Somalie : Pirates, le dernier hold-up

En Somalie, la piraterie est moins bien acceptée socialement qu’elle ne l’était il y a encore quelques années, mais elle tente toujours de nombreux pêcheurs. Mohamed, comme beaucoup de ses compatriotes, s’est tourné vers cette activité pour survivre.

Les parents de sa fiancée désapprouvent, car la vie d’un pirate en haute mer est devenue très dangereuse maintenant que les eaux au large de la Somalie sont étroitement surveillées par la communauté internationale et que des gardes armés sont présents à bord des navires commerciaux.

Même si les butins sont moins gros qu’auparavant, de nombreuses familles dépendent des revenus générés par la piraterie.

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>