La crise de l’euro a rapporté plusieurs milliards à L’Allemagne et à la Belgique

Des chiffres fournis par le ministère des Finances allemand indiquent qu’entre 2010 et 2014, l’Allemagne aura économisé près de 41 milliards d’euros grâce à la crise de l’euro, rapporte Der Spiegel.

Cette économie s’explique par l’engouement des marchés financiers pour les obligations souveraines allemandes, considérées comme des produits refuge compte tenu de la santé financière du pays.

Cet engouement a permis de réduire le taux d’intérêts servi par le pays sur les nouvelles émissions d’obligations allemandes, qui a baissé en moyenne de 1% au cours de cette période. L’économie d’intérêts résultante s’est montée à exactement 40,9 milliards d’euros par rapport aux intérêts qui avaient été budgétisés.

Ces économies d’intérêt, combinées à l’augmentation des recettes fiscales liées à la relative bonne santé économique du pays, ont également conduit à une baisse des besoins de financement de l’Allemagne. Entre 2010 et 2012, le gouvernement allemand a ainsi emprunté 73 milliards d’euros de moins que prévu.

En outre, le gouvernement allemand a optimisé sa gestion de trésorerie en empruntant à plus long terme que précédemment, pour maximiser l’effet des faibles taux d’intérêt. La proportion d’obligations de court terme avec des maturités de moins de 3 ans est ainsi passée de 71% à 51% entre 2009 et 2012.

Selon le ministère des Finances, la crise de l’euro aurait seulement coûté 599 millions d’euros à l’Allemagne jusqu’ici.

La crise de l’euro a également rapporté 8 milliards d’euros à la Belgique

« Selon l’Agence de la dette, la Belgique a économisé 8 milliards d’euros sur les charges d’intérêt de sa dette publique entre 2010 et 2014 – et ce, malgré la hausse brutale, mais heureusement temporaire, des taux d’intérêt à la fin de l’année 2011 », écrit le journal Le Soir.

Express.be et Le Soir

Commentaires (9)

  1. Mardi 13 août 2013 :

    En récession depuis six ans, la Grèce s’est vu octroyer deux plans d’aide, en 2010 et 2012, par la “troïka” (FMI, Commission européenne, Banque centrale européenne), pour un total de 240 milliards d’euros. C’est de l’insuffisance de ces sommes, colossales, qu’il s’agit aujourd’hui. Elles sont versées par tranches, en fonction du respect par le gouvernement grec du programme d’assainissement fixé avec la “troïka”.

    De nouvelles négociations pourraient être nécessaires à l’automne, au moment fixé pour le versement d’une nouvelle tranche d’aide. Des discussions d’autant plus urgentes que le financement du plan d’aide n’est pas complètement assuré pour 2014 et 2015 : il manquerait 11 milliards d’euros selon le FMI.

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/08/13/faut-il-un-nouveau-plan-d-aide-pour-la-grece_3460790_3234.html

    - En 2009, tout le monde savait déjà que la Grèce était hyper-endettée. Alors les Etats européens lui ont prêté des dizaines de milliards d’euros de plus ! Et comme ça, la Grèce a été encore plus hyper-endettée !

    - En 2010, tout le monde savait déjà que la Grèce était hyper-endettée. Alors les Etats européens lui ont prêté des dizaines de milliards d’euros de plus ! Et comme ça, la Grèce a été encore plus hyper-endettée !

    - En 2011, tout le monde savait déjà que la Grèce était hyper-endettée. Alors les Etats européens lui ont prêté des dizaines de milliards d’euros de plus ! Et comme ça, la Grèce a été encore plus hyper-endettée !

    - En 2012, tout le monde savait déjà que la Grèce était hyper-endettée. Alors les Etats européens lui ont prêté des dizaines de milliards d’euros de plus ! Et comme ça, la Grèce a été encore plus hyper-endettée !

    - En 2013, tout le monde savait déjà que la Grèce était hyper-endettée. Alors les Etats européens lui ont prêté POUR LE MOMENT 240 milliards d’euros ! Et comme ça, la Grèce est aujourd’hui en faillite totale !

    Le plus horrible, c’est que les autres Etats européens n’avaient pas cet argent. Donc ils ont été obligés de l’emprunter. Donc ils se sont encore plus endettés eux-mêmes !

