Blabla 3

Le nombre de commentaires étant devenu trop important, nous ouvrons ce nouveau fil. Naturellement, Blabla 2” est toujours consultable ici.

Vous êtes invités à poster à la suite de ce message les commentaires sans rapport avec le thème initial des articles. Tout contenu injurieux ou ne respectant pas la charte générale de FDESOUCHE sera supprimé.

Commentaires (6100)

  1. http://www.fondation-res-publica.org/etude-euro/

    http://www.fondation-res-publica.org/docs/etude_euro_respublica.pdf

    Etude très interessante. A noter tout de même que certaines de ses affirmations ont été depuis démenties par les faits. Exemple :

    En fait, l’aspect le plus intéressant de l’évolution actuelle est que la chute de
    l’Euro depuis 2010 ne se fait pas tant en faveur du Dollar, comme on aurait pu s’y
    attendre et peut-être le craindre, mais en faveur des « autres monnaies ».

    Si vous avez suivi l’actualité récente, vous savez que, bon, les « autres monnaies »… Enfin, quand ils ont écrit cela, c’était à la mode de le dire et, globalement, je garde une impression positive de l’étude. (Bien entendu, je ne reprendrais pas à mon compte la discussion (pp. 67 et suivantes) sur la “monnaie commune”.)

  2. LES IMPOTS ET LA MORT DU LIQUIDE… AVEC UNE LOI PASSEE LE… 29 DECEMBRE 2013
    du 3 au 7 février 2014 : Le principe du livre 777 avance, regardez bien. Mr Bach a partagé avec nous son dernier voyage au Centre d’Impôts “le Trésor Public me sollicite pour le paiement du premier tiers de l’impôt sur le revenu. Je m’y rends donc pour m’acquitter de mon dû en espèces. J’apprends ainsi qu’une loi est passé un 29 décembre 2013 ramenant le paiement en espèces au guichet du trésor public de 3000 euros (le seuil avant cette loi) à 300 euros (seuil aujourd’hui). J’ai donc pu verser 300 euros, pour le restant, je serai donc contraint de payer par chèque, carte bleue ou paiement en ligne. Ainsi, petit à petit, s’efface la liberté d’utiliser les espèces, et se renforce l’obligation de passer par le système bancaire. Il semblerait, mais je ne peux le confirmer (pas fait l’expérience) que ces restrictions s’appliquent aussi à tous les comptables “publics” pour le paiement par exemple de cantine scolaire, d’internat, de certain loyer étudiants ou HLM etc”. Lien sur le texte des impôts. Revue de Presse par Pierre Jovanovic

  3. Moscovici et Colombani préparent les élcetions européennes. BA a signalé (voir http://fortune.fdesouche.com/327728-exclu-fortune-allemagne-la-cour-constitutionelle-risquerait-de-stopper-la-participation-de-la-bundesbank-aux-plans-de-sauvetage-europeens/comment-page-1#comment-797644 , mais le robot m’empêche d’écrire dans le même fil ) la réaction énervée de Sapir. En voici d’autres :

    http://yetiblog.org/index.php?post/artillerie-lourde-des-europeistes

    http://www.upr.fr/actualite/upr/lupr-denonce-lamalgame-scandaleux-de-mm-moscovici-et-colombani-qui-assimilent-la-volonte-de-sortir-la-france-de-leuro-lextreme-droite

    http://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/moscovici-le-pen-un-piege-147585

    Je suis frappé de la quasi-simultanéité des interventions de MM. Moscovici et Colombani. On dirait qu’ils obéissent à un mot d’ordre. Sans doute faut-il s’attendre, d’ici les élections, à beaucoup entendre que les anti-euros sont des vichystes. L’UMPS, qui n’a guère d’autres arguments, recourra tant et plus à la technique de l’amalgame.

  4. http://unionrepublicaine.fr/economie-2/

    3) La phase ultime de l’Euro

    L’euro deviendra une monnaie commune de facto avec deux cours pivots : un officiel pour l’Allemagne qui sera en réalité l’Euro actuel et un officieux pour les autres Etats membre de l’Euro-zone arrimé au dollar US et dont le traité
    USA-UE constitue une préparation à ce qui permettra aux politiques de sortir par le haut en arguant que l’Euro est « capable de s’adapter » et « de se déprécier pour relancer nos économies ! » sauf que l’Euro à ce moment-là sera un
    dollar déguisé!!

