Russie : Face au déclin des villes-usines

Depuis plus de 50 ans, la poudre blanche produite dans ses gigantesques fourneaux constitue une richesse, une fierté mais aussi une malédiction pour Pikaliovo, l’une des centaines de villes-usines touchées par la crise et que le gouvernement russe cherche à sauver.

Éducation : Plus question d’apprendre par cœur, il faut penser et s’exprimer !

Analyser la situation, voir ce qui se passe ailleurs et trouver la bonne réforme… Les gouvernements n’ont pas la tâche facile quand ils veulent améliorer leur système éducatif et il n’y a pas de méthode miracle. Certains pays pourtant réussissent à tirer leur épingle du jeu.

Berlin et le tunnel des espions

Dans les années 1950, au moment où la guerre froide est à son maximum de tension et où les Alliés redoutent en permanence une attaque des Soviétiques qui conduirait à un troisième conflit mondial, les Britanniques et les Américains cherchent par tous les moyens à disposer d’informations sur les intentions de l’ennemi.

On décide de construire en secret sous le secteur soviétique un tunnel qui permette d’accéder aux câbles téléphoniques et d’intercepter les conversations du Q.G. Les spécialistes les plus pointus du corps d’ingénieurs de l’armée US sont réquisitionnés pour cette construction à haut risque. En février 1955, c’est chose faite. Les Britanniques sont alors chargés d’effectuer les dérivations nécessaires sans que les Soviétiques ne s’en aperçoivent.

Le dispositif permet d’écouter plus de cent vingt lignes et de réaliser quatre cents heures d’enregistrements par jour. Mais le 21 avril 1956, des techniciens chargés d’inspecter le réseau téléphonique après de fortes pluies découvrent le tunnel. En 1962, après l’arrestation de l’agent double des services britanniques George Blake, on comprendra que les Soviétiques étaient en fait au courant de l’opération depuis le départ.

Mais c’est aujourd’hui seulement, après la déclassification des documents de la CIA, que les participants peuvent témoigner et reconstituer le puzzle complet de cette opération hautement secrète.

L’artisanat monastique a le vent en poupe

Six heures par jour, les 23 religieuses de l’abbaye de Rosans (Hautes-Alpes), travaillent au champ. Cet après-midi, sœur Véronique-Marie sème de l’épeautre, sous le regard bienveillant de la communauté. Sept hectares de terres cultivables et partout des sœurs qui débroussaillent ou s’activent autour des ruches. Ces nones vendent le produit de leur récolte pour entretenir leur bâtiment et vivre au quotidien.

Plus au sud, au monastère de Ganagobie, en dehors de leurs heures de prières, les moines élaborent des produits de soin pour le corps comme l’eau de toilette à la verveine ou à la lavande.

Aucune des deux communautés ne veut communiquer sur les sommes gagnées avec leurs productions. Seul un moine a accepté de donner quelques indices. “Faut pouvoir faire face à l’entretien de la communauté, des bâtiments et puis on donne en moyenne à peu près 10% de nos revenus“, explique le frère Robert. Une chaine de magasins spécialisée en artisanat monastique est implantée à Paris. Elle réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires d’1,5 million d’euros avec les produits d’une centaine de monastères en France.

États-Unis : A Detroit, les fermes remplacent les usines

A Detroit, l’ancien berceau automobile des États-Unis, les habitants ont investi les friches industrielles pour y cultiver des légumes. Les terrains pour ces fermes urbaines ne manquent pas dans cette ville qui a perdu la moitié de sa population en 60 ans.

Grèce : Si le “non” l’emporte, gare à la secousse financière

Le défaut de la Grèce sur l’échéance de remboursement de 1,5 milliard d’euros au FMI, a encore une fois fait chuter les principaux marchés boursiers de la zone euro de plus de 1% mardi soir : -1,6% pour le Cac40 à Paris et -1,5% pour le Footsie de Londres, le Dax de Francfort affichant un repli de 1,25%.

L’euro recule encore face au dollar à 1 dollar 1140 et le cours du baril de Brent regagne ses pertes de lundi à 63 dollars et 10 cents.

Chine : Un krach boursier secoue le pays

Les Bourses chinoises de Shanghaï et Shenzhen ont plongé de près de 20 % en deux semaines. Quelque 2000 valeurs en chute de près de 10 %, des indices qui s’effondrent de 7,4 % et 7,8 % en une séance… Les places chinoises ont vécu vendredi une folle journée, la pire depuis 2008.  

