Jacques Attali : « Éviter le Grexit qui menace »

La Grèce n’a pas payé le milliard et demi qu’elle devait au FMI et se retrouve en défaut de paiement ou plutôt en arriéré de paiement comme le dit le Fonds Monétaire International (FMI). Pour l’économiste Jacques Attali,la Grèce ne sera en défaut de paiement que dans trois mois”.

Pour Jacques Attali, il y a urgence : “la lâcheté des dirigeants européens et la démagogie des dirigeants grecs mises l’une à côté de l’autre, font que l’on se dit que l’on a encore du temps. Au-delà de la semaine prochaine en principe, il n’y a pas d’échappatoire au remboursement de ce qui est dû à la BCE, et là, il faudra un tout petit plus d’imagination pour penser qu’on peut éviter le Grexit qui menace, car il est là”.

“Ce serait très mauvais que la Grèce sorte de la zone euro et très compliqué. On est dans cette situation où non seulement la Grèce peut sortir, mais l’ensemble des acteurs du monde qui sont en train de regarder l’Europe avec méfiance et se disent ‘qu’est-ce que c’est que ce truc ?’ Ils ne sont même pas foutus de régler un problème, tout cela peut avoir des conséquences sur la croissance et la reprise”.

Pour Jacques Attali, “il n’est pas urgent de régler le problème grec, il peut l’être en 3 minutes. Le miracle grec n’est possible que si les Allemands, en particulier, acceptent de réduire la dette grecque à moins de 100% du PIB, le seul niveau soutenable”.

Commentaires (15)

  1. Ils ont surtout une peur bleue que cela enclanche une débandade de la part des peuples qui subissent Bruxelles comme le disait hier une économiste sur un média d’infos, c’est cela qu’ils craignent le plus ces pourris.

    Bonjour Eisbär. :D

  2. En fait tous ces politiciens d’opérettes craignent surtout pour leur réputation.

    Ce truc de l’euro commence à démontrer sa vacuité économique à la terre entière.

    Et ça les attalis en tout genre vont se retrouver l’estomac retourné d’avoir à manger leur chapeau..

    On en entend déjà le gargouillis ….

  3. Pour une fois qu’ il ne nous sert pas son “attalitanie” d’ hypermachins et de capitale hypermondiale !

  4. Renoncer à l’euro leur ferait perdre toute crédibilité.
    Imaginer qu’un pays puisse aller mieux après être sorti de l’euro leur est insupportable.
    Ces types ne sont en rien objectifs : ce sont eux qui ont créé, promu et vanté la monnaie unique, jamais ils ne se déjugeront, ils sont bien trop orgueilleux pour ça.

  5. Donc il faut régler, pour en éviter la menace, un truc qui ne menace pas du tout et qu’on peut régler hyper facilement.

    Merci au Hibou de la Présidence pour son analyse éclairée.

  6. La Grèce a de grosses réserves de gaz et de pétrole et encore pas mal de richesses sur lesquels mettre la main. Ce serait dommage qu’elle dise stop au racket de la dette sans fin hein Jacquot ;) Mais rassure toi, le régime de la terreur fonctionne à merveille et les peuples accepteront de se faire dépouiller de leurs richesses et du peu qu’il reste de leurs identités, jusqu’au bout !
    La justice n’est pas de ce monde mon bon vieux Jacquot mais je pense que Dieu t’attend avec une impatience non dissimulée :)

  7. Et le pire c’est que ce sera bientôt le tour de la France, qui elle aussi ne devrait avoir aucune dette en réalité, sachant que sans l’immigration massive (80 milliards/an), l’U.E et l’euro (60 milliards/an selon une étude très précise sur le sujet) et les intérêts de la dette indue (50 milliards/an) nous devrions avoir des caisses publiques pleines à craquer. Et je ne parle même pas de la politique désastreuse menée à tous les niveaux depuis des décennies afin de nous asservir par la dette…
    En tout cas avec la France là ils vont se gaver (deuxième domaine maritime mondiale avec les terres rares, le gaz et le pétrole qui vont avec, épargne privée colossale, biens et services publics qui seront bradés à 3 francs 6 sous…). Jacquot doit avoir hâte d’y être !

  8. Grèce : c’est encore pire que ce qu’on croyait.

    Un responsable du FMI a reconnu que les besoins de financement du pays sont aujourd’hui proches de “plus de 60 milliards d’euros”.

    L’Union Européenne va devoir débourser 36 milliards d’euros supplémentaires pour sauver la Grèce.

    Elle va devoir effacer une partie des 317 milliards d’euros de la dette grecque.

    La Grèce est en faillite.

    Les banques grecques sont en faillite.

    Les deux premiers « plans de sauvetage » de la Grèce sont un échec total.

    Bravo, la Troïka.

    Vous êtes des génies.

    http://www.boursorama.com/actualites/la-crise-en-grece-requiert-une-nouvelle-aide-europeenne-massive-selon-le-fmi-2d3c14de97ece273417b262241ef1ace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>