À la découverte des sonnailles

Ovins et bovins passent l’été en haut des montagnes accompagnés par leur cloche. Les sonnailles rythment la saison des touristes, des bergers et de leurs troupeaux. “Chaque troupeau a son propre type de sonnaille et chaque sonnaille sa propre sonorité. C’est une manière pour les bêtes de se reconnaître entre elles“. Septembre marque l’heure du retour après trois mois passés en altitude.

Chez les Daban dans les Pyrénées, on fabrique des sonnailles depuis 1795. Le processus est long. La recette est unique : le brasage à 1.200 degrés permet un savant mélange de laiton et de métal. Sortis du four, les moules d’argile sont refroidis dans l’eau puis cassés afin d’en extraire la sonnaille. Celle-ci est ensuite façonnée. Chaque année, entre 12.000 et 15.000 sonnailles sortent de l’atelier Daban. Il en existe de toutes les tailles.

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>