Inquiets depuis quinze jours déjà, échaudés par une première correction mi-juin, les investisseurs, pour l’essentiel des particuliers, ont cédé à la panique. Dans un marché à bout de souffle après une hausse vertigineuse (+ 100 % en un an), et victimes d’une spéculation à tous crins, les investisseurs espéraient voir un soutien du gouvernement via une baisse des réserves obligatoires des banques destinée à doper le crédit.

«Le gouvernement ne veut pas d’un krach boursier. Si besoin, il fera ce qu’il faudra pour soutenir le marché», estime Karine Hirn, associé chez East Capital à Hongkong. Mais éviter l’éclatement d’une bulle n’est pas toujours facile. En Chine, certaines petites valeurs, notamment technologiques, se paient 70 à plus de 100 fois leurs bénéfices.

Lire la suite

Piscines municipales : Un gouffre financier

Elles font souvent le bonheur des habitants, mais pèsent lourd sur le budget de la mairie. Avec la baisse des dotations de l’État, des dizaines de piscines ont récemment fermé leurs portes dans les communes.

En cause? Leur prix, souvent très couteux. En effet, les piscines municipales sont généralement des gouffres financiers.

Europe : “Salut, dictateur”, lance Jean-Claude Juncker au Premier ministre hongrois

Attitude étonnante du président de la Commission européenne, qui accueillait les chefs d’État à un sommet de l’UE, vendredi, notamment à l’égard du Premier ministre hongrois, Viktor Orban

Sur les images, ce dernier garde le sourire, et semble moins vexé que pris de court par le salut de Juncker, suivi d’une petite claque sur la joue et délivré avec le sourire. Le Hongrois a dit avoir répliqué par un “salut, grand-duc” , en référence au Grand-Duché de Luxembourg dont son interlocuteur est originaire.

Ce n’est pas la seule scène surréaliste filmée par les caméras lors de cette longue séance photo protocolaire avec les invités du sommet. Juncker a notamment proposé au Premier ministre grec, Alexis Tsipras, venu sans cravate, de lui prêter la sienne.

Changement climatique : “Les entreprises sont aussi la solution!”

À quelques mois de la Conférence internationale sur les changements climatiques, grands patrons, décisionnaires économiques et politiques se sont réunis à Paris pour échanger sur les différents moyens de réduire les émissions carbone.
Pierre-André de Chalendar, PDG de Saint-Gobain, est l’un des chefs d’entreprise les plus impliqués dans les discussions sur le passage à une économie sans carbone, il se réjouit du succès de ce sommet. “Il y a des personnes qui disent : “les entreprises polluent, ce sont les principales responsables des émissions de gaz“, mais les entreprises sont aussi la solution !”, assure-t-il.

États-Unis : Le « tourisme de naissance » chinois fait débat

Des milliers de mères chinoises traversent le Pacifique pour venir accoucher aux États-Unis. Elles arrivent sur le sol américain pour leur dernier mois de grossesse et sont accueillies dans des résidences luxueuses pour 50.000 euros.

En Chine, plusieurs agences se sont spécialisées dans ce que l’on appelle le tourisme de la naissance. Des sites internet proposent un service tout compris : le voyage aller-retour, un visa classique, un logement et la garantie de pouvoir donner naissance à un citoyen américain. Une façon pour ces mères d’avoir un deuxième enfant, en contournant la règle de l’enfant unique.

Cette pratique énerve en Californie. En trois ans, les naissances sont passées de 1.000 à 20.000. Les habitants californiens réclament la fermeture de ces maisons à bébé et n’hésitent à faire de la délation. Ils estiment que ces Chinois profitent de la loi du sol. Récemment, la police américaine a procédé à plusieurs arrestations.

Grasse (83) : Des jardiniers font de la résistance face aux parfumeurs

Thierry et Audrey Bortoloni refusent pour l’instant de vendre leurs fleurs de parfum à l’industrie de la parfumerie. A Grasse, c’est une situation singulière. Pour rester indépendant, le couple se lance dans la production de confiture à base de fleurs. Un petit bastion de résistance au milieu d’une armée de producteurs de parfum.

