Prism : l’Union européenne a fait partie des cibles de la NSA

L’Union européenne a fait partie des «cibles» de l’Agence nationale de sécurité américaine NSA, accusée d’espionner les communications électroniques mondiales dans le cadre du programme Prism, écrit l’hebdomadaire allemand Der Spiegel à paraître dimanche [30 juin 2013].

Der Spiegel fonde ses accusations sur des documents confidentiels dont il a en partie pu avoir connaissance grâce à l’ancien consultant américain de la NSA Edward Snowden, à l’origine des révélations sur Prism.

Dans l’un d’eux, daté de septembre 2010, classé «strictement confidentiel», la NSA décrit comment elle espionnait la représentation diplomatique de l’Union européenne à Washington.

Il s’agissait non seulement de micros installés dans le bâtiment, mais aussi d’une infiltration du réseau informatique qui lui permettait de lire les courriers électroniques et les documents internes. La représentation de l’UE à l’ONU était surveillée de la même manière, toujours selon ces documents, dans lesquels les Européens sont explicitement désignés comme des «cibles à attaquer».

La NSA avait même étendu ses opérations jusqu’à Bruxelles. Il y a «plus de cinq ans», écrit Der Spiegel, les experts en sécurité de l’UE avaient découvert un système d’écoutes sur le réseau téléphonique et internet du bâtiment Justus-Lipsius, principal siège du Conseil de l’Union européenne, et qui remontait jusqu’au quartier général de l’Otan dans la banlieue de Bruxelles.


En 2003, l’UE avait confirmé la découverte d’un système d’écoutes téléphoniques des bureaux de plusieurs pays, dont la France et l’Allemagne. Mais il est difficile de savoir s’il s’agit de cette affaire dont parle l’article du Spiegel.

Der Spiegel a également recueilli sur son site internet des réactions de personnalités européennes, comme le président du Parlement européen, l’Allemand Martin Schulz, qui estime que «si cela se confirme, il s’agit d’un immense scandale». «Cela nuirait considérablement aux relations entre l’UE et les Etats-Unis», ajoute-t-il.

Pour le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselbron, «les États-Unis feraient manifestement mieux de surveiller leurs services de renseignement plutôt que leurs alliés».

L’espionnage américain est «hors de contrôle», juge-t-il, soulignant que si les activités de renseignement «sont justifiées par la lutte contre le terrorisme (…) l’UE et ses diplomates ne sont pas des terroristes».

Toujours sur le site du Spiegel, le député européen écologiste Daniel Conh-Bendit appelle à une rupture immédiate des négociations sur le traité de libre-échange transatlantique, tant qu’un accord n’a pas été signé avec les États-Unis sur la protection des données. Des négociations en ce sens, lancées en 2011, n’ont toujours pas abouti.

Mercredi, l’Union européenne avait demandé aux États-Unis de lui fournir «aussi rapidement que possible» des réponses à ses questions sur le programme de surveillance américain Prism.

AFP (via Libération)

Commentaires (19)

  1. “les Européens sont explicitement désignés comme des «cibles à attaquer»”

    Par contre en retour on leur offre le marché transatlantique, c’est formidable.

  2. Il y deja longtemps que cette affaire dure, la France joue l’outagée, soyons serieux.
    Et les mesures pour pourchasser les gens qui veulent mettre leur argent ailleurs, tout est permis, allons madame Taubira le mur des cons a fait la une et pschitt.

  3. Si c’est cohn-bendit qui est la voix de l’europe, un marxiste pedophile, tu parles d’une caution morale!

  4. Ce sont bien les USA qui avaient averti que toute tentative d’intrusion informatique serait considérée comme un acte de guerre….

  5. Tout le monde espionne tout le monde, tout au moins ceux qui en ont les moyens et la France avec de petits moyens fait comme les autres que ce soit les USA, la Chine, la Russie voire Israël et le Japon.
    http://www.youtube.com/watch?v=uVBRv-ojUVs
    http://progsystem.free.fr/ecoutetelephonique.htm
    Prism va plus loin puisque avec Prism les USA demandent a des sociétés, de droits, américains de leurs fournir des données personnelles de leurs clients étrangers et bien évidement a leur insu mais on ne me fera pas croire que les citoyens des USA ne sont pas eux aussi écouté.

  6. Voilà ce qu’en dit Pierre Jovanovic :

    “NSA: LA LACHETE DES DIRIGEANTS EUROPEENS + DESTRUCTION TOTALE DE L’ARMEE FRANCAISE
    du 1 au 4 juillet 2013 : Mercredi dernier à la radio, j’avais expliqué qu’il y a 15 ans Nicole Fontaine, alors présidente de l’Europe, avait fait semblant de ne pas savoir que les Américains avaient posé des micros dans les murs des bâtiments européens… Et j’avais ajouté qu’actuellement, le bureau de Bruxelles le plus espionné était celui de… Nigel Farage. Et pouf, comme par magie, les Allemands du Der Spiegel ont redécouvert l’affaire à laquelle ils ont rajouté les dernières informations du défecteur de la NSA comme quoi tous les mails et communications des négociateurs européens sont capturés et disséqués comme il se doit. Et je ne vous parle même pas des députés corrompus par la CIA à coups de millions de dollars via la planche à billets magique et qui leur donnent des infos!

