Chine : Sans domicile, un destin tibétain

Barwo, un village isolé, se trouve sur les hauts plateaux tibétains, à l’Ouest de la Chine. Depuis une dizaine d’années, plus d’un millier de paysans bouddhistes ont émigré à Pékin pour tenter leur chance comme vendeurs ambulants. Parmi eux, Zanta, veuve et mère d’un petit garçon, qui a quitté le village pour scolariser son fils.

Jocelyn Ford, journaliste américaine installée à Pékin, a croisé la route de cette femme et de son enfant. Elle les a suivis dans leur parcours de déracinés. Zanta peine à s’adapter à la modernité de la capitale, où tout lui est étranger, même si, en tant que Tibétaine, elle possède officiellement la nationalité chinoise.

Victime de violences familiales et policières, elle se bat pour échapper à la pauvreté, au racisme et aux humiliations.

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>