Un business lucratif : Près de 150 millions d’euros par an pour le trafic de clandestins

Plus de 11.000 migrants ont débarqué en Italie au cours des six derniers jours, et des centaines d’autres continuaient à arriver vendredi sur les côtes italiennes, ont indiqué les garde-côtes italiens.

Plus de 300 de ces migrants, dont 45 femmes et 23 mineurs, partis depuis les côtes libyennes avant d’être récupérés en mer par les garde-côtes et la marine italienne, sont arrivés vendredi matin à Pozzallo en Sicile.

Iran : Un futur partenaire de choix pour l’Occident ?

Ce 1er avril, il n’y a toujours pas d’accord à Lausanne, en Suisse, sur le contrôle du nucléaire iranien, mais l’optimisme demeure. L’enjeu est capital, selon Étienne Leenhardt. Un accord avec l’Iran serait “une nouvelle donne politique“.

Dans le chaos actuel du Moyen-Orient, l’Iran a déjà su se rendre incontournable. C’est déjà notre ami en Irak parce qu’il se bat à nos côtés contre le groupe État islamique. L’Iran soutient encore le régime de Bachar al-Assad et il pourrait très bien – si nous décidons de reparler au régime de Damas – servir d’intermédiaire. Et puis, l’Iran est influent auprès des milices Hezbollah au Liban, mais également actuellement dans la crise du Yémen“, explique le journaliste.

L’Occident a les yeux rivés sur Lausanne

Et puis, ce serait une nouvelle donne économique si les sanctions qui pèsent sur l’Iran sont levées. C’est un marché de 80 millions d’habitants qui s’ouvre. C’est un pays jeune, éduqué, riche en pétrole – 4e réserve mondiale -, en gaz – 2e réserve au monde -. Toutes les entreprises occidentales (…) ont le pied sur l’accélérateur pour signer des contrats et les yeux tournés vers Lausanne

Italie : Le fleuron Pirelli passe sous contrôle chinois

C’est le groupe ChemChina qui a emporté la mise, fruit d’un accord complexe avec la holding italienne Camfin, principal actionnaire de Pirelli. L’opération permet notamment au pétrolier russe Rosneft de réduire sa part dans le groupe.

Le prix proposé par les Chinois pour entrer au capital de l’entreprise est de 15 euros par action, ce qui valorise Pirelli autour de 7 milliards d’euros.

La vaccination obligatoire est bien légale

Un couple qui refusait de faire vacciner ses enfants avait saisi le Conseil Constitutionnel. Ce dernier a rendu sa décision ce vendredi 20 mars : la vaccination obligatoire est bien légale.

L’État a le droit d’obliger la vaccination des enfants contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Une décision qui va conduire ces parents devant les tribunaux. “J’ai le sentiment qu’avec une telle décision, les enfants n’appartiennent plus aux parents“, déplore Marc Larère.

États-Unis : Jeunes filles à vendre, le cauchemar américain

Aux États-Unis, la prostitution forcée de jeunes filles mineures concerne plus de 300.000 adolescentes. Issues des quartiers défavorisés, la plupart des victimes sont kidnappées, droguées et violentées pendant plusieurs jours avant d’être contraintes de faire le trottoir.

La journaliste se rend à Eldorado Hills, dans la banlieue de Sacramento, pour recueillir le témoignage de Kaicie, 17 ans, qui a vécue cette terrible expérience avant d’être libérée par le FBI. Son histoire a ému tout le pays.

Depuis, le président Barack Obama a fait de la lutte contre le trafic sexuel de jeunes filles une priorité de son gouvernement. Grâce notamment à Internet, il génère chaque année quelque 32 milliards de dollars.

Zone euro : Mario Draghi voit la vie en rose

Cela faisait longtemps qu’on ne l’avait pas vu aussi optimiste. Au moment de dévoiler ses perspectives de croissance pour la zone euro, Mario Draghi a dévoilé des chiffres bien meilleurs que prévus. la France reste à la traîne, malgré plusieurs signes encourageants.

Espagne : Arrestation de mercenaires partis combattre avec les séparatistes ukrainiens

Des Espagnols ont combattu aux côtés des séparatistes en Ukraine, la police les a arrêtés à leur retour au pays. Cette arrestation est une première en Europe, assure la police espagnole. Ils sont huit, d’extrême-gauche, inspirés par les milliers de combattants étrangers qui s’étaient engagées contre les troupes de Franco pendant la guerre civile espagnole.

