Vatican : Les dossiers secrets

En 1978, l’élection du pape Jean-Paul II a des conséquences de taille, tant sur le plan religieux que géopolitique. Clairvoyant, charismatique et farouchement hostile au communisme, Karol Józef Wojtyła représente un allié précieux pour le camp occidental.

L’Église est alors l’un des plus efficaces réseaux de renseignement au monde. La Stasi et le KGB ne sont pas en reste: à l’apogée de la guerre froide, les services secrets communistes envoient des espions, ordonnés prêtres, infiltrer le Saint-Siège…

À travers le témoignage d’historiens, de magistrats et d’anciens officiers des renseignements, complétés de divers documents qui ont récemment refait surface, on découvre un portrait frappant du nid d’espions qu’était le Vatican pendant la guerre froide.

Partie 1:

Partie 2:

Le 13 mai 1981, au milieu de la foule massée sur la place Saint Pierre, Jean-Paul II est victime d’un attentat qui a bien failli lui coûter la vie. Qui était Ali Agca, le jeune tireur? Quels étaient ses liens avec l’organisation d’extrême droite turque des “Loups gris“?

L’attentat contre le pape reste aujourd’hui encore une énigme : entre désinformation et propagande, impliquant la CIA et les services secrets bulgares, difficile de confirmer les soupçons – appuyés par certaines archives – selon lesquels Moscou, et peut-être Berlin-Est via la Stasi, auraient commandité l’assassinat. Une enquête fouillée avec des images d’archive rares et des interviews passionnantes, notamment celles d’un agent des services secrets polonais

infiltré au Vatican et d’un conseiller à la sécurité des États-Unis en poste à l’époque de l’attentat contre le pape… Certains d’entre eux ne s’étaient d’ailleurs jusqu’ici jamais exprimés sur ces événements devant une caméra.

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>