Grèce : Le “non” au référendum l’emporte largement (61%)

Ce lundi matin, coup de théâtre : Yanis Varoufakis a démissionné de sa fonction de ministre des Finances. “Ministre, c’est fini !”, a-t-il écrit sur son blog. Sa décision découle d’une exigence des créanciers et du Premier ministre grec lui-même.

Ils étaient des milliers dans les rues d’Athènes à fêter la victoire du “non” (Όχι) au référendum.

Oxi !” (Non !). Laminés par cinq ans de crise économique, les Grecs ont rejeté, lors du référendum de ce dimanche 5 juillet, les offres d’aides financières des créanciers européens qui exigeaient, en retour, de nouvelles mesures d’austérité, de nouveaux impôts et de douloureuses réformes. Ce vote va-t-il aider à mettre fin à la tragi-comédie grecque ou la faire tourner au drame ?

Nouvel Obs
Lire la suite

Grèce : Les ménages ont perdu 40% de leur revenus

Les Grecs vont-ils devoir se serrer un peu plus la ceinture pour satisfaire aux exigences des créanciers? C’est, une nouvelle fois, la question en toile de fond des négociations entre Athènes et les bailleurs de fond.

Mais, après plusieurs années de sacrifices, il y a chez les Grecs, une profonde lassitude, comme l’explique Napoleon Maravegias, professeur d’économie. “Depuis le début de la crise, dit-il, les ménages grecs ont perdu 40% de leur revenus. Pour certains, c’est même davantage.

Comment la France est devenue moche (Rediff.)

Échangeurs, lotissements, zones commerciales, alignements de ronds-points… Depuis les années 60, la ville s’est mise à dévorer la campagne. Une fatalité ? Non : le résultat de choix politiques et économiques. Historique illustré de ces métastases périurbaines.

http://images.telerama.fr/medias/2010/02/media_52457/comment-la-france-est-devenue-moche,M33462.jpg

L’urbanisme raconte ce que nous sommes. Le Moyen Age a eu ses villes fortifiées et ses cathédrales, le XIXe siècle ses boulevards et ses lycées. Nous avons nos hangars commerciaux et nos lotissements. Les pare-brise de nos voitures sont des écrans de télévision, et nos villes ressemblent à une soirée sur TF1 : un long tunnel de publicité (la zone commerciale et ses pancartes) suivi d’une émission guimauve (le centre muséifié).

Avec un formidable coup d’accélérateur depuis les années 1982-1983 et les lois de décentralisation Defferre. Partout, la même trilogie – infrastructures routières, zones commerciales, lotissements – concourt à l’étalement urbain le plus spectaculaire d’Europe : tous les dix ans, l’équivalent d’un département français disparaît sous le béton, le bitume, les panneaux, la tôle.

Cette périurbanisation vorace s’opère en silence – les revues d’architecture l’ignorent. Elle a été peu visitée par le roman, le documentaire ou la fiction.

Lire la suite

Le patrimoine caché de Manuel Valls

Manuel Valls a caché 99% des parts d’une SCI détenant un actif de près de 2 millions d’euros, en les mettant au nom de sa femme. La déclaration d’intérêts de le faisait apparaître comme un ministre endetté sans réel patrimoine (voir Le patrimoine de Manuel Valls). Or, il n’en est rien.

Dans sa déclaration de patrimoine, Manuel Valls ne déclarait que 93 000 euros d’actifs, après déduction de ses et emprunts. Valls déclarait être le propriétaire de 2 appartements: un 88 m² à Évry, et un 44 m² à Paris dans le 11ème arrondissement. D’après le premier ministre, c’est dans ce studio de 44 m² qu’il habite avec son épouse, la violoniste Anne Gravoin…

Mais Manuel Valls a plus d’un tour dans son sac ! Le premier ministre est en effet marié sous le régime de la séparation de biens et ne possède qu’1 seule part de la SCI Homère qui détient l’ du 11ème arrondissement, les 99 autres parts appartenant à sa femme. La SCI Homère ne possède pas seulement le petit studio dans lequel Valls et son épouse sont censés vivre, mais 16 lots de copropriété, pour un total de 210 à 250m².  Ces lots de copropriété sont valorisés entre 1,6 et 2 millions d’euros.