    Du coup, tout le monde fait semblant de découvrir le vrai visage impérialiste des Etats-Unis qui ne veulent qu’une seule chose, mettre toute l’Europe en esclavage économique à leur seul profit (toujours grâce à sa planche à billets infinie). L’hypocrisie que vous voyez/entendez sur les ondes est absolument consternante et épouvantable, lire ici le FT. Pour le Guardian, les choses sont très claires: “US intelligence services are spying on the European Union mission in New York and its embassy in Washington, according to the latest top secret US National Security Agency documents leaked by the whistleblower Edward Snowden. One document lists 38 embassies and missions, describing them as “targets”. It details an extraordinary range of spying methods used against each target, from bugs implanted in electronic communications gear to taps into cables to the collection of transmissions with specialised antennae”. La France fait partie de ses cibles privilégiées…

    En réalité CELA FAIT 30 ANS QUE LA NSA CAPTE TOUTES LES COMMUNICATIONS, que ce soit celles de Bruxelles, de Berlin ou de l’Elysée, lire ici The Guardian qui confirme que la NSA espionne l’Elysée. Sans parler des “portes” installées dans un célèbre système d’exploitation et ceci à la demande précise de Fort Meade. Quiconque a regardé les ordinateurs vendus à la NSA aurait compris que ce n’était pas pour prévoir le temps qu’il fera demain.

    Et qu’avez vous dans le hall de la NSA? Des Ex-Voto d’ATT, de Boeing, de General Electric, etc., en remerciement de ses bon tuyaux qui leur ont permis d’emporter des contrats sur les étrangers, (nous par exemple).

    Si les Allemands ont décidé de rendre cette nouvelle affaire publique, c’est tout simplement parce que vous assistez à une guerre en coulisses. Il semble en effet que quelques Allemands patriotes en eu assez de servir de marche-pieds ou cache-sexe aux Yankees et qu’ils ont décidé de balancer quelques grenades médiatiques, histoire de RETARDER les accords commerciaux trans-atlantiques, pardon, trans-américains, qui mettront les Allemands comme les Français sur le paillasson de Washington. “Key US-EU trade pact under threat after more NSA spying allegations Reports in Der Spiegel that US agencies bugged European council building ‘reminiscent of cold war’, says German minister”, lire ici le Guardian.

    Lorsqu’un pays utilise la planche à billets à l’infini et que les autres pays le regardent faire sans rien dire (!!!) soyez certains que le sommet de l’Etat, qu’il soit Italien, Portugais ou French, a été totalement acheté par l’oncle d’Amérique afin de paralyser son fonctionnement pour le plus grand bonheur de Washington. Le KGB a certes disparu, mais il a été remplacé par la… NSA.

    L’impérialisme américain triomphe en ce moment même et il s’offre le luxe supplémentaire de détruire entièrement l’armée française à l’horizon 2018 comme vous pouvez le voir ici sur L’Opinionet sur Secret Defiance:

    ¨Autant les virer tout de suite, et les remplacer par des unités américaines, ce serait plus simple vous ne trouvez pas? Vous comprenez maintenant pourquoi Sarkozy s’est dépêché de remettre l’armée française dans l’Otan? Quand vous reliez tous les wagons, vous obtenez un tableau assez effrayant.

    PS: vous êtes très nombreux à me dire que l’affaire du Lys Noir sent la grosse manipulation pour identifier les jeunes officiers rebelles qui n’auraient pas vu le grossier piège…

    PS2: pendant ce temps, “la dette de la France augmente de 12 milliards d’euros par mois” soit 144 milliards par an!!! lire ici Challenges, merci à Aetos.

    PS3: la commissaire européen Viviane Reading a défendu la NSA, elle a déclaré, je cite I-télé: “Entre partenaires, on ne s’espionne pas”… Authentique! Soit elle est naïve, c’est-à-dire encore une vierge, soit elle est totalement stupide. Dans les deux cas, cela vous montre le niveau des gens aux commandes de la machinerie Europe… Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2013″

    http://www.jovanovic.com

  7. Le pire dans tout ça je crois bien que ce sont nos eurocrates qui nous disent devant les caméras qu’ils ne pensaient pas sincèrement que les USA pouvaient les espionner. C’est bien la preuve de l’ignorance crasse de cette classe de gens qu’on ne peut pas appeler “politiques”.