    L’avantage au final sera de donner du mou aux partisans de la sortie de l’Euro en leur faisant miroiter un retour à l’indépendance et à la dévaluation qui sera certes réelle mais contenu (en effet en quoi l’USD serait plus adapté
    aux économies françaises, italiennes ou grecques que l’Euro ?!!). Tout ceci permettra aux banques allemandes (incluant la zone d’influence : Pologne, Hongrie, Slovénie, Croatie) d’acheter un maximum d’actifs tout en minimisant les
    pertes immobilières du passage en Dollar dans l’immobilier « prime » en France ou en Italie par exemple. 

    4) Poursuite en Europe de l’intégration bancaire

    La titrisation sera poursuivie tout simplement parce que les banques n’ont plus que les marchés de dérivés comme sources de profits, dérivés d’ailleurs alimentés par les bulles spéculatives elles-mêmes alimentées par les
    Quantitative Easings (QE) de la FED (pas près de s’arrêter, juste au mieux de se ralentir !)!

    Il y aura donc de plus en plus de collatéraux faibles et de crises multiples (on le voit arriver avec les BRICS) d’où la nécessité de s’assurer l’aide éventuelle des Etats membres. Une série de « stop and go » en quelque sorte nous
    attend (voir chapitre suivant)!

    5) Assainissement à marche forcée des Etats de la zone Euro

    La lutte contre la dette excessive et les déficits publics vont contraindre les Etats à baisser leurs dépenses et poursuivre l’austérité ce qui aura pour conséquence d’engendrer encore plus d’austérité et de diminuer encore plus les
    dépenses !, « Stratégie du Choc » oblige (cf le fabuleux ouvrage de Naomi Klein du même nom)!: l’UE poursuivra donc la création de structures ad-hoc à l’image du MES le but ultime étant au final de piller les patrimoines privées
    (voir ce qui s’est passé à Chypres ou les recommandations du FMI). 

    6) Rapprochement et intégration des marchés européens et américains visant d’une part à démanteler les marchés protégés à l’instar de celui de la SNCF en France et d’autre part à favoriser les rapprochements capitalistiques des
    grands groupes, banques incluses (accessoirement à fluidifier les marchés du travail nationaux !).

    7) Les USA

    * Consolidations du secteur militaro-industriel, des secteurs de pointes (nano-techno/bio-techno/génétique/intelligence artificielle), de l’« entertainment » (cinéma 3D ; réseaux sociaux), des produits financiers, des matières
    premières. Maintien in fine d’un USD stable à long terme et volatil à court terme via QEs réguliers. 

    * Poursuite de l’abandon des secteurs de basse et moyenne gamme tels que l’automobile, l’habillement, etc au profit de l’UE et des BRICS.

    * Fin de l’alimentation en prêts de l’économie réelle à l’image de ce qui se passe dans l’Euro-zone. Reconstitution des bilans des banques US par le financement des secteurs de pointe dont les débouchés restent la possibilité pour
    les USA d’être le premier fournisseur mondial, l’avenir n’étant pas pour eux dans les produits finis mais dans les composants (nano/bio/hi-tech), les matières premières et agricoles (OGM notamment), l’industrie culturelle et la
    titrisation.

    * Poursuite des bulles spéculatives dans les BRICS par l’effet collatéral des QEs et «containment» par des structures ad-hoc. 

  5. Le robot ne veut pas de moi, il est moiphobe.
    Comme un wagon d’immigrés il reproduit ensuite toutes mes tentatives sans en avorter une seule.
    Il est en colère ?

  6. Le multimillionnaire Tom Perkins suggère que ceux qui paient 1 million de dollars d’impôt puissent bénéficier d’1 million de voix aux élections

    (anglais)
    http://money.cnn.com/video/news/2014/02/14/n-tom-perkins-rich-more-votes-taxes.fortune/

    Dans une autre interview au Wall-Street il compare la guerre contre les 1% avec la chasse aux juifs dans l’Allemagne nazie :

    “J’attire l’attention sur les parallèles entre la guerre que l’Allemagne nazie menait contre ses 1%, à savoir les juifs, et la guerre menée contre les 1% des Etats-unis, à savoir les riches.”

    (anglais)
    http://www.youtube.com/watch?v=2e2F9UtxlVg

  7. Wow!

    http://investir.ch/2014/02/soros-double-son-pari-baissier-sur-le-sp500/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=soros-double-son-pari-baissier-sur-le-sp500
    …..
    Selon les dernières informations trimestrielles (Form 13F du 31.12.2013) parues récemment sur les positions du fonds SOROS FUND MANAGEMENT LLC, le monde a découvert avec stupeur une énorme position dans des options à la baisse sur le S&P500 …

    Pari baissier ou couverture de risque ? Les détient-il toujours [c'était sa position au 31.12.2013] ? Voilà les questions que se posent le marché actuellement ! Quoi qu’il en soit, son pari représente quand même 1.3Mds de USD soit 11.2% de son fonds dans ces options put sur le SPY US (tracker sur le S&P500).

