Moody’s menace la France

Image de prévisualisation YouTube

BFM TV, chronique éco du 18 octobre 2011

Dans Bourdin & Co, François Lenglet analyse les conséquences d’une dégradation du triple A de la France.

« Un triple A dégradé en pleine campagne électorale, ça serait une bombe nucléaire »

Image de prévisualisation YouTube

(Merci à Quentin & à Mnémic)

Ce contenu a été publié dans Non classé par €ric. Mettez-le en favori avec son permalien.

Commentaires (76)

  1. la responsabilité est avant tout dût aux hommes politiques qui se sont succédés qui soucieux de leurs élections ont ouvert a grand les robinets des finances ,déversant tantôt aux associations culturelles, de formations ou autres, toutes aussi bidons les unes que les autres,des sommes qui additionnées sont énormes,que dire des collectivés qui emploient a tout va (rien que dans ma commune de 5000 habitants, environ 200 employés communaux !)dans mon département, gratuité des bus pour les “démunis” qui tournent a vide en plus ! au niveau régional, gratuité des ordis pour les élèves de seconde etc etc …
    mais qui paient ? qui se pose la question que tout a un coût ???
    sans parler des logements sociaux attribués a ceux qui possèdent des maisons au bled, des aides de la caf versées sans contrôle réel etc etc ..
    quand il n’y a plus de responsables a tous les échelons , voilà, oû on en arrive ..après on s’étonne que l’on finisse dans le mur, mais il faudrait peut être ouvrir les yeux aussi ..
    cap marine, afin de retrouver le bon sens qui nous ruine , chaque jour , un peu plus …

  2. @ Natrép

    Quand je regarde en ligne les budgets de 2006 et 2010 certains chiffres sont surprenants. Il est assez difficile parfois de voir ce qu’ils mettent ds telle “mission”. Certains disparaissent et d’autres sont renommées suivant j’imagine les jeux entre secrétariat d’état et ministère qui changent en fonction des gouvernements. Mais globalement l’intitulé des missions reste le même ds 9 cas sur 10 donc je pense qu’ils doivent correspondre à la même chose. Et quand on les compare …:

    (Chiffre en millions d’euros)

    Déjà celles qui ont baissées:
    -Travail et emploi : 13 174 à 11 897 – Donc 1,2 milliard de gagné. Baisse de 10%
    -Anciens combattants : 3 898 à 3428 – Donc 470 millions en moins (Décès ?)
    -Politique des territoires(?) : 702 à 369 – 333 millions d’économie (Baisse de 50%)
    -Relations avec les collectivités territoriales : 2 898 à 2 624 – 274 millions récupérés

    Ensuite viennent plusieurs missions (Un peu plus d’1 milliard au total) qui globalement bougent assez peu voir ne bougent pas:
    -Provisions (135 à 58)
    -Sécurité civile (464 à 450)
    -Direction de l’action du gouvernement (535 à 548)

    Celles qui augmentent d’environ 100 à 150 millions:
    -Sport, jeunesse et vie associative : 739 à 848 – 109 millions (+13%)
    -Culture : 2 803 à 2 922 (!) – 119 millions (+4%)
    -Outre-mer : 1 898 à 2 023 – 125 millions (+6%)
    -Conseil et contrôle de l’état (?) : 445 à 571 – 126 millions (+22% !)
    -Santé : 1 041 à 1 185 – 144 millions (+12,15%). (Je ne sais pas ce que cela comprend. S’il s’agit des hopitaux etc.. 1 milliard c’est peu comparé à d’autres missions moins primordiales)
    -Pouvoirs publics (?) : 872 à 1 018 – 146 millions (+14%)

    Là on commence à rire jaune:
    -Action extérieure de l’État (?) : 2 359 à 2 611 – 252 millions (+9,65%)
    -Administration générale et territoriale de l’État : 2 213 à 2 581 – 368 millions (+14,26 %)
    -Aide publique au développement : 3 014 à 3 491 – 477 millions (+13,66 %)

    Là on hallucine:
    -Solidarité, immigration, asile et intégration : 12 223 à 12 786 – 560 millions
    -Médias : 345 à 1 129 – 784 millions !!! (+69,44 %). Merci la fin de la pub sur les 8 ou 9 chaines du service public ?
    -Justice : 5 959 à 6 819 – 860 millions (+12,6 %)
    -Défense : 36 061 à 37 088 – 1 milliard (+2,8 %)
    -Agriculture, pêche, forêt et affaires rurales : 2 951 à 4 044 – 1 milliard (+27 %…)
    -Ville et logement : 7 190 à 8 283 – 1 milliard (+13 %)
    -Régimes sociaux et de retraite : 4 491 à 5 727 – 1,2 milliard (+21,6 % !!!)
    -Enseignement scolaire : 59 737 à 61 301 – 1,56 milliard (+2,55 %)
    -Sécurité : 14 668 à 16 356 – 1,7 milliard (+10,32 %)
    -Gestion et contrôle des finances publiques : 8 816 à 11 505 – 2,7 milliard (+23,4 %!!)
    -Plan de relance de l’économie est ds le budget de 2010 de 4,1 milliards
    -Economie, développement et régulation économiques : 3 957 à 8 556 – 4,6 milliards (+53,75 %)