Qatar : L’attractivité à tous prix

C’est l’un des plus petits pays au monde, l’équivalent de la Corse, mais ses habitants sont parmi les plus riches de la planète : le Qatar. Les Qatariens défrayent régulièrement la chronique lorsqu’ils achètent le PSG, le Royal Monceau ou encore des parts dans British Airways… mais ils investissent aussi des milliards d’euros pour développer leur propre pays, encore désertique et pauvre il y a 50 ans.

L’Afrique : “Nouvelle Frontière” des investisseurs mondiaux

La dynamique économique africaine est enclenchée. Reste à mobiliser l’ensemble des forces du continent pour investir cette dynamique. Et en l’occurrence, le Maroc fait figure de moteur de l’intégration africaine. Bien évidemment, des écueils persistent.

Allemagne : La pauvreté progresse encore

La pauvreté a encore augmenté en Allemagne, pourtant première économie de la zone euro, pour atteindre son plus haut niveau depuis la Réunification en 1990.

Ce rapport, publié jeudi et baptisé : “la République fissurée” fait état d’un taux de pauvreté historiquement élevé passant de 15% en 2012 à 15,5% en 2013. Selon ce rapport également, jamais les différences entre régions n’ont été aussi profondes.

Bordeaux : Un complément alimentaire pour lutter contre le burn-out

C’est le mal des salariés. L’épuisement professionnel devrait toucher un travailleur sur quatre durant sa carrière. Mais une équipe de chercheurs bordelais vient peut-être de trouver une solution. Elle vient de mettre au point un complément alimentaire qui lutterait efficacement contre ce syndrome.

Le médicament contient de l’eleuthérocoque, une plante qui aide à s’adapter au stress, et trois autres ingrédients naturels : “De la taurine, une protéine de lait et un extrait de melon, ce sont des actifs naturels qui ont démontré depuis bien longtemps leur activité sur le stress, sur la fatigue”, précise un pharmacien.

À l’université de Bordeaux, c’est le pharmacologue Alain Jacquet qui a mené l’essai clinique. “Sur le moral, il y a eu un effet visible au bout de quatre à six semaines, plus un effet sur le bien-être, sur le sommeil, sur l’appétit”, note cet expert.

Corse : Les oliviers menacés par une terrible bactérie

Non loin de là, en Italie, plus de 30.000 hectares d’oliviers sont morts, desséchés et asphyxiés par une bactérie tueuse : la “Xylella fastidiosa”. Pour éviter la contamination, la préfecture de Corse intensifie les contrôles de végétaux aux ports et dans les pépinières.

Les plantes importées pourraient être porteuses de la bactérie. Louis, un oléiculteur, a très peur d’elle. “Elle fait mourir définitivement et sans aucune possibilité de traitement l’olivier, l’amandier, le laurier rose, le chêne, l’oranger…“.

Une contamination du maquis corse serait un désastre écologique et économique. Preuve du sérieux de la menace : l’Europe a nommé un commissaire extraordinaire en charge du dossier.

TTIP : Peurs et espoirs du partenariat commercial UE-USA

Alimentaire, automobile, énergétique, chimique, financier, tels sont les secteurs affectés par le TTIP, les négociations de libre-échange entre l’Union européenne et les États-Unis.

Un partenariat controversé, que le Comité des Régions de l’UE avait mis à l’agenda de sa session plénière.

Cinéma : “Le dernier loup”, un hymne à la nature et à l’amitié

Le dernier film de Jean-Jacques Annaud, se passe en 1967, pendant la Révolution culturelle en Chine. Il raconte l’histoire d’un étudiant envoyé dans les steppes de Mongolie intérieure pour rééducation. Il partage la vie des nomades et devient de plus en plus fasciné par les loups. Mais bientôt, le gouvernement ordonne de tuer tous les loups de la région.

Les petites entreprises n’arrivent plus à faire face à la concurrence étrangère

Une entreprise de transport routier de Picardie souffre de la concurrence des pays d’Europe centrale. Aujourd’hui, la société possède quinze camions et emploie quinze chauffeurs. Ils étaient deux fois plus nombreux il y a trois ans.

Ses salariés sillonnent la France 24h/24 pour un salaire de 1 700 euros net par mois. Beaucoup moins qu’il y a quelques années. La raison : la concurrence de plus en plus forte des pays d’Europe centrale comme la Pologne, la République Tchèque, la Roumanie, la Lituanie.

