va plus loin, expliquant qu’”une première tranche a été débloquée sur un prêt de 40 millions [d'euros]. La tranche de 9 millions est arrivée, 31 vont suivre“.’ “Il n’y a pas de première tranche ou de deuxième tranche, simplement moi j’ai toujours dit que d’ici les législatives on avait besoin de 35 à 40 millions d’euros“, explique de son côté le trésorier du FN, Wallerand de Saint-Jus.

La présidente du FN Marine Le Pen a joint mercredi soir l’AFP pour contester les informations de Mediapart. “C’est fantaisiste, délirant”, affirme Marine Le Pen. “Il n’a jamais été question d’un prêt de 40 millions d’euros. Nous avons sollicité 9 millions d’euros et nous avons obtenu 9 millions d’euros”,  ajoute la numéro un du FN. “Nous serions bien débiles de mentir sur un tel sujet: les comptes du FN font l’objet de la surveillance de deux commissions”, a ajouté l’eurodéputée.

“S’il y a 40 millions d’euros, ils vont m’en apporter la preuve !”, a souhaité Marine Le Pen.

Lire la suite

Ukraine : Un drone filme Pripiat, une ville abandonnée près de Tchernobyl

Un emblème soviétique rouillé, une piscine vide, une grande roue à l’arrêt et une végétation envahissante. Un réalisateur britannique a publié une “carte postale” vidéo montrant la ville fantôme de Pripiat, située à trois kilomètres de la centrale nucléaire de Tchernobyl.

Équipé d’un drone et d’un dosimètre, Danny Cooke a tourné des images saisissantes, montrant, au loin, le chantier du sarcophage qui doit recouvrir le réacteur accidenté en 1986.

Pripiat, qui hébergeait des milliers d’employés de la centrale nucléaire, était présentée comme une “ville modèle”, avec notamment un parc d’attractions dont l’inauguration était prévue quatre jours après la catastrophe, rappelle le site de Libération. Elle est complètement abandonnée depuis près de trente ans mais des visites y sont possibles.

La ville apparaît d’ailleurs dans la seconde moitié d’un clip du groupe Pink Floyd, publié en mai.

Mortin (50) : Une école numérique dans la campagne

À Mortin, aux confins de la Normandie et de la Bretagne, l’école Nové@ forme ses élèves aux métiers de la filière numérique très haut débit depuis sept ans. Les élèves sont encadrés par des professionnels qui leur enseignent du concret. Du BEP au Master 2, l’école propose cinq formations. Tous les cursus prévoient des stages en entreprise et sont financés en partie par Pôle emploi.

La filière devrait recruter d’ici 2030, 25.000 techniciens. “On a besoin de manœuvres, de ressources humaines, qui sont et qui seront non-délocalisables et qu’on retrouvera sur chaque territoire“, indique Marie-Françoise Dujarrier, directrice de Nové@.

La filière est en pleine expansion. Les élèves viennent de tout le grand-ouest et aussi de banlieue parisienne. L’école aide ses élèves à trouver des solutions d’hébergement et procure du travail à 99% d’entre eux.

Monnaie islamique : Mythe et réalité

Avec la diffusion d’une vidéo de propagande mettant en scène trois djihadistes français, le mouvement islamiste Daesh fait beaucoup parler de lui dans les journaux. Aussi, l’annonce d’instaurer sa propre monnaie officielle en métaux précieux a elle-même été beaucoup relayée dans les médias. Alerte ! L’organisation terroriste va pouvoir se développer en toute indépendance grâce à leur monnaie ! Même pas peur…

Il s’agirait d’une version modernisée du dinar d’or qui circulait au VIIe siècle au temps du calife Othman, autant dire la résurrection d’une vieille monnaie. Cette monnaie serait constituée de pièces en or de 1 et de 5 dinars, de pièces en argent de 1, 5 et 10 dirhams et de pièces en cuivre de 10 et 20 « fills ».