Lire la suite

Vendredi 17 Octobre : Soirée Livr’Arbitres

A l’occasion de la sortie de son nouveau numéro comportant un portrait consacré à Kléber Haedens, ainsi qu’un dossier intitulé “Chroniques du monde moderne, des écrivains au milieu des ruines” ; la revue littéraire non-conforme « Livr’arbitres » organise sa désormais traditionnelle soirée “apéritif et dédicaces” le vendredi 17 octobre, à partir de 20 heures, au restaurant “Ratatouille”, 168 rue Montmartre, Paris 2ème.

Dans une atmosphère conviviale, les lecteurs et les curieux sont invités à rencontrer à cette occasion les écrivains qui collaborent à la revue ou dont les ouvrages ont été évoqués dans ses colonnes. Ils pourront également acheter des livres neufs ou d’occasions, les faire dédicacer et échanger autour d’un verre de vin… Seront notamment présents Francis Bergeron, Anne Le Pape, Aramis, Thierry Marignac, Pascal Arnoux, Olivier Griette…

A l’issue de la dédicace, l’écrivain Alain Paucard passera à la guitare pour quelques chansons qui lui tiennent à cœur et qu’il aime à partager. Un bon moment en perspective !

Livr’Arbitres

Tour d’Europe : Parution de l’ouvrage de Fanny et Mathilde

Le 21 septembre 2009, Fanny et Mathilde partaient pour un tour d’Europe à pied sur les traces des légendes européennes. Elles s’étaient promis d’écrire le récit de leurs aventures.

L’ouvrage, uniquement disponible sous forme numérique, est mis en vente (3,99 €) sur ce blog.

Extraits:

24 septembre 2009, aux Rousses, 20 kilomètres.
Lire la suite

Économie : L’oligarchie ment aux Français

Tribune libre de Paysan savoyard

La situation économique et sociale conduit à constater que les Français sont en la matière victimes d’un double mensonge: l’oligarchie leur ment ; et ils se mentent à eux-mêmes. Commençons par le premier volet. Un autre article suivra pour traiter du second.

  • Contrairement à ce qu’ils cherchent à faire croire, les politiciens n’essaient pas de régler les difficultés économiques et sociales

En apparence, un débat nourri existe au sein de la classe dirigeante  pour faire face aux difficultés auxquelles est confrontée l’économie française: débat entre la politique de l’offre et de la demande ; entre austérité et relance ; entre libéralisme et social démocratie ; entre remèdes de gauche et solutions de droite…

La classe dirigeante donne ainsi l’impression d’essayer sincèrement de s’attaquer aux problèmes, de réfléchir aux solutions, de les tester l’une après l’autre, de s’adapter à la conjoncture. C’est là un complet enfumage.

Lire la suite

Sylvain Tesson grièvement blessé après une chute de 10 mètres

L’écrivain-voyageur Sylvain Tesson, 42 ans, a été hospitalisé à Annecy et plongé dans un coma artificiel. C’est à Chamonix, en tentant d’escalader le chalet de son ami l’écrivain Jean-Christophe Rufin, qu’il a fait une chute. Victime d’un sévère traumatisme crânien et d’un enfoncement de la cage thoracique, sa colonne vertébrale serait également mise à mal.

« Vivre, c’est faire de ses rêves des souvenirs. » – Sylvain Tesson

Consacré par le public avec “Dans les forêts de Sibérie“, finaliste en 2011 des prix Renaudot, Médicis et Femina, Sylvain Tesson, dévoreur de kilomètres à pied, à cheval ou à vélo, racontait dans ce livre comment il avait posé son sac pendant six mois dans une cabane de 9 m2, perdue sur la rive occidentale du lac Baïkal.E. (La vidéo a été diffusée sur Fortune).

Grand bourlingueur à travers le monde, entiché d’escalade Sylvain Tesson, fils du journaliste Philippe Tesson, est aussi un passionné d’escalade d’immeubles et autres monuments. Il s’est ainsi déjà confronté à la Tour Eiffel et à Notre-Dame de Paris.

Le Monde

Google va protéger ses milliers de km de câbles sous-marins des attaques de requins

Les attaques de requins sur les câbles sous-marins pourraient nous empêcher d’accéder à internet. Le géant Google vient d’annoncer un renforcement de ces câbles à fibre optique des morsures des squales, car le phénomène inquiète.

Les signaux électriques des câbles à fibre optique font réagir instinctivement les requins qui sont attirés par les ondes émises. Ils mordent ces câbles. Google veut alors protéger les 160.000 km de ses câbles dans tous les océans de la planète. 99% du trafic internet mondial circule aujourd’hui sous les mers grâce à ces câbles.