    Et pour finir, attention à la syncope:
    -Écologie et développement durable (?) : 616 à 13 630 – 13 milliards!
    -Recherche et enseignement supérieur : 20 688 à 46 539 – 25,9 milliards (+55,55 %)
    On va espérer avec ça qu’ils trouvent qqchose nos chercheurs…

    A ça il faut ajouter le remboursement de la dette
    -Engagements financiers de l’État (Comprend aussi la CAF): 40 890 à 44 653 – 3,76 milliards… (+8,43 %)
    -Remboursements et dégrèvements(Je n’ai trouvé que 2010) : 93 milliards

    Et là on ne parle pas de recettes. Augmentation globale de plus de 17%. Et à moins que son fameux plan de relance soit dilué ds les différentes missions ca ne représente pas tant que cela à première vue.
    Solde du budget de l’État pour 2010 : 149 milliards…

  3. -do_ob-
    18 octobre 2011 à 19:07

    “Et à moins que son fameux plan de relance soit dilué ds les différentes missions ca ne représente pas tant que cela à première vue.”

    C’est ca, c’est le fameux “plan de relance” qui a servi à financer tout un tas de mission, plus ou moins pertinentes…

    Pour en revenir à la date de la dégradation de la note, il me semble qu’on en a déjà parlé sur ce blogue, mais je sais plus quand. Mais celle-ci est capitale, les agences en ont parfaitement conscience. En lisant entre les lignes, on sent qu’elles ne veulent pas attiser la “bête immonde”… d’où l’hypothèse d’une dégradation APRES les élections de 2012…

  4. @ Imperator
    Ce que je viens de découvrir c’est que s’ils ont été capable de ns pondre un tel déficit malgré la conjoncture alarmante, je ne vois pas comment ils seraient capable redresser la barre.
    149 milliards de déficit en pleine crise… Quand on entend les déclarations du gouvernement aujourd’hui c’est flippant. Qu’est ce qu’ils auraient fait si les agences de notation ne les avaient pas en ligne de mire ?

    L’état a, j’imagine, bcp moins de marges de manoeuvres sur les recettes non fiscales. Du coup la seule variable d’ajustement serait l’impôt.
    Quand on voit que pour 2010 les recettes fiscales sont :

    Impôt sur le revenu : 49 milliards
    Impôt sur les sociétés : 35 milliards
    Taxe intérieure sur les produits pétroliers : 15 milliards
    Taxe sur la valeur ajoutée : 126,5 milliards

    Juste imaginer ce qu’il aurait fallu comme augmentation sur les ménages et les sociétés, non pas pour commencer à se désendetter mais juste ne pas aggraver la situation, ça donne le tournis…

    PS: Je suis quasiment sûr d’avoir entendu Hollande confondre ce soir sur RTL le remboursement de la dette et le déficit…

  5. Effet domino. La note de la France abaissée, incapacité d’aider les autres pays déjà bord du gouffre, le couple France-Allemand serait obligé de se séparer tant je vois mal l’Allemagne payer encore plus et pour nous, pays du sud de l’Europe vivotant avec des systèmes parallèles, ou découper en morceau comme en Grêce, rachetés par la Chine, l’inde ou le Brésil, bordel généralisé, chaos et société de plus en plus violents, désordres avec risques majeurs de déséquilibrer le reste du monde, puis reprise en main par des gourvernements de Droite nationale pour remettre un peu d’ordre dans tout ça, etc, etc…

    Qui peut me dire que tout cela n’est pas voulu ni progeté depuis des années ?

  6. Moi. Ce n’est pas voulu. Les zélites ont été aveuglées par leur dévotion à l’idéologie libérale, et quand on est aveuglé par une dévotion à une idéologie, on fait des bêtises.

