Tout est relatif Monsieur Poincaré

Ce documentaire propose un voyage en images vers un passé à la fois proche et lointain : l’époque d’Henri Poincaré, époque qui a vu naître, dans un même mouvement notre science et notre monde modernes.

Au tournant du XIXème et XXème siècle, Mélies envoie des aventuriers dans la Lune. La Tour Eiffel, conçue pour être démontée survit en raison de son utilité scientifique. Mouvement, vitesse et conquête de l’espace. Crise et renouveau de la science. La physique quantique découvre au cœur de la matière un univers invisible déroutant.

Henri Poincaré, reconnu par ses pairs, domine de la tête et des épaules le monde scientifique de son époque et dialogue avec le public…

Commentaires (30)

  1. Très bon documentaire. Poincaré est typique des savants de l’époque, multidisciplinaires, humbles, ne demandant rien à personne, encore moins attirés par l’argent. L’Ecole française arrivait encore à faire émerger ces personnages, à force d’exigence, d’élitisme et de travail. Et tout le monde était gagnant au final.

    Concernant la polémique avec Einstein, disons que Poincarré et Lorentz n’ont pas bénéficié de la machine médiatique propagandiste US. J’ignorais cette polémique, mais c’est vrai que plus on s’intéresse à Einstein plus c’est louche, un scientifique à ce point donneur de leçons, attiré par le show-business, sans parler de sa place stratégique au bureau des brevets. Sans tirer de conclusion hâtive, disons que ça détonne. En tout cas, polémique intéressante, à creuser et à faire connaître. Merci @NOP.

  2. “Poincaré est typique des savants de l’époque, multidisciplinaires, humbles, ne demandant rien à personne, encore moins attirés par l’argent”
    Oui Einstein est son exact opposé, a le regarder on a plus l’impression qu’il a découvert la théorie du marketing et pas relatif celui la.
    L’autre fois je lisais un science et vie édition spéciale, Einstein était cité au moins une fois par page, sur 80-100 pages, ca laisse quand même dubitatif sur la rédaction.

  3. 99,99 % des Français croient dur comme fer que c’est Einstein qui a établi l’équivalence E=mc2. Naturellement ils ignorent qu’il ne l’a jamais prétendu, et pour cause !
    On comprend qu’avec la télévision on fait croire n’importe quoi aux mêmes, dont la majorité vote, dûment formatée. Nous sommes en démocratie, pas vrai ?

  4. Cedericoco a écrit le 6 juillet 2013 à 6 h 48 min

    Le véritable père de la théorie de la relativité générale…
    —————

    de la théorie de la relativité restreinte, en fait.

    Mais c’est mieux.

    D’une part, le passage du monde pré-relativiste à la relativité restreinteest beaucoup plus difficile que le passage de la relativité restreinte à la relativité générale.

    D’autre part, la relativité géńérale est loin d’être aussi prouvée qu’on le dit. Plein de petites controverses là aussi. Si je sujet interesse les modos, il y a des choses à présenter.

  5. Serge de Beketch avait fait une émission avec Dean Mamas sur le sujet en 91 http://www.youtube.com/watch?v=UHyiqb7uXxA

    Jean-Pierre Luminet, spécialiste français et mondial des trous noirs, confirme dans son livre “Le destin de l’univers” l’antériorité des travaux de Poincaré et le fait qu’Einstein a publié ses articles sans jamais citer Poincaré alors qu’il s’est largement inspiré de lui.