Le géant pourrait débourser des centaines de millions de dollars pour envelopper les câbles d’un revêtement en carbone similaire au Kevlar pour les protéger des morsures des requins. Un rapport du programme pour l’environnement des Nations Unies et du Comité International pour la protection des câbles relevait déjà ces attaques, dont les requins ne sont d’ailleurs pas les seuls coupables.

Fête de la musique sur Fortune

Petit florilège rock’n'roll consacré à l’argent.

De l’ “Argent trop cher” de la bande à Aubert à “Money” de Pink Floyd, l’argent est devenu un thème cher aux rockeurs ! Justement, quand elles traitent de l’argent, les rockstars louent parfois son pouvoir mais déplorent le plus souvent son manque, jusqu’à en devenir un thème privilégié du blues.

Lire la suite

Les Français ont égaré 92 millions d’euros en 2013

Certains les traquent sur les plages avec d’étranges poêles à frire ; d’autres, plus jeunes, les cherchent sous les coussins des canapés, avant de passer au peigne fin les vide-poches des voitures. C’est un fait: les euros disparaissent.

Centime par centime. Perdus, égarés, ou encore «mis de côté», selon la formule de la Monnaie de Paris. En France, ce pactole s’est élevé à 92 millions en 2013. Ce montant inédit, digne de l’Euro Millions, calculé par la Monnaie de Paris, prouve que les Français sont certes étourdis, mais pas plus que les autres.

Les «chercheurs d’or» des plages, quant à eux, n’ont plus beaucoup de temps pour tenter de faire fortune en retrouvant les 92 millions évaporés: leur chasse au trésor pourrait être interdite dès cette année en raison d’une réforme du Code du patrimoine.

Prenez les Australiens: ils ont involontairement retiré l’équivalent de 75 millions d’euros de la circulation. Et les Britanniques! 65 millions de livres (95 millions d’euros), selon une étude unique réalisée en 2007. Les petites rigoles font de bien belles rivières: 28 millions de livres en pièces de 1 penny traîneraient au fond des caniveaux. Quelque 11 millions de livres seraient dans des sacs à mains, 7,8 millions de livres dans des voitures, et 5,9 millions traîneraient sous des coussins de fauteuil.
Lire la suite

Bon 1er mai à tous !

La fête de mai marque le « début de l’été ». En fait, mai est le mois où l’année bascule, entre sur son second versant, où le printemps triomphe définitivement des puissances de l’hiver et de la nuit.

Le 1er mai commémore le renouveau du soleil. Six mois plus tard (1er novembre), le culte de la nuit s’est christianisé pour célébrer l’immortalité des âmes des trépassés; l’Église en a fait la Toussaint. La signification ancienne du 1er mai s’est perdue et les pratiques ont survécu sous la forme de simples fêtes populaires.

Dans la nuit du 30 avril au 1er mai, les jeunes gens des villages se réunissaient autrefois et s’affairaient pour préparer la fête du printemps. Ils devaient couper un arbre, ne conserver à son extrémité que quelques branches garnies de feuilles puis le dresser devant l’église ou sur la place du village, après l’avoir décoré de ruban et de petits drapeaux et fixé à son sommet une couronne confectionnée de feuilles et de fleurs.

Il est en quelque sorte le pendant du sapin de Noël.

Lire la suite

Que trouve-t-on dans le surimi ?

La suspicion est permanente sur le contenu des assiettes en France ces derniers mois et sur le surimi, cela date de plus longtemps concernant le vrai contenu de ce bâtonnet, popularisé dans les années 90.

La France est le plus grand pays consommateur de surimi après le Japon. Chaque famille française en engloutit trois kilogrammes par an en moyenne. La production a été multipliée par sept en vingt ans

Du poisson blanc (le merlan bleu et le colin) sert de base au surimi fabriqué dans la plus grande usine française qui produit ce bâtonnet, à Chantonnay (Vendée). Cette base constitue un peu plus du tiers de sa composition, des arômes naturels sont ajoutés pour le goût de crabe, amidon, blanc d’œuf, sel, huile de colza et paprika, pour la couleur, font le reste.

