Zone euro : Dette, la spirale infernale

L’explosion de la dette publique hante l’Europe depuis la crise financière de 2007. Le risque d’une faillite de la Grèce et d’une contagion à d’autres pays de la zone euro a été mal géré par les gouvernements, trop hésitants et rarement d’accord sur la politique à suivre.

Ce soutien tardif a déclenché la méfiance des marchés. Les politiques d’austérité ont stoppé l’hémorragie des déficits publics mais ont mis à genoux les économies du sud de l’Europe. La Grèce, le Portugal et l’Espagne se sont enfoncés plus profondément dans la crise. Mais comment en est-on arrivé là ? Et qu’est-ce que la dette publique ?

En compagnie des économistes français Thomas Piketty et Bernard Maris, assassiné le 7 janvier, de la députée socialiste française Karine Berger, de l’anthropologue et militant anarchiste américain David Graeber et du député européen belge écologiste Philippe Lamberts, la réalisatrice Laure Delesalle propose un passionnant voyage dans les rouages de l’économie.

Au contraire d’un plaidoyer “pour ou contre” la dette, son documentaire raconte son histoire de la fin du Moyen Âge à nos jours et éclaire les dessous de la crise actuelle. Il lance également des pistes pour la résoudre et prémunir la zone euro de soubresauts futurs, en rappelant que l’endettement est vieux comme le monde. Aujourd’hui, rappelle le film, nous vivons tous à crédit : maisons, voitures, écoles, dépenses publiques, tout est financé par des emprunts. Aussi le débat sur les voies qui s’offrent à l’Europe pour restructurer les dettes existantes est-il essentiel.

Commentaires (2)

  1. L’eclownomiste du début raconte que prêter aux états, c’est du “sans risque”… Juste a hurler de rire…
    Il faut préciser qu’il n’y a qu’un seul pays dans l’Histoire qui a remboursé toutes ses dettes: c’est la Roumanie dans les années 1980.
    Les autres ont tous fait défaut un jour sur leur dette, sans exception… et certains a plusieurs reprises (la Grèce entre autre)…
    Les assurances vie (le placement “préféré” des français) sont constituées a 90% de créances souveraines.
    La France fera défaut sur tout ou partie de sa dette, c’est sur,certain et garanti, donc vos économies vont partir en fumée…

  2. Les banques se fichent des dettes de leurs clients; c’est de l’intérêt (usure) qu’elles vivent…
    On en apprendre plus en regardant quelques conférences en ligne sur YouTube… Histoire de la dette de la France, de l’euro et de l’UE , ou en relisant un lucide avant l’heure, Ezra Pound : Le travail et l’Usure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>