    Tous les pays essayent d’espionner. C’est un principe de base de la géopolitique. Ceux qui ne le font pas subissent.

    Tous les pays se protègent contre l’espionnage : ceux qui ne le font pas ne sont plus des pays mais des valets.

  8. Pour ceux qui connaissent un peu le monde de l’espionnage, c’est pas surprenant. C’est désormais officiel.

    Ceci dit, pourquoi cette info sort maintenant? Tentative de casser/ralentir le traité transatlantique?

  9. [...]« Actuellement, le marché des “routeurs” est dominé par des entreprises américaines, comme Cisco (qui forme aussi les agents de la CIA, NSA, etc …) , mais, depuis quelques années, les entreprises chinoises, à l’image de Huawei et ZTE, font preuve d’une forte volonté de pénétration sur le marché mondial et en Europe. Cette stratégie est d’ailleurs encouragée par certains opérateurs de télécommunications, puisque les ” routeurs ” chinois sont environ 20 % moins chers que les routeurs américains ou européens et que ces équipementiers n’hésitent pas à vendre à perte, par exemple lors de ventes à enchères négatives.

    Aux Etats-Unis, les autorités ont pris ces dernières années plusieurs mesures afin de limiter la pénétration des équipementiers chinois Huawei et ZTE sur le marché américain pour des raisons liées à la sécurité nationale. Elles soupçonnent que les ” routeurs ” et autres équipements informatiques chinois soient équipés de fonctions non documentées permettant au gouvernement chinois d’accéder à des informations sensibles transitant par ces équipements.[...]
    Nous aussi en Europe nous devrions bannir au nom de la sécurité Européenne les routeurs US, comme il a est préconisé pour ceux de la Chine, et favoriser en priorité les routeurs Européens mieux français pour la France afin de développer une véritable politique industrielle dans ce domaine.

  10. @Imperator
    “Ceci dit, pourquoi cette info sort maintenant? Tentative de casser/ralentir le traité transatlantique?”

    Nos voisins allemands ont du comprendre qu’ils ne reverraient plus leur stock d’or, du moins pas avant que l’once ne soit de nouveau côtée à $35 comme autrefois.
    Entre-temps, les “bien informés” ont revendu chaque once au moins une centaine de fois via les ETF, à un cours 20 fois supérieur à la normale. Le tout sur fond de planche à billets consistant à financer les déficits jumeaux sur le chômage européen et la concurrence entre travailleurs du tiers-monde pour un bol de riz.

  11. Arbre Sec a écrit le 1 juillet 2013 à 15 h 50 min

    Exact.
    Quand j’attends nos politiques en vierge effarouchées grimper au rideau en s’offusquant,
    “qu’un tel comportement venant d’allier donc d’amis est intolérable”,
    je me demande si un jour dans leur vie, ces gens ont compris qu’ils ne vivaient pas à Bisounoursland.
    Si les muzz nous créaient des problèmes d’intégration en France et au delà en Europe, il faut quand même chercher l’origine de ceux qui ont largement contribué à soumettre nos politiques à accepter ces choix mais aussi bien d’autres.
    S’il existe un grand champion toute catégorie de la finance, de l’impérialisme économique et de l’ingérence politique ce sont bien les U.S.
    Pas d’allier mec ….
    Croire qu’en 45 ils sont venus nous sauver parce que nous étions des franchouillards sympas c’est se tromper.
    Ceux qui sont morts pour cette cause, ont été sacrifiés pour une autre.
    Celle de mettre à terme à genoux l’Europe pour servir des intérêts qui aujourd’hui, 70 ans plus tard, mis bout à bout, par des accords durables et sur une durée suffisamment longue pour être acceptés, prennent tout leur sens.

  12. Il est possible qu’ils se croyaient espionnés dans une mesure plus raisonnable. Renseignez-vous, les Américains font les choses en grand, c’est impressionnant. Mais les Américains ont dû accumuler des dossiers énormes, il pourrait y avoir des “révélations” en cascade pour ramener le calme.

    Gégé est sans doute plus libre en Mordovie qu’à Paris. Il n’a pas l’air de regretter, en tout cas.

    Moi, ça m’amuse de penser que Flamby est filmé par satellite quand il va aux toilettes, que ses ébats avec sa Pompadour sont enregistrés et qu’il va devoir vivre comme si ce n’était pas vrai. Souris, Flamby, t’es filmé !

  13. Mais le pire nous attend avec ce que nous prépare directement les USA:
    LA TURQUIE DANS L’EUROPE !

  14. Mitterand, qu’il est hors de question de réhabiliter, disait :

    « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre contre les Etats-Unis. Une guerre permanente, économique, une guerre sans morts. [...] Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. Une guerre inconnue, une guerre permanente, sans morts apparemment, et pourtant une guerre à mort. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>