    Avec 1.3 Mds de USD il pourrait s’acheter aussi 9 avions Gripen selon nos calculs. CQFD. 9 avions qui pourraient nous aider à escorter des avions détournés de bonne heure le matin.

    Conclusion : un de plus à penser que le marché US est sur une fine de couche de glace …

    La news ici : ici

    Pour ceux qui ne connaissent pas George Soros : ici

    A suivre,

    Loïc Schmid
    Investir.ch

    ……..

  8. Les enjeux des accords de libre échange UE-USA sur l’agriculture et les semences

    Le mardi 11 février, à 20 h 30, à Toulouse, une table ronde s’est tenue sur « les enjeux des accords de libre échange UE-USA sur l’agriculture et les semences », dans le cadre de la campagne « Envie de paysans ».

    Retrouvez dans cette conférence les interventions de :
    - Jean Sineau (ATTAC Toulouse) sur le mandat donné à la commission européenne pour négocier avec les Etats-Unis
    - Michel Metz (réseau Semences Paysannes) sur les incidences du traité en matière de propriété intellectuelles sur les semences
    - Jacques Dandelot (collectif anti-OGM) sur les incidences du traité en matière d’OGM

    http://www.youtube.com/watch?v=CVOsguCyj0s&list=WLA2218E11F5FF7F49

    durée de la video : 56’18

  9. Petit message perso
    A l’attention de Digoulle

    As tu encore dans tes archives ce montage de BHL devant la porte Brandebourg en 1945 que tu as effectué en détournant la photo bidonnée prise en Libye au mois de juin 2012?

  10. L’Allemagne s’est créé un avantage compétitif “déloyal” envers ses partenaires avec l’essor des bas salaires, a reconnu le secrétaire d’Etat allemand aux Affaires européennes Michael Roth, promettant une correction, dans un entretien à l’AFP.

    M. Roth, un social-démocrate comme le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier, était interrogé sur les excédents commerciaux records enregistrés par l’Allemagne (près de 200 milliards d’euros en 2013) qui font l’objet d’une procédure d’examen à Bruxelles.

    “Des déséquilibres sont apparus dans l’Union européenne et nous avons le devoir de les corriger. Ce n’est pas seulement le devoir des pays en déficit mais aussi celui de l’Allemagne”, a-t-il déclaré jeudi lors d’une rencontre avec des journalistes de l’AFP à Berlin.

    Ces propos tranchent avec ceux des conservateurs et de la chancelière Angela Merkel elle-même, qui ont toujours contesté que l’Allemagne avait un problème d’excédent commercial, malgré le seuil limite de 6% du PIB fixé par l’Union européenne et systématiquement dépassé par Berlin depuis 2007.

    “Avec l’essor des bas salaires et de l’emploi précaire en Allemagne, nous nous sommes dotés d’un avantage (compétitif) déloyal envers nos partenaires. Il devra être progressivement corrigé”, a affirmé M. Roth. Il a jugé que le nouveau gouvernement de coalition associant les conservateurs aux sociaux-démocrates avait déjà “lancé un signal clair” avec l’introduction d’un salaire minimum universel de 8,50 euros de l’heure qui doit être mis en oeuvre au plus tard d’ici 2017.

    http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/l-allemagne-s-est-cree-un-avantage-deloyal-avec-les-bas-salaires-22-02-2014-3615483.php

  11. ArcelorMittal réduit encore ses effectifs à Florange

    Mauvaise surprise pour les délégués syndicaux d’ArcelorMittal Florange (Moselle), qui ont appris en comité central d’entreprise, puis en comité d’entreprise extraordinaire, que la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC) ne prévoyait aucune embauche, mais au contraire une nouvelle baisse d’effectifs. Le site, qui compte 2 203 salariés, a déjà perdu 680 emplois suite à l’extinction définitive de ses deux hauts-fourneaux en 2013. Il connaîtra 48 suppressions de poste en 2014 et 38 en 2015.

    http://www.usinenouvelle.com/article/arcelormittal-reduit-encore-ses-effectifs-a-florange.N241552

