La Chine veut s’approprier les AOC “Banyuls” et “Roussillon”

La Chine à la conquête du Pays catalan. L’empire du milieu vient de déposer les marques AOC Banyuls et AOC Roussillon. Une usurpation qui provoque la colère des professionnels du cru. Cette démarche s’inscrit dans un vaste projet qui vise à satisfaire son désir d’européanisation de ses produits.

Terroir unique, avec ses 1.000 hectares, le vignoble millénaire de Banyuls est la destination idéale pour les amateurs de bons vins. Mais une nouvelle fait scandale.
La Chine vient de déposer la marque Banyuls en graphie chinoise, la graphie latine est cours. Les producteurs locaux sont en colère. Il s’agit tout simplement, pour eux, d’une usurpation d’identité et d’appellation.

67.000 hectares de vignes devraient être plantés d’ici à 2020 dans la région du Ningxia, proche de la Mongolie. Alors du vin chinois vendu sous l’étiquette Banyuls, à travers le monde, ce sera bientôt une réalité.

Pour stopper cette tentative d’usurpation, l’INAO, garant de l’origine et de la qualité des produits en France, monte au créneau. Les avocats ont jusqu’au 20 août pour s’opposer à l’enregistrement de cette AOC.

Mais Banyuls n’est pas la seule AOC que les chinois tentent d’usurper. L’appellation “Roussillon” a également été déposée. Alors, pourquoi pas du miel du Roussillon, des pêches des Pyrénées-Orientales ou de l’huile d’olive catalane, made in China ?

France3.fr

(Merci à lionel)

Commentaires (17)

  1. Je ne comprends même pas que les producteurs n’aient pas déjà déposé leur marque à l’INPI. Ce n’est pas excessivement compliqué et ca ne coute pas cher.

  2. C’est comme les Laguioles :
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/09/19/01016-20120919ARTFIG00312-depossede-de-son-nom-le-village-de-laguiole-se-rebelle.php
    Ils n’ont pas protégé leurs droits, ils se sont fait déposséder.
    Un peu comme les jambons d’Aoste qui en fait sont fabriqués a Lyon et non pas en Italie.
    http://secouchermoinsbete.fr/575-jambon-aoste-un-jambon-bien-francais
    Ou comme le gruyère.
    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/12/07/97002-20121207FILWWW00487-le-gruyere-francais-doit-avoir-des-trous.php
    C’est malheureusement une pratique courante.
    Cela dit c’est plutôt malhonnête de la part de la Chine.

  3. Il faut faire comme les chinois :

    On créer une société à capitaux mixte (49% chinois, 51% français), et quand on en a envie on les fout dehors.

    Vu que c’est la loi en Chine depuis 30 ans, ils n’auront aucune critique à formuler.

  4. Je déteste les chinois ! Et dire que ces ordures se paient nos plus beaux terroirs, produits, châteaux, productions parce quelques géniaux industriels sont allés déverser des milliards pour que les chinois nous inondent de pacotilles à bas coût.
    Quand on parlait de finance apatride et vagabonde….la Chine est redevenue une grande puissance par la cupidité de nos grands pontes. Qui plus est, les Chinois ne s’enquiquinent pas avec les concepts vaseux issus des Lumières et ont une vision du monde assez traditionnelle (dans le sens:proche de leurs traditions).

  5. Je déteste les chinois ! Et dire que ces ordures se paient nos plus beaux terroirs, produits, châteaux, productions parce quelques géniaux industriels sont allés déverser des milliards pour que les chinois nous inondent de pacotilles à bas coût.

    C’est un peu puéril comme réaction.

    Aussi désastreux que ces achats de marques déposées par des chinois avides de profits puissent êtres néfastes, c’est bien une omission ou ignorance de la part de ces producteurs de savoir faire ancestrale français qui n’ont pas compris dans quel monde nous vivons actuellement (le mondialisme à coup de brevets).