  7. “On ne peut pas impunément entretenir 17 millions de personnes d’origine étrangère”

    12 millions, DOM TOM compris. ;-)

  8. @ Bruno

    “pays du sud de l’Europe (…) découper en morceau comme en Grêce, rachetés par la Chine, l’inde ou le Brésil, bordel généralisé, chaos et société de plus en plus violents, désordres avec risques majeurs de déséquilibrer le reste du monde”

    Il restera toujours quand même un stock d’Or très conséquent avant l’apocalypse non ?
    Théoriquement la France possède 6 fois plus d’or que la Chine ou quasiment 5 fois plus que le Japon si je ne m’abuse.

  9. “Théoriquement la France possède 6 fois plus d’or que la Chine ou quasiment 5 fois plus que le Japon si je ne m’abuse”

    On s’en tape un peu, non ? Ce n’est vraiment pas essentiel sauf pour les obsédés par ce qui brille.

  10. En fait le plus simple serai que la note de la France soit dégradée. et hop bordel complet, on ne pourra plus aider les autres pays, ils retrouveront leurs monnaies, et la zone euro eclatera.
    On repartira de tres bas mais l’economie servira les peuples des pays et arreteraient de prendre la france pour une vache à lait.

  11. Alfred,

    Et oui ils vont tous faire pour éviter que Marine ce retrouve à l’avant poste en 2012.
    _______________________________________________________________

    Et c’est pas plus mal !

    Si il y a des gros soucis il vaudra mieux être dans l’opposition que de ramasser la m…e que l’UMPS aura laissé.

    Une présidence Fambly serait intéressante pour nous.

    Quand Marine dit qu’elle rétablira l’autorité dans les écoles moi je lui dit : “ben non” !

    Elle va bricoler le bouzin républicain pour permettre quoi :

    refaire fonctionner “l’école républicaine” pour aider à l’intégration alors qu’il faut casser l’école de la République et créer sa propre structure hors contrat.

    En gros elle veut aider des profs de gauche à vivre tranquillement leurs dernières années tout en donnant un max de chances professionnelles aux CPF.

    On s’en fout, en plus ça marchera pas et elle s’en prendra plein la poire pour pas un rond.

    Mitterrand avait bien raison de manipuler les CPF en leur faisant faire du rap et en les plaignant sans cesse, entre autres, ce qui a empêché leur intégration (et coûter cher au pays aussi c’est vrai).

    Ce n’est pas en faisant du rustinage sur le canard gonflable UMPS qu’on changera le cours des choses, au contraire on va s’y enliser.

  12. “On s’en tape un peu, non ? Ce n’est vraiment pas essentiel sauf pour les obsédés par ce qui brille.”

    Disons qu’en dernier ressort vos obsédés pourraient ns donner une dernière grosse marge de manoeuvre. Marge que d’autres pays ne peuvent pas se permettre.

  13. “Disons qu’en dernier ressort vos obsédés pourraient ns donner une dernière grosse marge de manoeuvre. Marge que d’autres pays ne peuvent pas se permettre.”

    La marge de manoeuvre est purement démographique.

    A quoi servirait l’or selon vous ?

  14. “La marge de manoeuvre est purement démographique.”
    Rien compris désolé.
    Vous voulez dire ?

  15. Il faut rire au moins 5 minutes par jour, nous on a Parisot, et Lagarde, bon et Baoin, et NKM, enfin on voit que le gouvernement prend soin de nous quoi :

    Parisot confiante pour le maintien du AAA

    La patronne du Medef Laurence Parisot a estimé mardi que la France avait “tout à fait les moyens” de conserver sa note “triple A” auprès des principales agences de notation, qui lui permet d’emprunter aux meilleures conditions possibles sur les marchés. “On a tout à fait les moyens de conserver la meilleure note. Le chemin pour le faire est connu, il faut le prendre. Mais il ne faut pas être dans le déni du risque, le risque existe”, a déclaré Mme Parisot lors de sa conférence de presse mensuelle. “Je pense qu’il y a plusieurs choses que l’on peut entreprendre” pour conserver le triple A, a-t-elle relevé.
    Il conviendrait notamment de “voter un budget conforme à nos engagements vis-à-vis de Bruxelles” ce qui, selon elle, semble bien engagé, ou encore de “montrer nos capacités à avancer dans nos réformes structurelles”. “Ce qui peut faire douter les investisseurs sur notre pays, c’est sa capacité à se réformer. Or je pense que nous sommes tout à fait capables de nous réformer”, a-t-elle poursuivi, citant la retraite comme un exemple de la capacité de la France à se réformer. Mais “si certains partis maintiennent leur idée d’un retour de la retraite à 60 ans, c’est tout à fait préjudiciable”, a estimé Mme Parisot, en référence notamment au projet électoral du Parti socialiste.

    http://www.europe1.fr/France/Parisot-confiante-pour-le-maintien-du-AAA-773465

  16. [HS: @ Minuitplein: L’adresse de Virtus (communiquée avec son accord): infinityAROBASEneufPOINTfr ]

  17. Ok
    Et je réagissais juste à Bruno qui imaginait un futur à la Mad Max, avec une France soldée au plus offrant, dépecée, rachetée à tour de bras etc…
    Je faisais juste remarquer qu’avant que la France en arrive là, elle piocherait dans son stock d’or qui les intéressera surement plus (Même s’il est peut être surévalué il reste conséquent). Solution de dernier ressort mais qui permet de relativiser cette dépendance à une dette détenue pour moitié hors d’Europe.