Les enjeux d’une monnaie islamique

En créant sa propre monnaie, l’État Islamique souhaite « s’émanciper » du système économique mondial « diabolique », « concurrencer le système tyrannique occidental » selon ses propres termes.

Outre la volonté de renforcer le pouvoir et l’indépendance d’un nouveau califat, le fait de posséder sa propre monnaie est un symbole idéologique fort. « En créant sa monnaie, le groupe État islamique veut se donner les attributs d’un vrai État » dit Nicolas Véron dans Les Échos.

Lire la suite

Propagande : “les lionceaux du Califat”

Lundi 24 novembre, l’Etat islamique a mis en ligne sur Vidme une vidéo de propagande qui atteste pour la première fois de l’existence de camps d’entraînement djihadistes pour enfants. On y voit de jeunes garçons en uniforme noir s’entraîner au combat sous l’égide d’un adulte qui les dirige. Pour la décrypter, nous avons interrogé Wassim Nasr, journaliste à France 24 spécialiste des mouvements djihadistes, et David Thomson, reporter pour RFI et auteur du livre Les Français jihadistes (éd. Les Arènes).

par Mathieu Dejean

Dans cette vidéo, on voit des enfants recevoir un entraînement militaire brutal, se faire taper dans le ventre, casser des briques avec la tête et tirer avec des armes à feu. Ces scènes sont ponctuées par l’intervention d’un djihadiste qui semble diriger le camp : que dit-il ?

Wassim Nasr – Il explique que l’Etat islamique a eu l’idée de mettre en place un camp d’entraînement pour ces enfants qu’ils appellent “les lionceaux du Califat”, et que ce sont des enfants des mosquées. Cela signifie qu’a priori ce sont des enfants orphelins et des enfants de djihadistes. Le programme s’articule en trois phases. Une phase de combat au corps à corps, d’endurance, et d’entraînement militaire pour combattre “les mécréants”, les laïques et les chiites.

Lire la suite

Somaliland : Le pays qui n’existe pas

Aux yeux de la communauté internationale, le Somaliland est seulement une région semi-autonome de la Corne de l’Afrique. Mais pour ses 3,5 millions d’habitants, ce territoire, doté d’un président, d’un drapeau et même d’une monnaie, est bien distinct de la Somalie.

Autoproclamé État indépendant en 1991, le Somaliland est vu par plusieurs pays comme un îlot de stabilité dans une région complexe, ainsi qu’un partenaire solide dans la lutte contre la piraterie et les islamistes Shebab.

Le rêve fou de Google: une nano-pilule qui détecte toutes les maladies

Le laboratoire de recherche Google X projette de créer une pilule capable de voyager à travers le corps. L’objectif : détecter et prévenir toute maladie. De quoi révolutionner le secteur de la médecine.

Le projet “Plateforme à nanoparticules” de Google a été dévoilé le 28 octobre 2014, à l’occasion de la Wall Street Journal Digital Conference. C’est Andrew Conrad, chef du département science du Google X Lab et biologiste moléculaire, qui a exposé les grandes lignes du projet : une pilule capable de voyager à travers le corps et de prévenir toutes les maladies : cancer, AVC, diabète, Parkinson… À la croisée de la biologie et de la technologie, cette micro balise vise à surveiller en temps réel à l’échelle de l’infiniment petit, la santé des êtres humains.

Lire la suite

Misère Valley, les laissés-pour-compte de Google & Co

La richissime Silicon Valley a relégué ses SDF dans un immense camp, “The Jungle”. L’immobilier a explosé, chassant de chez eux les oubliés de la révolution high-tech.

This is America“, semble dire la bannière étoilée ondulant dans la brise automnale, plantée tout en haut d’un arbre. Perchée dans les cimes, une espèce de cabane en bois, la “demeure” la plus luxueuse de “The Jungle“, l’un des plus gros camps de SDF des États-Unis, situé à San José, dans la richissime Silicon Valley.