  6. C’est Minkowski qui a introduit la notion de quadri-vecteur impulsion energie necessaire au formalisme de la relativite restreinte directement issue des equations de transformation de Poincare-Lorentz elles-memes solutions des equations de Maxwell vers 1860 ou pour la premiere fois, la vitesse finie de la vitesse de la lumiere apparait dans un facteur de normalisation.
    C’est ensuite Hilbert qui a formalise la relativie generale en quelques semaines d’ailleurs la ou Einstein a perdu pres de 3 ans dans des calculs errones et qui avait sollicite son aide.
    L’effet photoelectrique qui lui a valu le prix nobel est le resultat direct de l’introduction des quantas par Max Planck en tout debut 1900 afin d’expliquer le rayonnement electromagnetique la ou la mecanique Newtonnienne donne un resultat infini.
    Les equations de Bose-Einstein est une recuperation des resultats de l’indien Bose qui travaillait pour lui. Theorie expliquant la condensation de la matiere dans un etat “parfait” qui a valu le prix nobel francais a Cohen Tannoudji pour son experimentation en 1996… Magnifique experience que j’ai eu la chance de voir a l’ULM.
    Si Einstein a refuse de diriger l’etat d’israel, il leur a tout de meme legue tous ses ecrits pour promouvoir la cause juive… C’est etrange pour un universaliste et anti-militariste reconnu.
    Quant a Poincarre, sans doute un des plus brillants esprits, tout est question de savoir quelle etait son interpretation de la nature du temps.
    Ce temps qui devra etre revu et reinterprete (le temps n’existe pas, la matiere non plus…) pour fusionner les theories basees sur la mecanique quantique et les notions interessantes de la relativite reliant temps et espace.
    Le documentaire, tres interessant, devrait aussi introduire Evariste Galois concernant la topologie mais aussi la geometrie differentielle Riemannienne.

  7. de toutes façons, la plupart des découvertes scientifiques ne sont pas dues à la personne reconnue aujourd’hui.

    Les scientifiques sont également des hommes, avec toutes leurs faiblesses (jalousie, trahison…).

    Par exemple, la découverte de la structure de l’ADN n’est pas due à watson et cricks, mais à une scientifique soviétique dont je ne me souviens plus le nom.
    Ils ont pompé sur ses travaux, comme einstein sur poincaré.

  8. Dire que cet homme est à peine évoqué au lycée ou en faculté, il est sûr qu’il est mieux de parler du rôle essentiel des scientifiques musulmans, d’Einstein le minoritaire persécuté apatride, des chinois et de leurs grandes inventions et autres multiculturels formant notre richesse par leur extraordinaire diversité …

    @JoeLeTaxi 6

    Je ne suis pas trop d’accord avec vous sur la comparaison des difficultés du passage de la mécanique classique à la relativité restreinte et du passage de la relativité restreinte à la relativité générale.
    Les mécaniques lagrangiennes et hamiltoniennes existaient déjà à l’époque, la théorie de Hilbert était donc déjà prise en compte, le passage vers la relativité restreinte n’était question que de temps.
    Le formalisme mathématique restait à définir, la vision de l’espace à modifier mais pour aller vers la relativité générale, il faut ajouter la dimension temporelle et ne plus penser en terme d’espace mais d’espace-temps en quelque mesure.
    L’ajout d’une nouvelle dimension rend les choses éminemment plus complexes que la reformulation des dimensions existantes.

  9. Si l’équivalence énergie-masse (la célèbre formule E=Mc²) émane bien de Poincaré, il semble que la théorie restreinte ait été découverte séparément par Einstein et Poincaré. Mais comme Poincaré était un universitaire et a hésité à présenter sa découverte*, c’est Einstein qui a eu les lauriers…. Ce dont Poincaré ne lui en a jamais voulu. Pas rancunier le génie!

    *Il s’agissait rien que moins de remettre en question la physique de Newton, vieille de trois siècles.

  10. J’entrave que dalle à vos discussions mais je ne doute pas que c’est passionnant. J’ai arrêté les maths après mon bac E mais les démonstrations du prof de maths ou de physique m’ont tjs fasciné.
    J’ai un immense respect pour les matheux, ils connaissent un monde invisible à mes yeux.

    Peut-on trouver pareille discussion sur oumma.com ?

  11. La découverte à peu près simultanée de nouvelles inventions ou développements mathématiques est courante : en plus du débat sur la paternité de la théorie de la relativité restreinte, d’autres exemples connus sont le calcul infinitésimal découvert indépendamment par Newton et Leibnitz, le théorème d’Abel-Ruffini redécouvert par Galois, la querelle Tesla – Edison, la controverse sur la découverte du virus du SIDA, … .

