Chine : Le vieillissement de la population, talon d’Achille du géant asiatique

Cela fait 35 ans que la politique de l’enfant unique a été imposée aux Chinois. Et elle n’en finit pas de bouleverser la société et a des conséquences inattendues aujourd’hui… sur les personnes âgées.

Les retraites sont très faibles, et les seniors comptent sur leur enfant pour les aider dans leurs vieux jours. Mais que se passe-t-il quand cet enfant unique est mort trop jeune?

Commentaires (11)

  1. Il vaut sans doute mieux les laisser pondre à l’ infini pour payer les pensions!
    Plus de population = plus de chômage because robotisation galopante et donc plus de pensions .
    Les natalistes sont vraiment des déments !
    Le grouillement humain et la natalité délirante du passé , cela se paie un jour ou l’ autre et bien fait pour leurs tronches .
    Ce pays est surpeuplé et surpollué : une décroissance démographique sévère y est indispensable malgré les souffrances que cela pourra engendrer ; souffrances bien moins grandes que si la natalité reprenait .

  2. “Cela fait 35 ans que la politique de l’enfant unique a été imposée aux Chinois. Et elle n’en finit pas de bouleverser la société et a des conséquences inattendues aujourd’hui… sur les personnes âgées.”
    _________________________
    Des conséquences inattendues ?
    Aucun économiste ne l’a vu venir ? C’est une blague ?

    @Ludvigvonprinn
    Je crois que nous avons compris que vous êtes malthusien, c’est bon …

  3. Mieux vaut une population vieillissante et qui décroît légèrement, qu’être remplacé par des Afro-Musulmans comme c’est le cas en France aujourd’hui.
    En plus comme le dit à juste titre @ludvigvonprinn, demain il n’y aura presque plus du tout de boulot du fait des progrès fulgurants de la robotisation (sans parler des conséquences de l’effondrement économique actuel), donc il faudrait que les natalistes nous disent ce qu’ils comptent faire d’une population mondiale de 10 ou 12 milliards d’individus qui n’auront pour la plupart ni emploi ni revenu.
    La surpopulation par rapport aux ressources disponibles restantes nous mènera au chaos généralisé et aux guerres sans fin et il serait grand temps de commencer à faire décroître la population, ne serait-ce qu’en arrêtant d’inciter les gens à se reproduire – comme c’est le cas en France via les aides sociales et les allocations familiales, qui incitent les plus démunis et les plus désocialisés d’entre nous à se reproduire massivement.
    Reste le problème majeur : L’Afrique, dont la population aura été multipliée par 20 en 150 ans à peine, passant de 220 millions en 1950 à 4.3 milliards en 2100. Et l’on peut déjà constater les prémices du problème avec l’arrivage quotidien de milliers de clandestins sur nos côtes en provenance de ce continent. Continent qui bien que connaissant une très forte croissance économique, ne parvient jamais à régler ses problèmes de misère, tellement sa natalité excède de loin sa création de richesse.

  4. Et ça fait 35 ans qu’on leur promet qu’ils seront vieux avant d’être riches…

  5. La Chine est une caricature. son système est monstrueux et injuste…. Mais c’est vers ca que nous Européens nous dirigeons!

    Le gouvernement n’en a rien à battre de sa population. Surtout le suicide des vieux de plus 60 ans: au contraire, ca fera moins de ca à payer et/ou surveiller. Pensez à la propagande chez nous sur le “droit à mo.urrir dans la dignité” (sic)….

  6. A lire certains, c’est à se demander s’ils sont énervés, et complètement dingues…..

    Il est évident qu’au niveau mondial (je dis bien mondial) il faut une stabilisation des effectifs, et donc des naissances. Et il est de notoriété publique que ce sont les Noirs d’Afrique qui se multiplient comme des lapins…. Partout ailleurs (sauf exceptions , comme l’Afghanistan ou le Yémen) les naissances diminuent au fil des décennies.

    Chez nous en France, le problème est très différent: nous FDS devons relancer la natalité, ne serait-ce qu’assurer notre pérennité! Le malthusianisme, nous l’avons déjà testé au 19e siècle, avec les conséquences que l’on sait….

  7. @ Imperator.
    Chez nous en France, le problème est très différent: nous FDS devons relancer la natalité, ne serait-ce qu’assurer notre pérennité! Le malthusianisme, nous l’avons déjà testé au 19e siècle, avec les conséquences que l’on sait….

    ———————————————————————————————————

    Je dirais qu’on l’a surtout testé au XXème siècle, avec les 2 guerres mondiales.

    “Les sociétés belligérantes ont été confrontées à la mort de masse, d’autant plus insupportable qu’elle inverse l’ordre normal des générations. Les soldats, jeunes adultes, meurent avant leurs parents. Ils n’ont pas eu ou n’auront plus d’enfants… Et des générations manquent à l’appel : on le constate sur les pyramides des âges du milieu des années trente. La guerre a provoqué une chute brutale de la natalité. Si une remontée semble s’amorcer vers 1920, en France et dans les autres pays européens, elle est de courte durée et suivie d’une nouvelle chute.
    Dans les campagnes la disparition de milliers de jeunes paysans accélère le vieillissement du monde rural. Le déficit démographique entraîne un appel à la main d’œuvre étrangère.”
    http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/premiere-guerre-mondiale/consequences-demographiques.shtml

  8. @imperator :

    ce malthusianisme là (par les guerres ou les épidémies) n’ est pas le mien!
    Je lui préfère le planning familial et les méthodes de stérilisation sur une base librement consentie dans un 1er temps puis forcé dans un second si la nécessité de la modération nataliste n’ est pas rentrée par l’ entendement dans les esprits .
    Bien entendu , les avantages sociaux et fiscaux (AF,…) encourageant la natalité (au delà de 3 enfants) seraient supprimés et on fixerait dans la Constitution un chiffre de population optimal par pays tenant compte de l’ espace vital indispensable à chacun (fini les mégapoles) et d’ autres paramètres .
    D’ accord sur le fait que le vieillissement et l’ invasion étrangère nous menacent mortellement .

  9. @polomnic

    J’ai lu le 3e tome de l’histoire de la population française de notre regretté Jacques Dupaquier. Je puis donc vous assurer que le malthusianisme a bien été pratiqué au 19e siècle. Au lendemain de la boucherie de14-18, il a clairement été en perte de vitesse, dans les esprits en tout cas. Avec la propagande d’associations (et peut-être celle de Vichy, je n’ai pas de certitudes là dessus) la natalité a été relancé – on a appelé ca le baby boom. Après les années 1970, on peut évoquer son retour (IVG, report des naissances, etc) – je dis bien évoquer, car je pense qu’il est difficile de mettre sur le même plan le malthusianisme de nos arrière-arrière-grand-parents, et celui de nos parents.

    @ludvigvonprinn

    Oui nous sommes bien d’accord. Quand je parle du malthusianime, on parle bien de ce que recommande le révérend Malthus.
    Un optimum de population? Possible, ca s’est déjà vu dans l’histoire (début du 14e siècle par exemple), mais perso je préfère laisser faire la population, plutot que d’inscrire ca dans le marbre de la loi. Et puis avec la fin du pétrole bon marché, les ajustements vont se faire d’une façon ou d’une autre. Alors que faire d’une loi…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>