    Conclusion :

    Quand un petit pays comme la Grèce fait faillite, personne ne veut le reconnaître. Et donc les autres Etats européens continuent à lui prêter de l’argent. Et donc les autres Etats européens sont obligés de se surendetter eux-mêmes ! Et donc les autres Etats européens sont entraînés vers la faillite à leur tour !

    (Rappel : dette publique de l’Allemagne : 81,2 % du PIB, 2150 milliards d’euros. Je dis bien : 2150 milliards d’euros)

    L’Union Européenne, c’est un suicide collectif.

  2. en France on ne veut pas comprendre qu’avec l’euro on a sacrifié l’emploi et les industries au bénéfice exclusif de l’Allemagne

    le franc dévalué protégeait notre industrie et notre balance commerciale en préservant notre marché interieur

    sans une monnaie adaptée a la competitivité d’un pays toute autre forme de protectionnisme est inutile

  3. D’accord avec BA (1)
    Goldman Sachs a ruiné la Grèce, puis Chypre et veille, avec Mario Draghi à la tête de la BCE, à ce que, petit à petit, les autres pays de la zone euro s’endettent plus pour prêter aux pays qui ne pourront jamais rembourser puisqu’ils vendent leurs biens productifs (mines, ports), se privant ainsi de recettes et diminuent les salaires, réduisant les impôts encaissés et créent du chômage, acrroissant la charge publique d’allocations à verser, bref s’enfoncent dans des budgets publics de plus en plus étriqués, mais toujours déficitaires.
    C’est la crise de 29, mais en pire, car les conséquences dureront beaucoup plu slongtemps et le maintien des règles banquaires et monétaires actuelles empêcheraient tout re tour à une croissance économique saine, indispensable pour des pays qui connaissent une phase de récession très marquée (Grèce, Chypre, Portugal, Espagne, Italie, etc.)

  4. Les billets ont plusieurs puces Rfid intégrées dans l’épaisseur du billet.
    Ces puces Rfid servent aux douanes pour détecter la présence de grosses sommes d’argents cachés dans les véhicules (plusieurs signaux car plusieurs billets). Ces puce Rfid servent aussi à détecter les faux billets (qui n’en possèdent pas) dans les GAB (Guichet automatique de billets) lesquels collectent vos dépôts d’espèces et servent beaucoup pour les commerçants.

    Ces puces Rfid peuvent donc aussi permettre de détecter la traçabilité du billet tout comme celui qui les retires au DAB (Distributeur automatique de billet). Plusieurs personnes peuvent donc être tracées au fur et à mesure de la vie du billet.

    Il est donc possible de savoir bien des choses. C’est à dire, quand le billet sort du distributeur, et à quel lieu, à qui il a été délivré (Carte bancaire), où il circule (Chez les commerçants) et qui est le dernier à le recevoir (Celui qui le mettra sur son compte).

    Il est très simple de vérifier la présence de ces puces dans les billets.
    Trois (3) à cinq (5) secondes dans le four à micros ondes et 2 à 4 trous se font dans le billet à différents endroits selon le modèle. Dans le milieu du billet pour certains, dans la bande métallique du centre pour d’autres et sur le côté pour le dernier billet de 5 euros et certains 20 euros.
    Les petits trous indiquent que les puces Rfid sont détruites.
    ;-)

  5. “Une potentielle future utilisation est l’inclusion de puces RFID dans tous les
    billets euro excédant la valeur de 20€. ”

    http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9curit%C3%A9_de_l%27information_au_sein_des_RFIDs

    “Même sans puce rfid un billet en euro fait pschitt dans un micro onde à cause de
    la jolie bande irisée.”

    http://liesidotorg.wordpress.com/2012/06/17/par-menthalo-billets-perfides-aux-frontieres/

    Il semble que les puces dans les billets ne soient pas encore une réalité. Cela dit, si l’on veut être sûr, il est possible de raffiner le test. Il faut se munir de 20 à 25 billets de 10, d’un microscope et d’un four micro ondes. On passe tous les billets sauf un au four pendant 3 à 5 secondes (chaque, l’un après l’autre). Si ensuite on constate que sur tous les billets cuits les trous sont aux mêmes endroits, alors on examine au microscope, sur le billet gardé intact, ces endroits, et on devrait voir la puce si puce il y a.

    Vous devriez essayer et revenir nous faire part des résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>