“On assiste à la plus grande explosion du commerce des armes que le monde ait connue”

Le marché mondial de l’armement a augmenté de 30% en quatre ans et pourrait doubler d’ici 2020 sous la poussée des budgets militaires, notamment en Asie, selon une étude du cabinet IHS Jane’s.

Le commerce des armes n’a jamais été aussi florissant. Une étude présentée mardi à Londres, que le marché mondial avait augmenté de 30% en quatre ans et pourrait doubler d’ici 2020 avec l’explosion des budgets militaires, notamment en Asie.

Les exportations et les importations d’armements dans le monde sont passées de 56,5 à 73,5 milliards de dollars (de 43 à 56 milliards d’euros) entre 2008 et 2012, selon cette étude publiée par le groupe de consultants spécialisés dans la défense IHS Jane’s.

Le marché pourrait atteindre 100 milliards de dollars d’ici 2018 et avoir plus que doublé d’ici 2020.

Mais la part de l’Europe occidentale a baissé, tombant à 27,5% en 2012 contre 34,5% en 2008, alors que celle de l’Asie-Pacifique, Chine incluse, grimpait de 3,7% à 5,4% sur la même période.

Deux choses sont en train de se produire”, résume Paul Burton, analyste chez IHS Jane’s. “Les budgets de défense se déplacent à l’est et la compétition internationale s’accroît dans le marché de l’armement. On assiste à la plus grande explosion du commerce mondial d’armes que le monde ait jamais connue”.

Beaucoup de pays d’Asie ont ainsi vu leurs exportations doubler, à l’instar de la Chine qui a nettement amélioré ses capacités de production et qui est passée de la 10e à la 8e place des exportateurs mondiaux.

“La percée des exportations de la région Asie-Pacifique menace la domination américaine sur l’industrie de défense mondiale”,

souligne ce rapport.

Cependant, tempère Ben Moores, analyste à IHS Jane’s, si “la Chine se débrouille plutôt bien pour exporter auprès de ses voisins régionaux, “elle n’est pas présente au Moyen-Orient”, notamment à cause de la qualité de ses armements. “Un pays sud-américain a récemment renvoyé un système de radars à une entreprise chinoise car il ne fonctionnait tout simplement pas”.

La France, 3e exportateur mondial

Les Etats-Unis, actuellement premiers exportateurs devant la Russie et la France, ont eux importé 10,5 milliards de dollars d’équipements et de services militaires depuis 2008. Ces “importations devraient continuer à augmenter en 2013″, d’après ces analystes.

Les budgets de défense des pays d’Asie-Pacifique devraient en outre dépasser ceux des États-Unis et du Canada d’ici 2021, atteignant 501 milliards de dollars (+35% par rapport à 2013).

Avec en tête dans cette région, la Chine, suivie par l’Inde, le Japon, l’Australie et la Corée du Sud. Globalement, la progression des budgets de défense dans le monde devrait aussi se poursuivre: ils pourraient atteindre 1.650 milliards de dollars d’ici 2021 (+9,3% par rapport à 2013).

Israël, pour sa part, devrait devenir le premier exportateur de drones d’ici la fin 2013, devançant les Etats-Unis, et en vendre deux fois plus que les Américains d’ici 2014. “Les exportations israéliennes sont vraiment impressionnantes”, alors que “de nombreux pays musulmans refusent de faire affaire avec eux”, constate Ben Moores.

Commentaires (5)

  1. La seconde guerre mondiale a permit la sortie de la grande dépression de 29. Le complexe militaro-industriel finançant les bolcheviks et les nazies en préparation d’une grande guerre bon pour le business.

    Au début du 21 eme siècle, on voit la même stratégie se mettre en place, avec les mouvements radicaux musulmans et la montée en puissance des chinois et de l’Asie en général.

    Il va s’en dire que le meilleur moyen de relancer la domination du capital sera par la destruction massive des infrastructures mondiales et une réduction drastique de la population mondiale.

    Pour une soutenabilité de l’oligarchie et de ces privilèges, il va falloir mettre une doctrine de choc ultra-violente et réduire la population globale par 2 minimums.

    Je ne vois qu’une troisième guerre mondiale mais sous une forme différente avec en toile de fond, la rarification des ressources primaires.

  2. Oui, une troisième guerre mondiale métastasée en multitudes de conflits locaux très meurtriers. Les marchés seront nombreux et la clientèle diversifiée Les marchands de canons en bavent d’avance.
    Effrayant.

  3. Enoch
    La fameuse destruction créative du capitalisme.
    Si il y a une guerre, elle sera non conventionnelle (chimique, viral…). Justement pour conserver les richesses en l’état.

    Mais je crains plutôt à un regain d’équipement plus orienté anti émeute / guerre civile, que conflit armé entre nations.

    Il serait intéressant de voir le type de commande pour voir ce qu’il se prépare.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>