Cette concurrence étrangère fait très mal aux comptes de l’entreprise. Le planning est de moins en moins chargé : “En deux ans de temps, on a perdu près de 40% de nos clients. Ils sont partis vers la concurrence étrangère moins chère. Les pays de l’Est roulent au tarif qu’on appliquait il y a trente ans. On a trente ans d’écart avec eux“, explique Dominique Durant.

Russie : La bourse de Moscou et le rouble plongent à nouveau

L’effondrement du rouble s’est déjà traduit par une envolée des prix, le taux annuel d’inflation dépassant déjà 11% en Russie. Les autorités russes ont prévenu que la croissance négative de l‘économie russe pourrait atteindre 5% cette année.

Russie : Le Kremlin investit dans un réseau de jeunes élites pro-Poutine

Alors que la Russie traverse l’une de ses plus graves crises économiques, des projets financés par le Kremlin, pour glorifier le patriotisme russe, se multiplient.

Enquête dans le monde de “SET”, la nouvelle organisation de jeunesse pro-pouvoir. Le concept : un centre “créatif” chaperonné par des “producteurs”, qui a pour mission de sponsoriser des projets patriotiques, souvent a la gloire de Vladimir Poutine.

Israël : KaliPAK, un kit solaire portable hi-tech

Comment stocker l’énergie solaire ? Et surtout comment la rendre plus souple, plus facile d’accès et aussi plus mobile. Une start-up israélienne s’est penchée sur la question et a proposé cette mallette qu’elle a appelée KaliPAK.

Il suffit de déployer les panneaux solaires intégrés pour charger en toutes circonstances la batterie ou les appareils électriques.

Grèce : Une nation déclassée prête à voter Syriza

Addendum : La Grèce entre chômage élevé et forte fiscalité

Électricité coupée, retraites et droits sociaux amputés : nombre de Grecs veulent la fin de l’austérité.

Ce matin-­là de janvier, il fait 3 °C à Athènes. Et seulement 13 °C dans l’appartement d’Evguénia Michalakou, dans le très résidentiel quartier d’Aghia Paraskevi, à l’est de la capitale grecque. « Cela vous semble peu ? Pour nous, c’est un petit miracle ! », lance dans un sourire cette pétillante quadragénaire. Après deux ans sans électricité, Evguénia et sa famille viennent en effet de se faire rétablir le courant le 31 décembre 2014.

C’est cette Grèce déclassée, lessivée par quatre années de crise et d’austérité, qui s’apprête aujourd’hui à voter pour la Syriza, aux élections législatives du 25 janvier. Le parti entend bien étendre à l’échelle nationale les recettes sociales expérimentées en Attique, la plus grande région de Grèce autour d’Athènes.

« Depuis, on a installé deux gros radiateurs électriques à roulettes que l’on balade de pièce en pièce, et nous avons retrouvé le plaisir de nous la- ver à l’eau chaude. Nous reprenons une vie normale », se félicite cette mère de deux garçons de 11 et 18 ans, réceptionniste téléphonique.
Lire la suite

Des natures mortes vivantes

Le photographe Stéphane Soulié a créé ces deux vidéos qui reprennent une composition sur le thème des natures mortes classiques photographiées respectivement pendant 148 et 119 jours pour observer leur lente décomposition ainsi qu’évoquer le temps qui passe et leur fragilité.

Quand le gouvernement taxe en mode express

Début novembre, lors de son émission Face aux Français, François Hollande avait fait une promesse : “Que les choses soient bien claires, il n’y aura pas d’impôt supplémentaire sur qui que ce soit” (à partir de 2015, ndlr).

Il y a une semaine, son ministre des finances, Michel Sapin, a confirmé la promesse dans une interview accordée au journal Le Monde. Plus qu’un mois pour voter de nouvelles taxes… alors que les textes budgétaires sont quasiment bouclés.

Le gouvernement a donc dû accélérer le mouvement et la scène s’est jouée mardi soir dernier à l’Assemblée nationale. Les députés réajustaient pour la dernière fois le budget de l’Etat. Le gouvernement en a profité pour faire passer en priorité un amendement visant à augmenter de 50% la taxe que paient les grandes surfaces. Est-ce un renoncement à la promesse présidentielle ?