  18. Et en même temps rien que pour éponger la dette il ns faudrait au cours actuel quasiment 71 000 tonnes !
    Mdr
    Non il va falloir se mettre au strip-tease les filles.

  19. Moody’s sanctionne sévèrement l’Espagne

    L’agence de notation a abaissé de deux crans la note du pays le privant ainsi du statut d’émetteur de haute qualité. La note de l’Espagne pourrait encore être dégradée.

    La crise de la dette en zone euro prend de l’ampleur. Après que Moody’s a jeté le trouble sur la note de la dette de la France, l’agence de notation a mis sa menace à exécution concernant l’Espagne. Emboîtant le pas de Standard and Poor’s et Fitch, l’agence d’évaluation financière a abaissé la note de solvabilité de la quatrième économie de la zone euro de deux crans, à «A1» et non plus «Aa2».

    Moody’s se montre toutefois plus sévère que ses concurrentes. Elle attribue à l’Espagne sa cinquième meilleure note là où Standard and Poor’s et Fitch lui donne leur quatrième meilleure note. Et Moody’s prive ainsi le pays du statut d’émetteur de haute qualité pour la ravaler au rang des émetteurs solides mais susceptibles d’être affectés par des changements de la situation économique. À l’instar de ses concurrentes, l’agence de notation indique que la note de l’Espagne pourrait de nouveau être abaissée à moyen terme.

    Pour justifier sa décision, l’agence explique que «l’Espagne continue d’être vulnérable aux tensions sur les marchés», que sa croissance économique ne devrait atteindre que 1% au mieux en 2012 (et non 1,8% comme Moody’s le pensait jusque-là), et que cela «rendra encore plus difficile la réalisation des objectifs budgétaires ambitieux» du pays. Moody’s a en outre maintenu une «perspective négative» sur la note espagnole en raison des «des risques que fait peser sur le pays une éventuelle aggravation de la crise de la zone euro».

  20. Le Briard
    18 octobre 2011 à 22:26

    C’est terrible à dire, mais d’une certaine façon, vous avez raison. Il faudra peut-être passer par là pour que l’Etat arrête ses lubies… Mais ce sera très douloureux pour tout le monde; personne ne sera à l’abri…

    MinuitPlein
    18 octobre 2011 à 22:31

    “Et c’est pas plus mal !

    Si il y a des gros soucis il vaudra mieux être dans l’opposition que de ramasser la m…e que l’UMPS aura laissé.”
    __________________________________________
    La politique du pire n’a jamais apporté quelque de bon…

    -do_ob-
    18 octobre 2011 à 23:05

    “une dette détenue pour moitié hors d’Europe.”

    ?
    Si vous faites référence à la zone euro, on serait (j’emploie le conditionnel car pas sur) plutot à 30% ( ce qui est conséquent).

  21. Si je disais que les dirigeants des grandes banques font partie des services de renseignements, personne ne me croirait, or il est indéniable que ce sont les grandes banques qui dirigent le Monde. Pompidou, qui pensait que les services du SDECE de l’époque ne lui étaient d’aucune utilité, avait déclaré : «j’ai mes contacts dans les banques et ça me suffit». La guerre économique se déroule sous nos yeux sans que nous le soupçonnions le moins du monde. Des gens innocents en crèvent mais nous ne les voyons pas encore. Du moins pour l’instant. Et pourtant plus que les armées, les armes, les missiles, etc.. ce sont les flux financiers et ceux qui les gèrent qui font actuellement qu’un pays peut-être directement attaqué et réduit au chaos. Le nerf de la guerre c’est l’argent disait-on, l’argent qui permettait d’acheter des armes et des munitions; eh bien maintenant, plus besoin d’acheter des armes et des munitions, il suffit de décréter qu’un état est en faillite en dégradant la note de sa dette souveraine pour détruire son peuple en y installant la ruine et le chaos.

  22. Bien enregistrer que le gouvernement de Sarkö dépense par an 1.100 milliards d’euro, après n’en avoir engrangé que 900. Clairement, c’est “après moi, le déluge !”.
    A n’importe quel prix, sortons-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>