    Il est évident que la théorie d’Einstein s’est appuyée sur les travaux précédents de Lorentz et que Poincaré, entre autres, a joué le rôle de précurseur. Ce dernier croyait en l’existence de l’éther que la théorie de la relativité n’a pas repris.

    Les découvertes scientifiques ne sont pas isolées, les découvreurs s’appuient sur les travaux de leurs prédécesseurs et la recherche se fait souvent en équipe. Celui que l’Histoire retient est-il vraiment le meilleur choix ?

    Je trouve dommage qu’en France le grand public n’entende jamais parler d’Henri Poincaré, plus grand mathématicien de son époque et le dernier à connaître l’ensemble des Mathématiques de son temps, en plus de ses contributions à la physique.

    J’ai toujours eu comme modèle ces grands savants européens des siècles précédents qui étaient tout à la fois écrivain, philosophe, mathématicien, physicien, chimiste.

    Reconstruisons une société basée sur des valeurs morales et du concret. La France de la révolution industrielle a été bâtie par des ingénieurs, pas par des intermittents du spectacle, banquiers, avocats ou politiques. 8 des 9 principaux dirigeants chinois ont une formation d’ingénieur, 0 en France.

  12. @JoeLeTaxi,

    Mea culpa, restreinte, donc…

    JoeLeTaxi a écrit:

    “D’autre part, la relativité géńérale est loin d’être aussi prouvée qu’on le dit. Plein de petites controverses là aussi.”
    ___________________________________________________

    Oui, absolument. Je crois même qu’elle est presque dépassée aujourd’hui (ou a en tout cas de sérieux plombs dans l’aile), mais non encore supplantée, faute d’une meilleure théorie et d’un meilleur modèle.

    Je crois me souvenir, entre autres (c’est vague, navré, mais vous devez le savoir déjà…), d’une controverse au sujet du périhélie de Mercure, dont l’écart entre la position observée et la position attendue en vertu de la théorie de la relativité générale remettait logiquement en question ladite théorie.

    Plus récemment, des chercheurs du CNRS auraient détecté des particules dont la vitesse serait supérieure à celle de lumière, en contradition avec la théorie de la relativité restreinte. Intéressant de constater que la première réaction de la communauté scientifique a été de remettre en question non pas la théorie, mais l’expérience infirmant la sacro-sainte théorie. Aux dernières nouvelles, l’équipe devait (difficilement) préparer une seconde expérience, afin de confirmer ou (espère-t-on secrètement) infirmer ces résultats.

    Une théorie s’écroule du moment qu’on la prend en défaut. D’ailleurs, Einstein, pour ne nommer que lui, en était bien conscient, et je doute qu’il ait jamais considéré cette théorie comme la vérité immuable et définitive.

    Or, le monde des sciences est miné par la pensée unique, et il semble que la théorie fasse l’objet d’un véritable culte. La remettre en question est une transgression, un taboo. Les scientifiques sont des faibles d’esprit timorés.

  13. 9
    alex1737 a écrit le 6 juillet 2013 à 16 h 27 min

    “de toutes façons, la plupart des découvertes scientifiques ne sont pas dues à la personne reconnue aujourd’hui.”
    ________________________________

    Très juste.

    Les découvertes, les avancées, les théories sont toujours le résultat du concours des contributions, indépendantes ou non, de plusieurs. N’en nommer qu’un seul, c’est jeter injustement les autres dans l’ombre. A fortiori lorsque l’heureux nommé, retenu par la postérité, s’avère être davantage un imposteur qu’autre chose, ou lorsque le crédit qu’on lui accorde est disproportionné. J’ignore pourquoi, mais outre Einstein, c’est à Darwin que je songe présentement…

    Mais au final, seule la découverte importe vraiment.