De la désinformation

Voici quelques techniques courantes utilisées par différents organes de pouvoir – publics ou privés – cherchant à occulter des vérités qui dérangent. Il est utile de garder ces concepts à l’esprit lors de la lecture d’informations relatives à des sujets controversés (ils sont nombreux)… Pour autant, règle n°1, que vous sachiez même qu’ils le sont. Faites le test. Vous serez sans doute surpris de constater à quel point ces procédés percolent au travers de nombre de propos tenus par des instances officielles, des “experts” et par extension de nombreux médias.

Technique n°1 : Évitement

Ne pas écouter la controverse, ne pas la voir, ne pas en parler. Si elle n’est pas rapportée, elle n’existe pas et il n’y a pas lieu de s’en occuper.

Lire la suite

Décès de Michel Prieur, spécialiste de la numismatique française

Nous apprenons le décès de Michel Prieur, figure de référence, franche et directe, de la numismatique française. Fondateur et président de CGB, il a su accompagner la publication du FRANC et la création de la “Collection Idéale“,  consacrée aux monnaies modernes françaises.

Michel Prieur était bien connu des numismates. Il a été le premier numismate français à saisir l’importance qu’allait prendre internet dans les échanges commerciaux. Apprécié ou décrié pour ses ‘coups de gueule’ et son franc-parler, il avait pour ligne directrice de défendre les collectionneurs en dénonçant toutes sortes d’arnaques touchant la numismatique et en recensant les fausses monnaies faisant leur apparition.

Fer de lance de l’incontournable Bulletin Numismatique, il tenait à diffuser chaque mois, gratuitement, l’actualité numismatique et il distillait des conseils avisés avec humour et dérisions.

Revoir : “La mort du Franc” (Émission “C dans l’air” sur France 5 le 17/02/2012. Invités : Michel Prieur – Franck Ferrand – Marie-Jeanne Husset – Jean-Pierre Gaillard)

Il y a dix ans, l’Euro se substituait définitivement à la monnaie nationale. Et à partir d’aujourd’hui, elle ne sera plus acceptée par les banques centrales. Une fin du Franc, anticipée par des commerces pour en vider les tirelires de leurs clients, qui représente une aubaine pour les numismates.

Relire son article: “Devenir numismate professionnel ?

Ukraine : Horizons de la révolution

(Notre lecteur Boreas nous transmet la traduction d’un article de Olena Semenyaka, ukrainienne, professeur de philosophie à l’Université de Kiev. Merci à lui.)

Même quand la différence géopolitique entre l’Occident et la Russie existait encore, la Russie ne satisfaisait pas entièrement à la définition de la puissance tellurique [ou continentale, ndt]. J’ai déjà commenté l’opposition faite par Carl Schmitt entre le Nomos de la Mer (les puissances thalassocratiques, atlantistes) et le Nomos de la Terre (bloc tellurique, continental) en ce qui concerne les États-Unis et la Russie, qui a toujours été tenue pour acquise par Douguine.

Poutine%20C%C3%A9sar.jpg

Haroun (Vadim) Sidorov, l’auteur de l’article « L’État russe en tant que nomade, anarchiste naturel et technocrate » (…) remarque assez que l’identité russe a toujours été plus nomade (la mobilité asiatique), contrairement à la paysannerie européenne qui est directement liée à la terre où elle vit et qu’elle défend (définition du Partisan de Carl Schmitt et, à propos, auto-description des disciples de Stepan Bandera).

Les traditions de l’État russe ont toujours été marquées par une centralisation bureaucratique élevée (monarchisme-absolutisme-despotisme), par opposition à la haute mobilité verticale européenne et à l’accent mis sur les droits de l’aristocratie et les libertés locales ; le servage a existé en Russie pendant longtemps, jusqu’au déclenchement même de la révolution.

Lire la suite

Élections : « Votez Marchais ! »

Fortune a déniché pour vous, en vidéo, les critiques par le candidat Georges Marchais de la politique économique et sociale de Valéry Giscard d’Estaing et le programme alternatif du Parti Communiste français, lors de la campagne électorale présidentielle de 1981. Sujets: produire en France, protectionnisme, immigration…

Avec la participation d’André Lajoinie, Philippe Herzog, Pierre Juquin et Emmanuel Maffre-Baugé.

Vidéo du 14 avril 1981 :

Vidéo du 17 avril 1981 :

Blabla 4

Le nombre de commentaires étant devenu trop important, nous ouvrons ce nouveau fil. Naturellement, “Blabla 3” et “Blabla 2” sont toujours consultables.

