Médecins en zone rurale

Deux fois par an, c’est la bourse au stage. 200 internes à affecter dans les différentes disciplines et notamment chez les généralistes. Et pour les inciter à choisir la médecine rurale, ces étudiants pourront bénéficier d’une aide de l’État.

La formation d’un généraliste coûte à l’État environ 100.000 euros. Aujourd’hui en Auvergne, les maisons de santé pluridisciplinaire ont le vent en poupe. Il y en avait une seule en 2010, elles sont désormais 57.

Commentaires (3)

  1. HS: smog free tower

    Le brouillard ou le smog affecte de nombreuses grandes villes à travers le monde et peut causer des problèmes de santé pour ceux qui le respire. Pour mettre en évidence cette question, l’artiste néerlandais Daan Roosegaarde a construit ce qu’il appelle le plus grand purificateur d’air dans le monde. La Smog Free Tower est conçue pour permettre aux gens de respirer un air pur dans une ville … et l’air sale est transformé en bijoux. [...]

    http://www.infohightech.com/la-smog-free-tower-cree-de-lair-propre-et-transforme-lair-sale-en-bijoux/

    https://www.studioroosegaarde.net/project/smog-free-project/

  2. Tu m’étonne que les jeunes comme moi n’ont pas envie de perdre leur vie à la gagner! Et ce n’est pas en instituant des “maisons médicales” (des dispensaires en langage plus simple) que cela résoudra les problèmes. On ne fait que gérer la pénurie, comme en URSS.

    Nos décideurs sont décidément incohérents… ou alors parfaitement conscients et retors: comme on aimerait bien nationaliser la médecine libéral (mais pas d’argent pour ca), on laisse pourrir la situation. Résultat: les cabinets ferment les uns après les autres (sauf dans les zones riches Paris Lyon etc, bien évidemment). La santé des patients? OSEF

    Nous n’en finissons pas de payer (dans tous les sens du terme d’ailleurs) les choix des décideurs des années 70/80.

  3. Etonnant !!!
    La France emmène 88% des jeunes au BAC,
    Des jeunes parmi lesquels , nombreux sont ceux qui pourraient
    suivre des études de médecine.
    Et au concours de fin de première année 90 % des primants sont recalés par le numerus clausus.

    Etonnant !!!
    1/4 des généralistes des zones rurales sont recrutés à l’étranger.

    A quel dessein, les pouvoirs publics incitent-ils les jeunes à l’accès aux études supérieures ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>