Elle a été construite par Troy, ex-charpentier qui s’est retrouvé dans la rue il y a deux ans. Elle est vide depuis deux mois. Il paraît que Troy a trouvé un logement. Il reviendra peut-être. On revient toujours dans la Jungle.

Deux mondes parallèles

Le camp ressemble à la vision apocalyptique et désolée d’un monde après destruction atomique, tout droit sorti d’un roman de science-fiction. C’est un immense bidonville de tentes à même le sol, poussiéreux et sale. Plusieurs centaines de personnes vivent dans cette zone d’environ 25 hectares, qui s’est considérablement étendue ces deux dernières années.

Il faut slalomer entre des montagnes de déchets s’accumulant entre les arbres. Les chiens aboient. Parfois, un pied sort d’une tente, on voit un corps, allongé sur un matelas par terre. Des silhouettes fantomatiques traînent dans les allées des chariots remplis de bric et de broc.
Lire la suite

Simon Thorpe : « Vers un monde (pratiquement) sans taxes »

Simon Thorpe a étudié la Psychologie et la Physiologie à l’Université d’Oxford où il a également fait sa thèse de Doctorat. Après une année au Canada, il est arrivé à Paris en 1982 puis a été recruté par le CNRS l’année suivante.

En 1993, il a été l’un des membres fondateurs du Centre de Recherche Cerveau et Cognition, un laboratoire CNRS à l’Université Toulouse 3. Cette année, il en est devenu le directeur. Si ses recherches sur les bases cérébrales de la Vision sont bien connues, son intérêt pour l’économie est bien plus récent. En effet, depuis 2010, il est devenu passionné (certains diraient obsédé!) par la nature de notre système monétaire.

Et en 2013, il a co-fondé l’association “Monnaie Honnête”. Aujourd’hui, il va nous parler de sa proposition de remplacer la quasi-totalité des taxes existantes par une seule et universelle taxe sur les transactions financières. Oui, c’est possible!

Inde : Les pôles de développement économique

L’économie de l’Inde pourrait bien se remettre en branle sous peu. Le nouveau gouvernement est en train de rétablir la rigueur budgétaire et de dynamiser l’appareil d’État, faisant tant renaître l’optimisme que le regain de confiance des entreprises dans l’économie a ranimé l’investissement, particulièrement dans les infrastructures.

Mais les perspectives générales de croissance de l’Inde masquent un ensemble disparate de potentiels économiques qui existent au sein des États, des districts, de villes et même des quartiers – des occasions que les entreprises ne peuvent repérer qu’après des analyses détaillées.

Les données économiques de l’Inde sont prometteuses. La croissance annuelle moyenne du PIB devrait osciller entre 6,4 % et 7,7 % jusqu’en 2025. Ceci se compare favorablement avec le taux de 4,7 % de l’an dernier et se rapproche de la moyenne de 7,7 % enregistrée dans la décennie avant 2012. Elle se démarque notamment des prévisions de stagnation à long terme du monde développé.

Cette accélération placerait l’Inde parmi les grandes économies du monde qui croissent le plus et où le nombre de consommateurs indiens qui peuvent se payer des biens de consommation discrétionnaires passerait de 27 millions en 2012 à 89 millions en 2025. Mais le potentiel est loin d’être uniforme.
Lire la suite

Réserves d’or : Marine Le Pen réclame un audit au Gouverneur de la Banque de France‏

Lettre ouverte à Monsieur Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France, concernant les réserves d’or de la France.

Monsieur le Gouverneur, Au nom des Français et en ma qualité de principal chef de l’opposition, j’ai l’honneur de vous écrire, car il est de mon devoir de vous présenter une requête sur les réserves d’or de la France, relevant de l’intérêt supérieur de notre nation.

Avant même le déclenchement de la crise de 2008, le Front National avait anticipé et informé les institutions politiques de l’aggravation à venir du contexte macro-économique et géopolitique. Dans le cadre du modèle économique de plus en plus ultralibéral adopté par la France sous la pression de Bruxelles, aucun des fondamentaux économiques ne peut s’améliorer durablement. Tous les Français peuvent constater que les politiques d’austérité exigées par l’Union Européenne et la BCE et menées par le gouvernement sont un échec avéré et grave pour notre pays.