Vous êtes invités à poster à la suite de ce message les commentaires sans rapport avec le thème initial des articles. Tout contenu injurieux ou ne respectant pas la charte générale de FDESOUCHE sera supprimé.

Vers un Mediapartgate : Edwy Plenel tombera-t-il pour fraude fiscale ? (Màj)

Addendum du 05/02/2014: L’Assemblée Nationale a voté le 04/02/2014, à une large majorité, “l’harmonisation des taux de TVA applicables à la presse“, appliquée jusqu’à présent unilatéralement par Médiapart, de façon illégale mais “légitime” comme l’ont souligné certains députés.

Quand Edwy Plenel dénonçait les “vieilles combines de l’État et l’argent qui corrompt” dans l’émission d’Olivier Galzi sur iTélé le 18 décembre 2013.

« La presse est au cœur du pluralisme des opinions – Ce qui est fait contre Mediapart est discriminatoire – Je suis un entrepreneur indépendant, sans subvention, sans aide publique je ne vis que de mes lecteurs – L’État est fainéant, incompétent, inconséquent – Un amendement parlementaire a effacé 4 millions de dettes du quotidien l’Humanité, ce sont de vieilles combines. »

Addendum : “Réponse” d’Edwy Plenel sur Tweeter le 03/02/2014 à 16:07:

Edwy Plenel, président de Mediapart est l’invité de l’université d’Orléans ce lundi 3 février 2014, pour un débat consacré aux mutations de la fabrique de l’information.

Fiscalité d’exception, manipulations comptables, entorse à une directive européenne, connivence gouvernementale et parlementaire pour effacer un redressement fiscal et ainsi, sous prétexte du vote d’une loi aux motivations complaisantes, mettre en place une mesure rétroactive au bénéfice d’un ami politique… Qu’en est-il de la prétendue indépendance et de la probité de Mediapart ? Fortune vous dévoile les secrets d’un scandale qui sera désormais public.

Le 17 janvier 2014, le gouvernement a annoncé vouloir modifier la loi relative aux abonnements de la presse numérique, en abaissant la TVA de 20% à 2,10%, afin d’en aligner le taux applicable à la presse en ligne sur celui des journaux papier.

Une loi rétroactive votée dans l’urgence

Une proposition de loi en ce sens a depuis lors été déposée par le groupe socialiste et adoptée à l’unanimité en commission. Elle prévoit une entrée en vigueur rétroactive au 1er février. Le gouvernement a engagé la procédure accélérée pour ce texte, qui passera en séance (une seule lecture par chambre) le mardi 4 février.

Détail intéressant : ce véritable « cadeau fiscal » ne devrait pas profiter de la même manière à l’ensemble des organes de la presse numérique. A priori, trois médias en bénéficieront particulièrement, parce qu’ils font l’objet de contrôles et/ou de redressements fiscaux et que ceux-ci seront très probablement annulés par la même occasion (même si, pour le moment, seul le troisième est officiellement concerné, on voit mal, en considération de l’équité fiscale, pourquoi les deux premiers ne suivraient pas) : Indigo (éditeur de « La Lettre A », et de « Presse News »), Terra Eco et… Mediapart.

Dans une période de crise marquée par la rigueur et des augmentations d’impôts généralisées pour le commun des mortels, une telle générosité a de quoi surprendre ; d’autant qu’en prenant cette décision unilatéralement, la France agit en contradiction flagrante avec le droit communautaire européen.

Lire la suite

« Le nouvel ordre mondial pourrait s’appeler Globalia ! »

Par Charles SANNAT

AVERTISSEMENT : Attention, cet article est très subversif. Si vous souhaitez continuer à vivre tranquillement dans votre société de Bisounours ou toutlemondeylestgentil et où les mamamouchis vous veulent que du bien, ne poursuivez surtout pas votre lecture.

Engagez vous :
- La guerre c’est la paix
- L’esclavage c’est la liberté
- L’ignorance c’est la force

Beaucoup s’interrogent sur cette idée souvent évoquée et assez sulfureuse de nouvel ordre mondial. Pour la très grande majorité de nos concitoyens, cela fleure bon la théorie du complot, cela manque de sérieux, puisque Claire Chazal ou David Pujadas n’en ont pas parlé. N’oubliez jamais que ce dont on ne nous parle pas, n’existe pas.

