Qu’est-ce que ce “Viagra féminin” (qui n’en est pas un) ?

Le Flibanserin, destiné à raviver l’appétit sexuel des femmes approchant la ménopause, est en passe d’être autorisé aux Etats-Unis. Un traitement qui malgré son surnom de “viagra féminin” n’a strictement rien à voir avec la fameuse pilule bleue.

Un comité consultatif d’experts a recommandé jeudi 4 juin 2015 à l’Agence américaine des médicaments (FDA) d’autoriser la commercialisation d’un médicament, le Flibanserin, pour traiter les troubles du désir chez les femmes approchant de la ménopause. L’autorisation de cette pilule abusivement surnommée ”le viagra féminin” devrait toutefois se faire sous des conditions strictes en raison des risques d’effets secondaires importants. Des risques qui ont d’ailleurs poussé en 2010 la FDA à rejeter deux fois la demande d’autorisation pour ce médicament.

Cette fois, les experts ont ainsi voté par 18 voix contre 6 pour autoriser la vente de ce médicament, à condition que son fabricant, Sprout Pharmaceuticals mette en place des procédures pour s’assurer que les utilisatrices soient pleinement conscientes de risques comme la somnolence, les évanouissements et les chutes de tension artérielle.

Deux troubles très différents

S’il peut paraître “amusant” de décrire le Flibanserin comme un simple Viagra féminin, il ne faudrait pas que ce surnom prête à confusion. En effet, les deux pilules (l’une bleue, l’autre rose…) n’ont tout simplement rien à voir dans leur formulation. Et pour cause, elles ne répondent pas au même trouble. Là où le Viagra s’attaque à un problème d’excitation (l’érection), le Flibanserin est conçue contre la baisse du désir. D’un côté donc un dysfonctionnement physiologique de la circulation sanguine dans le pénis empêchant ce dernier de se tendre ; de l’autre, une baisse de la libido qui a plus avoir avec le cerveau.

En effet, le Flibanserin agit sur les neurorécepteurs impliqués dans le désir en augmentant les afflux de dopamine et de noradrénaline (des excitants) et en diminuant celui de sérotonine (qui freine les pulsions sexuelles). Ainsi, la pilule bleue doit être prise ponctuellement, en prévision d’une relation sexuelle programmée. La pilule rose, elle, constitue un traitement quotidien destiné à raviver un appétit sexuel déclinant.

Les associations féministes s’affrontent sur sa pertinence

La recommandation en faveur du Flibanserin intervient après des mois de pression intensive du fabricant de ce traitement, et dans un contexte animé par différents groupes féministes s’affrontant à coup de pétitions.

Du côté des opposants, la New View Campaign menée par la psychologue et thérapeute Leonore Tiefer de l’université de New York accuse les groupes pharmaceutiques de médicaliser le sexe pour gagner de l’argent.

De l’autre, le groupe Even the Score, qui accusait la FDA de sexisme en rejetant l’approbation à deux reprises du Flibanserin, rappelant que le Viagra est commercialisé depuis 1998 pour soigner les dysfonctionnements sexuels masculins. Ces accusations ont été rejetées par la FDA qui affirme reconnaître “depuis longtemps que des femmes avec une diminution du désir sexuel peuvent souffrir d’angoisse et [devraient pouvoir bénéficier] d’un traitement sûr et efficace, soulignait dans une note peu avant cette réunion Hylton Joffe, directeur du Comité consultatif de l’agence. Ce syndrome tombe clairement dans la catégorie des besoins médicaux non satisfaits.”

Reste qu’il n’est pas prévu que le Flibanserin fasse des miracles. Les derniers essais cliniques révèlent que les 1.323 femmes testées ont indiqué avoir eu en moyenne 4,4 expériences sexuelles satisfaisantes en un mois, contre 3,7 dans le groupe sous placebo et 2,7 avant le début de l’étude.

SCIENCES ET AVENIR

Commentaires (1)

  1. Quel intérêt alors que son propre époux n’est plus un jeune homme, et si on est veuve ou divorcée, la difficulté à cet âge de trouver un partenaire ad hoc ? Sans compter les effets secondaires qu’on ignore encore à un moment où on se fragilise. C’est bon à faire des frustrées….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>