L’institution monétaire que vous dirigez a pour mission historique d’être la banque centrale dépositaire des réserves monétaires nationales et notamment des réserves d’or. Selon notre vision stratégique et souveraine, celles-ci n’appartiennent ni à l’État, ni à la Banque de France mais bien au peuple français et de surcroît servent de garantie ultime à la dette publique et à notre monnaie.g>

Dans la guerre froide monétaire qui se joue entre les pays occidentaux et les pays des BRICS, l’or reprend progressivement un rôle important. Selon le Conseil Mondial de l’Or, les réserves officielles d’or de la Chine, de l’Inde et de la Russie ont fortement augmenté entre 2007 et 2013.
Lire la suite

États-Unis : Les robots policiers patrouillent dans la Silicon Valley

A la croisée entre un Robocop et R2D2, la startup américaine Knightscope a commencé à mettre en circulation plusieurs de ses robots patrouilleurs Knightscope K5, chargés d’aider les forces de l’ordre à assurer la sécurité.

Robocop existe. La jeune société de robotique Knightscope a commencé à déployer au moins cinq de ses robots patrouilleurs Knightscope K5 dans la Silicon Valley, dans l’objectif d’aider à assurer la sécurité des lieux. Équipés d’un grand nombre de capteurs en tous genres, les robots K5 peuvent « voir », « entendre », « ressentir » et « sentir », et amassent ainsi des tonnes de données en temps réel, qui sont traitées au travers d’un moteur d’analyse prédictive.

S’il détecte une activité suspecte, un bruit tel qu’un bris de verre, ou même une odeur anormale par rapport à ce qu’il sait de la zone surveillée et de ce qui s’y déroule, le robot peut déclencher une alerte et mettre tous ses capteurs en éveil pour enregistrer le maximum d’informations.

En cas d’alerte, tous les internautes peuvent ainsi consulter les données ou regarder les flux vidéo transmis en temps réel, pour confirmer le problème de façon collaborative, enrichissant au passage les algorithmes prédictifs utilisés (la société affirme avoir des processus pour préserver le droit à la vie privée, mais il ne dit pas lesquels).
Lire la suite

Portraits de la précarité en France

Vincent est chômeur de longue durée. Clara, un enfant à charge, ne travaille pas suffisamment pour assurer les dépenses du quotidien. Ils ont tous les deux accepté de témoigner de leur situation particulièrement difficile et de l’espoir qu’ils conservent tout de même de voir leur vie s’améliorer.

La consommation mondiale d’énergie bondira de près de 40% d’ici 2040

L’appétit des pays émergents devrait s’accentuer. Mais la croissance de la demande devrait se tasser au fil des ans en raison d’une efficacité énergétique renforcée.

Une consommation d’énergie accrue mais une demande qui se tasse au fil des ans. C’est ce qui ressort des prévisions de l’Agence internationale de l’Energie, qui publie ce mercredi sa grande étude prospective annuelle. Voici les principales prévisions de l’agence :

• 37%

C’est la croissance attendue de la demande mondiale d’énergie d’ici 2040 selon le scénario central de l’AIE. Cette prévision est très éloignée de celle de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) qui avait estimé, dans sa dernière étude prévisionnelle, à 60% la croissance de la consommation mondiale d’énergie à cette échéance.

D’après l’AIE, la géographie de la demande mondiale sera profondément bouleversée. La consommation d’énergie stagnera dans la plupart des pays européens, au Japon, en Corée du Sud et en Amérique du nord. Les nouveaux moteurs de la demande se trouveront dans le reste de l’Asie (notamment en Inde et en Asie du sud-est) qui représentera 60% de la demande mondiale, en Afrique sub-saharienne, au Moyen-Orient et en Amérique latine.

Lire la suite