C’est l’absence de traitement dans nos grands médias de certains sujets qui devrait nous rendre encore plus vigilants sur ces thèmes. Vous avez actuellement un exemple assez flagrant de cette théorie du silence avec les négociations en cours sur le traité transatlantique. Il est rare que nous ayons atteint un tel degré d’opacité. Personne n’en parle. Ce sujet est donc absent. Il ne peut être par définition une préoccupation et donc une source de mobilisation citoyenne. Aucune force ne peut s’opposer à quelque chose qui n’existe pas.

Lire la suite

Jacques Attali : “Les (hyper) métropoles vont supplanter les nations”

Les métropoles de demain seront altermodernes, c’est-à-dire à la fois durables et attractives, plus soucieuses de l’environnement, de l’humain et du « vivre-ensemble ». Une métropole durable n’est pas seulement une métropole verte, elle se définit par de multiples facettes : économiques, sociales, politiques, culturelles et écologiques. Les nouvelles technologies y dessinent un nouvel avenir.

La concurrence accrue au sein d’un archipel mondial nécessitera une constante adaptation de la part des métropoles pour pouvoir rester attrayantes sur tous les plans. Elles devront miser sur des technologies nouvelles, interconnectées, qui tirent profit de la densité de population offerte par les aires urbaines.

Les métropoles devront savoir attirer une classe moyenne grandissante, mais aussi composer avec une élite hypernomade et sans attache, et avec des populations de travailleurs toujours plus itinérantes, déménageant au gré de la demande de main d’œuvre.

L’adaptation aux besoins de ces trois groupes devra se faire dans une logique intégrée, impliquant l’ensemble des populations urbaines ainsi que les territoires à proximité directe, dans le but de bâtir un projet métropolitain cohérent qui apportera une nouvelle façon de vivre et de penser les métropoles.

Lire la suite

Les bons voeux de Fortune

Au moment d’entrer dans cette nouvelle année, toute l’équipe de Fortune tient à vous remercier de votre confiance et vous présente ses meilleurs vœux pour 2014.

La crise et ses multiples avatars économiques, financiers, culturels, religieux, etc., dont les effets ébranlent les fondements même de notre civilisation, sont autant de défis à relever pour assurer et garantir la continuité de ce que nous sommes. Ces combats n’appartiennent pas au passé, ils sont plus que jamais devant nous.

Aussi, malgré la distance qui nous sépare, en dépit des attaques, des aléas techniques fortuits ou malveillants, nous poursuivons notre œuvre de réinformation et demeurons à vos côtés pour favoriser la nécessaire friction des cervelles !

Que cette nouvelle année soit placée sous le signe des découvertes et du partage.
Lire la suite

Un mois sans supermarché : mode d’emploi

C’est décidé! Marre de subir les affres de la grande distribution, reportages en terres industrielles, scandales alimentaires et autres suspicions! Le défi à relever: un mois sans grandes surfaces!

Agriculture et élevage intensifs, tri des légumes selon leur formes, afin de répondre à un « idéal » esthétique arbitraire et dépassé, pesticides, emballages, sur-emballages, aseptisation, choix imposés, et si l’on sort de l’alimentaire : produits polluants pour l’entretien… même si depuis quelques temps, les distributeurs cherchent a intégrer des rayons « en vrac », ou « bio », le facteur « local » leur est encore peu familier, alors, prêt à m’adapter, je me suis résolu a ne plus succomber à la facilité.

Connaissant quelques réseaux alternatifs, comme tout le monde d’ailleurs, j’ai décidé de ne plus mettre les pieds dans une grande, moyenne ou petite surface pour tout le mois.

Le réseau, c’est important également dans la consommation

Lire la suite

Des actionnaires militants demandent à Verizon et AT&T de révéler les informations qu’elles partagent avec le gouvernement américain

Addendum : Les vœux de Noël d’Edward Snowden


Le fonds d’investissement éthique Trillium a déposé des résolutions auprès de deux des principales compagnies américaines de téléphonie, AT&T et Verizon, leur demandant de rendre publiques les informations qu’elles partagent avec le gouvernement américain et ses agences de sécurité. Demande que les deux entreprises s’efforcent d’ignorer, en contestant la légitimité d’actionnaire de Trillium.

Après avoir subi les foudres de Chevron pour s’être trop intéressé à ses démêlés judiciaires avec l’Équateur [1], le fonds d’actionnaires Trillium Asset Management s’attaque aujourd’hui aux grandes firmes du secteur des télécommunications et à leur collaboration avec les programmes de surveillance du gouvernement américain.

