Fraude à la pollution : Quelles conséquences pour Volkswagen ? (Màj)

02/10/2015

Un peu moins d’un million de véhicules circulent en France avec un logiciel truqué, masquant les produits toxiques lors des contrôles antipollution. Il s’agit de Skoda, d’Audi et de Volkswagen. Le groupe allemand commence à organiser le rappel de ces voitures. Les Français vont prochainement recevoir un courrier leur demandant de ramener leur véhicule au garage.

23/09/2015

Comme British Petroleum en 2010 et sa marée, le constructeur automobile allemand risque de payer une facture très salée pour avoir violé les lois antipollution américaines.


Le constructeur allemand Volkswagen (VW) fait face à de sérieuses accusations de tricherie aux États-Unis. Ses voitures diesel VW et Audi produites entre 2009 et 2015 étaient équipées d’un système permettant de dissimuler le niveau réel des gaz polluants qu’elles émettent, afin de contourner les lois antipollution.

En bien des aspects, un fiasco comparable à celui de British Petroleum, explique Reuters. En avril 2010, l’explosion sur la plateforme pétrolière Deepwater Horizons avait provoqué une énorme fuite de pétrole dans le golfe du Mexique.

Une facture qui risque d’augmenter

Cette catastrophe environnementale avait coûté cher à BP. Les coûts initiaux évalués par les spécialistes étaient de moins de 3,5 milliards de dollars. L’amende définitive, en vertu du Clean Air Act, s’est finalement élevé à 5,5 milliards de dollars. Mais BP a également dû contrôler la marée noire, indemniser les États touchés, nettoyer… A l’arrivée, la facture était salée: environ 55 milliards, selon Reuters.

Volkswagen risque la même escalade financière. Théoriquement, le constructeur s’expose à une amende maximale de 18 milliards de dollars (16 milliards d’euros). Le calcul est vite fait: 482.000 véhicules non conformes ont été vendus, chacun risquant une amende de 37.500 dollars.

Ce serait l’amende la plus forte jamais administrée par l’agence américaine de protection de l’environnement, précise Les Échos. Mais ce n’est pas tout. Le constructeur devra également rappeler les véhicules vendus depuis 2009 à ses propres frais et risque d’éventuelles poursuites en recours collectif. Sans compter les conséquences boursières: l‘action Volkswagen a chuté de 35% en deux jours.

Une atteinte environnementale dissimulée

Le journaliste économique Ambrose Evans-Pritchard du Telegraph, lui, considère le scandale de Volkswagen pire que celui de BP. Alors que BP et ses sous-traitants ont fait preuve de négligence, VW a «délibérement cherché à induire en erreur ses régulateurs en dissimulant habilement ses logiciels».

De plus, même si aucun décès ne peut être directement lié au fait que Volkswagen a trafiqué ses véhicules, les dispositifs installés dans certains véhicules leur ont permis d’émettre des niveaux d’oxyde d’azote jusqu’à 40 fois supérieurs aux niveaux autorisés.

Une image de marque sérieusement entachée

L’objectif de VW était de devenir le producteur de voiture «le plus vert» d’ici à 2018. Ces accusations portent un sérieux coup à son image de marque. Le Telegraph va même plus loin: selon, lui c’est l’ensemble de l’industrie allemande qui en prend un coup:

«L’Allemagne est le leader mondial dans le diesel propre. Ses entreprises automobiles ont parié lourdement sur cette technologie, dans l’espoir de se faire une place stratégique aux États-Unis où de nouvelles règles entrent en vigueur.»

Alors que le président de BP s’était confondu en excuses, le patron de VW, Martin Winterkorn, s’est lui aussi «profondément [excusé] auprès de [ses] clients, des autorités et de l’opinion publique dans son ensemble pour cette faute». Insuffisant a priori pour sauver sa tête. On annonce déjà son remplacement à venir, ce vendredi 25 septembre, par le PDG de Porsche, Matthias Müeller.

Slate

(Merci à Wendy pour la photo d’illustration :) )

Commentaires (2)

  1. Il y a “tricherie” partout. Quelques remarques au sujet des transports.
    1) quel est le coût énergétique d’un km de route ou d’autoroute comparé à un km de voie ferrée? Donc pourquoi ne pas tenir compte de l’énergie pour construire et entretenir la voie?
    2) les essieux de plus de 3,5 tonnes sont responsables de 98% des dégradations des routes, pourquoi ne pas donc faire payer les péages autoroutiers 50 fois moins aux voitures qu’aux poids lourds? (Même les motos doivent payer un péage… pour n’avoir rien dégradé)
    3) pourquoi le gasoil est environ 18% moins cher que l’essence (au litre) alors qu’en volume il est 13% plus énergétique que l’essence (en masse c’est le contraire 47 contre 45MJ/kg)?
    4) pourquoi on laisse des voitures, des bus de ville, afficher “Véhicule électrique = zéro pollution” alors que c’est faux puisque le moyen de production de l’électricité utilisé pour recharger les batteries de ces véhicules a été oublié? Si l’électricité vient d’une centrale au charbon, le véhicule électrique pollue même plus qu’un véhicule thermique classique.
    5) pourquoi ne pas tenir compte des énergies nécessaires à la fabrication du système complexe équipant les voitures hybrides? D’où vient l’argent des primes versées sous forme de remise à l’achat de ce type de véhicule si ce n’est des impôts et taxes des autres : ceux qui travaillent, mangent, se déplacent, polluent etc…? (En fait ces primes sont là pour cacher le problème d’un écobilan qui ne tient pas ses promesses, et faut attirer les gogos).
    ——————-
    Pour ne pas polluer, il faut éviter de se déplacer ou ne prendre que son vélo ou les transports en commun.

  2. Le testament politique du Président François Mitterrand
    « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »
    les marchés d’Iraq ,de Russie, Peugeot et l’Iran ,les banques,attaque sur total ,aréva, alstom etc…etc…la destruction ou la prise de contrôle du tissus industrielle de l’Europe voila l’enjeu Dans l’indifférence ou ignorance de se qu’il se passe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>