  6. J’avais vu un reportage de “striptease” récemment où l’on voyait un français, lui et ses collaborateurs en Chine, apprenant à faire de grands vins Fr made in china en pensant qu’il avait à faire à des couillons.. Le couillon dans cette histoire, c’était bien évidement lui comme le dit @Barbapapa dans le commentaire précédant.
    Que c’est navrant de voir tant de connaissances ancestrales partir à l’étranger à cause de la cupidité des gens, pour quelques dollars/euros/yens …

  7. @DolFuSa 5

    Pas d’accord. La “faute” incombe à nos politicards-énarques, et pour plusieurs raisons :
    -les industriels géniaux n’ont rien de génial, en général ils ont obtenu un monopole grâce à l’Etat (souvent directement, parfois indirectement)
    -aucune mesure protectionniste là où M. Allais expliquait bien avant la crise, que l’absence de protectionnisme provoquerait un dumping irrémédiable
    -mise en place des mécanismes d’exonération fiscale (niches) là où il aurait fallu au contraire encourager l’emploi local

    Il faut bien comprendre que le chef d’entreprise n’est pas forcément un philantrope né. Il faut donc l’encourager (lui forcer la main), pour qu’il le devienne un peu.

  8. le premier problème reste l’état décadent de la france ou elle n’arrive plus à défendre son territoire immigration ,industrie etc…
    il^ne faut pas être étonné de subir toutes ces attaques commerciales sur le peu restant véritablement français…

  9. @Imperator
    “On dit que les Arabes sont des voleurs, mais que dire des Chinois?….”

    Peut-être suis-je partial, mais je préfère avoir une boutique de nems devant chez moi qu’un kébab.

  10. Une autre façon d’aborder le problème :
    Les Chinois sont tout autant soumis que nous au monde des financiers . Personne n’est assez simple d’esprit pour croire que la démocratie nous régit alors que le marxisme est tout puissant chez les Célestes .
    C’est la même caste qui domine la France et la Chine , celle des financiers apatrides . Elle se soucie bien peu des traditions des uns et des autres .
    La Chine n’a réussit qu’une prouesse : faire mieux que nous sur la mauvaise voie .
    Elle n’avait pas le choix.
    C’est à une Révolution conservatrice qu’il faut convier nos contemporains ., dans les pays européens comme ailleurs .
    Il faut chasser partout les prédateurs de la City et de Wall Street .

  11. La Grande Evasion a écrit le 2 août 2013 à 8 h 15 min

    Eh bien, perso, c’est ni l’un, ni l’autre!

  12. “”c’est bien une omission ou ignorance de la part de ces producteurs de savoir faire ancestrale français qui n’ont pas compris dans quel monde nous vivons actuellement (le mondialisme à coup de brevets).”"

    Electron libre :Manque de réalisme peut être. J’espère que t’es aussi dur avec le peuple français en général qui acceptent de faire prendre le derrière depuis déjà quelques décennies…. et que tu es un peu plus dur que Gaulliste, sinon je me fâche!
    Pour le reste c’est bien pour ça qu’on a supprimé les corporations, le libéralisme c’est beau. On voit ce que ça donne. Le Savoir faire est monnayable, au fond pas de culture ou patriotisme là-dedans.
    Comment demander à quelques coutelliers de payer des brevets affreusement chers? C’est le rôle de l’Etat de protéger. Au lieu d’assister les gens et participer à la destruction de notre patrimoine il aurait mieux valu lâcher quelques ronds pour encadrer tout ça (déjà pourquoi en être arriver là?). Mettre la responsabilité de tout ça sur le dos de quelques artisans ou petites industries. t’es gauffré cher ami !!!
    Traduction ta puérilité tu t’assoies dessus mon copain ;)

    Le libéralisme c’est la sélection par l’argent, les petits n’ont rien à gagner à ce petit jeu, face aux gros et la standardisation,le règne de la quantité, les dés sont pipés dès le départ.
    “Géniaux”, c’est du second degré…. pour le reste, la responsabilité est partagée: politiques, acteurs économiques…. en dernier le client (très loin derrière). Jusqu’à preuve du contraire il y a bien longtemps que les clients ne sont plus ceux qui influencent les marchés.

  13. Je pense qu’il est facile de critiquer les chinois, bien sur cette tentative de dépôt de marque, est déplorable, mais autant que pour les cas précité fait par des “bons français” : laguiole…
    La vérité est que les produits chinois rentrent en france (et en occident) car des patrons, “bien français” les achètent (grandes surfaces…) et qu’ils veulent des marges énormes. Ils imposent aux chinois des prix serrés qui pour rester bénéficiaires réduisent la qualité. Pourquoi ne fermons nous pas les frontières à ces produits ? Pourquoi laissons nous faire (politiques et grande distribution) ? La vérité est que les conseillers et les lobbys des politiques sont les grands groupes qui prônent le libéralismes pour vendre des avions… Mais les chinois achètent des avions en nous vendant des merdes en plastique, pas sur que ce soit eux les cons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>