Dans le collimateur de Trillium, les entreprises AT&T et Verizon, dont la complaisance envers l’appareil de sécurité est très largement dénoncée. La justice américaine a ainsi révélé que l’administration avait secrètement collecté les données de millions d’appels auprès de Verizon, et AT&T recevrait 10 millions de dollars par an de la CIA pour sa collaboration. Trillium a déposé deux résolutions d’actionnaires demandant à ces firmes de révéler les informations qu’elles partagent suite à des requêtes d’agences gouvernementales.

Lire la suite

« Entretien avec Louis-Ferdinand Céline » (1959)

Entretien de Céline avec Marc Hanrez enregistré à Meudon en 1959 : « Ces propos ont été enregistrés au domicile de Céline en mars 1959 (d’où le chant du perroquet et la sonnerie du téléphone, avec les intonations, les interruptions, etc…). Sauf au tout début, et encore ! je n’avais pas préparé notre entretien. Il s’est donc improvisé autour des questions qui me venaient à l’esprit.

Mais Céline, à sa table de travail, bloqué par les fils de l’appareil et du micro, a très vite et très volontiers joué le jeu. Si cela se termine en queue de poisson, c’est parce que, ayant remarqué sa fatigue, j’avais préféré nous en tenir là. Il faut prendre cet entretien pour ce qu’il est, et ne pas y chercher des intentions journalistiques. »

Chômage : Des “anomalies” dans les questionnaires de l’Insee effacent 90.000 demandeurs d’emploi

S’il a de l’humour, François Hollande peut dire merci à l’Insee. L’Institut national de la statistique a annoncé, jeudi 5 septembre, que le président de la République était parvenu à inverser – virtuellement – la courbe du chômage.

Une inversion qui se serait miraculeusement produite début 2013. Alors que le taux de chômage au premier trimestre avait été annoncé en mai à 10,8 % pour la France entière, l’Insee estime désormais qu’il était plus proche des 10,5 %.

Mais, malheureusement pour le président de la République, cette inversion ne traduit aucune réelle amélioration sur le marché du travail. De simples changements de formulations dans les nouveaux questionnaires, introduits depuis janvier, ont créé un tel changement dans les réponses des Français interrogés que le taux de chômage a artificiellement reculé de 0,3 point par rapport à l’ancien questionnaire.

En mai, l’Insee avait été contraint de décaler la publication de plusieurs indicateurs détaillés en raison de ces anomalies.
Lire la suite

Radio Courtoisie : Rendez-vous politique de la réinformation

Sur Radio Courtoisie, le 02 septembre, Henry de Lesquen recevait Jean-Yves Le Gallou responsable de la Fondation Polémia, ainsi que Léopold Gauthier, dans son libre journal de la réinformation, sur les thèmes de la crise syrienne et de la réforme pénale de Christiane Taubira.

“Dans les guerres modernes le bobardement précède le bombardement…”

Plus d’émissions téléchargeables (Radio Courtoisie) ici
Lire la suite

Inde : La roupie s’effondre face au dollar

La devise indienne a franchi jeudi 22 août un nouveau record à la baisse et s’échangeait à 65,04 roupies pour un dollar américain. Sur un marché inquiet de l’état de santé de l’économie indienne et du départ de capitaux vers les États-Unis. La monnaie a faibli dans la matinée à 65,04 roupies pour un dollar américain. Il s’agit de la plus forte baisse des grandes devises asiatiques depuis le début de l’année (près de 20 %).

Depuis plusieurs semaines, le gouvernement et la Banque centrale ont pris une série de mesures pour soutenir la devise, mais sans effet jusqu’à présent. Jeudi, la Banque de réserve de l’Inde a annoncé qu’elle injecterait 80 milliards de roupies (940 millions d’euros) dans le système bancaire en achetant des obligations d’État à long terme, afin d’assouplir l’offre de crédits.

Cette dernière mesure semble aller à l’encontre des annonces de cet été, qui cherchaient à retirer des liquidités du marché pour freiner le déclin de la roupie. Mais aucune n’a eu les effets escomptés et elles ont en outre tendu les taux d’intérêt sur dix ans à leur plus haut niveau depuis cinq ans.

La glissade de la roupie, comme celle d’autres monnaies émergentes, est due en partie au départ de capitaux étrangers vers les États-Unis, où la croissance se renforce et où les taux devraient remonter à moyen terme, offrant ainsi une rémunération supérieure aux investisseurs.
Lire la suite