Japon : Les signaux toujours très mitigés de l’économie

Prix et chômage en légère hausse, consommation en baisse, l’économie japonaise continue de présenter un bilan mitigé. Les réactions des marchés confirment cette impression. Dépassant les 124 yens pour un dollar, la devise nippone a progressé, vendredi 31 juillet, signe de confiance dans la monnaie de l’archipel. L’indice Nikkei est resté stable, terminant la séance sur une très légère hausse de 0,3 %, à 20.585,24 points.

Ces évolutions interviennent après l’annonce par le gouvernement du taux d’inflation en juin. Sur un an, les prix ont augmenté de 0,1 %. La hausse reste limitée et loin de l’objectif de la Banque du Japon qui, en tablant sur une politique monétaire particulièrement agressive, reste déterminée à atteindre les 2 % d’inflation. Mais elle dépasse les attentes des observateurs et permet aux prix d’enregistrer leur vingt-cinquième hausse mensuelle consécutive.

En juin, les principales augmentations concernaient les nuits d’hôtel, les denrées périssables et les biens durables comme les téléviseurs et les climatiseurs. Les prix restent cependant sous pression des tarifs de l’énergie, en repli de 7 % sur un an. Conséquence de la chute des prix du pétrole, l’essence a baissé de 14,2 % en douze mois.

Repli de la consommation

Dans le même temps, la consommation des ménages est repartie à la baisse, affichant un recul de 2 % en juin sur un an, en données corrigées de l’inflation. Les économistes tablaient sur une hausse de 1,9%.

En mai, la consommation des ménages, qui compte pour quelque 60 % du produit intérieur brut (PIB) japonais, avait enregistré une hausse de 4,8 %, la première depuis l’augmentation de la TVA en avril 2014.

Le gouvernement attribue le repli de juin à la chute des dépenses d’habillement, ce mois ayant présenté une météo changeante. La consommation reste très surveillée car les autorités en ont fait une priorité pour conforter la croissance.

119 propositions de poste pour 100 demandeurs d’emploi

Quant au chômage, il a enregistré une hausse de 0,1 point à 3,4 % par rapport au mois de mai. Mais le ratio d’offres d’emploi, à 1,19 reste inchangé. Il y a toujours 119 propositions de poste pour 100 demandeurs d’emploi. Le ministère de la gestion publique estime donc que « le marché de l’emploi reste sur la voie de la reprise ».

Il souligne à ce sujet que le taux de chômage se maintient sous les 3,5 % et que le nombre de femmes ayant un poste continue d’augmenter. En juin, 27,7 millions de femmes ont occupé un emploi rémunéré, un record depuis l’établissement de cette statistique, en 1953. Le taux de chômage des femmes est à 3,1 % et celui des hommes à 3,6 %.

Les bons résultats des entreprises entre avril en juin laissent espérer une hausse des embauches voire des rémunérations, mais certains économistes comme Mitsumaru Kumagai, de l’institut Daiwa, estiment que le Japon est proche du plein-emploi.

Le Monde

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>