  12. Le réveil d’un virus géant pris dans les glaces

    Le réchauffement et les forages profonds favorisent le retour à la vie de pathogènes contre lesquels l’homme n’est plus immunisé. Un virus de plus de 30.000 ans vient d’être retrouvé dans les sols gelés de l’extrême Nord-Est sibérien.

    http://www.lefigaro.fr/sciences/2014/03/03/01008-20140303ARTFIG00353-le-reveil-d-un-virus-geant-pris-dans-les-glaces.php

    «On se rend compte des dangers qu’il y a à perturber le climat », souligne le Pr Jean-Michel Claverie, directeur du laboratoire information génomique et structurale (CNRS/université d’Aix-Marseille).

    Dans la dernière publication des PNAS (comptes rendus de l’Académie des sciences des États-Unis), l’équipe du chercheur révèle, avec ses confrères de l’Inserm et du CEA et la collaboration des Russes, l’existence d’un nouveau virus géant baptisé Pithovirus sibericum. Son diamètre (0,5 micromètre) et sa longueur (1,5 micromètre) en font «le plus gros virus jamais découvert », précisent les scientifiques. Il porte aussi à trois le nombre de familles distinctes de virus géants.

    Mais tout aussi important est son âge : pris dans les sols gelés de l’extrême Nord-Est sibérien, ce virus a plus de 30.000 ans. Cela correspond au pléistocène supérieur, soit l’époque de l’extinction de l’homme de Neandertal. Si Pithovirus sibericum infecte les amibes, il est inoffensif pour l’homme et les animaux, rappellent les chercheurs. «Mais le seul fait que l’on puisse ramener à la vie un virus de 30.000 ans signifie que des pathogènes pour l’homme peuvent de la même manière refaire surface », précise Chantal Abergel, directrice de recherche au CNRS et coauteur de la publication scientifique.

    «Le danger est réel », insiste Jean-Michel Claverie. La fonte des glaces en Arctique et celle du permafrost (la couche du sol terrestre qui reste gelée en permanence) vont rendre accessibles des zones qui ne l’étaient pas auparavant.

    [...] «En creusant pour trouver du pétrole ou du gaz, des hommes pourront bien involontairement entrer en contact avec des microbes. Même s’ils ne sont que quelques-uns dans une zone désertique, ils pourront être contaminés et surtout devenir des vecteurs »,

    Dans le permafrost comme dans les sédiments profonds, «le milieu est anoxique (dénué d’oxygène) il n’y a pas de lumière, le pH est neutre, soit des conditions idéales de conservation de bactéries ou de virus », ajoutent les chercheurs. Pithovirus sibericum a ainsi été trouvé dans un échantillon de terre prélevé à 30 mètres de profondeur.

  13. Bitcoin : une nouvelle plate-forme piratée ferme ses portes

    La société Flexcoin affirme avoir dû cesser ses activités après avoir été victime d’un piratage informatique qui l’a privée d’un demi-million de dollars d’actifs. Cette annonce intervient alors que la semaine dernière, l’une des principales plates-formes d’échanges de bitcoins a tiré le rideau après avoir subi le même type d’incident, selon ses dires.

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203353225090-bitcoin-une-nouvelle-plate-forme-piratee-ferme-ses-portes-654659.php

  14. Épisode 5 : le retour au réel
    Xavier Moreau

    Les dernières évolutions autour du conflit ukrainien ont entraîné un brutal retour à la réalité pour les puissances occidentales et la population ukrainienne.
    Réalités militaires et sécuritaires

    Personne ne peut s’opposer à l’armée russe en Europe, et l’agitation hystérique du Département d’État américain est inversement proportionnelle à sa capacité à agir. L’inquiétude pour la population ukrainienne ne vient pas de l’armée russe, mais de la présence au sein du gouvernement de membres de Svoboda. Ces derniers ont tenté, pour l’instant sans succès, d’intégrer “Pravy Sektor” dans les forces armées ukrainiennes. Les milices ont en outre récupéré les listes de leurs opposants, au sein du parti communiste et du parti des régions. La sécurité de ces personnes et de leur famille est précaire. Les milices peuvent investir les habitations, menacer, battre ou enlever impunément qui ils veulent. [...]

    http://www.realpolitik.tv/2014/03/republique-bananiere-dukraine-episode-5/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+realpolitiktv+%28Realpolitik.tv+%3E+la+g%C3%A9opolitique+sur+le+net%29

  15. Ben oui, la propagande anti-russe, “ça change de la propagande russe”, bien évidemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>