    “Par exemple, la découverte de la structure de l’ADN n’est pas due à watson et cricks, mais à une scientifique soviétique dont je ne me souviens plus le nom. Ils ont pompé sur ses travaux, comme einstein sur poincaré.”
    ________________________________

    Merci, j’ignorais… Voyez, je me suis fait avoir. Et merci @Imperator, pour la précision sur l’identité du découvreur…

    Je me souviens d’un entretien où Linus Pauling déclarait que, tandis que Watson et Crick butaient sur l’énigme de la structure de l’ADN, il leur avait demandé la permision d’accéder à leur étude en cours… Et Pauling d’ajouter qu’ils auraient refusé qu’il s’en mêle, craignant qu’il trouvât la solution à leur place et qu’il s’arrogeât la découverte.
    Par contre, pas un mot sur Rosalind E. Franklin.

  14. 14
    Garath a écrit le 7 juillet 2013 à 0 h 52 min

    “La découverte à peu près simultanée de nouvelles inventions ou développements mathématiques est courante”

    “Les découvertes scientifiques ne sont pas isolées”
    ___________________________

    Un cas emblématique de découverte dont la paternité est controversée:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9couverte_de_Neptune

  15. “Une théorie s’écroule du moment qu’on la prend en défaut. D’ailleurs, Einstein, pour ne nommer que lui, en était bien conscient, et je doute qu’il ait jamais considéré cette théorie comme la vérité immuable et définitive.

    Or, le monde des sciences est miné par la pensée unique, et il semble que la théorie fasse l’objet d’un véritable culte.”

    Tout comme, en son temps, la mécanique de Newton qu’il a fallu à un moment remettre en cause du fait de ses insuffisances.

    Tout scientifique sait qu’il ne fait que bâtir un modèle et que ce modèle, s’il se révèle insuffisant, sera remplacé par un autre.
    Dogmatisme et pensée unique n’ont normalement pas leur place dans cet univers.

    Voir le texte d’Asimov sur les degrés d’erreurs pour un développement des modèles de représentation : http://hermiene.net/essays-trans/relativity_of_wrong.html .

  16. @Cedericoco

    La perihelie de Mercure a ete correctement expliquee par la relativite generale alors que la mecanique classique n’expliquait qu’environ la moitie de la valeur attendue ou alors je ne connais pas cette controverse et vous saurez certainement m’eclairer a ce sujet.

    Les particules supra-luminique detectees etaient due a un defaut de mesure de quelques nanosecondes et a ete infirme par la suite. Meme si cela etait le cas il faut egalement que ces particules puissent etre utilisees pour vehiculer une information pour que la theorie soit a revoir.

    Les theories basees sur la relativite et la mecanique quantique n’expliquent pas a ce jour la supposee matiere et energie noire introduite pour tenter d’expliquer l’evolution de l’expansion/contraction de l’univers et, entre autre, la vitesse de rotation peripherique des etoiles dans les galaxies. Il se peut aussi que la vitesse de la lumiere varie a ces echelles de temps. Une nouvelle theorie devrait donc emerger…

    En tout cas il est vrai que tous ne sont que des modeles, aussi puissants soient ils, qu’ils sont issus d’une longue lignee de scientifiques
    ayant parfois perdu une vie sur des sujets dont la voie etait sans issue et sont tombes dans l’oubli. On est certain de ce qui est faux, pas de ce qui est suppose vraie, sans compter notre difficulte a saisir, si nous le pouvons, la notion de realite qui apparait bien subjective.

    J’ai une vision tres noble des sciences pour ce qu’elles nous apportent et sont trop souvent l’objet de controverses pour des querelles de gloire et de posterite qui n’ont rien a voir avec les sciences. Les sciences sont pour moi l’ecole de l’humilite devant tout ce que nous ne savons pas et encore plus si nous savions tout.

    A l’epoque de Poincare, s’attaquer au temps etait un tabou, cela explique peut etre qu’il ne soit pas aller plus loin car je me souviens de memoire d’une correspondance avec Lorentz ou Poincare le rassure en precisant que le temps apparaissant dans ses equations n’etait la que par artifice mathematique et ne saurait remettre en cause la nature immuable du temps. Quoiqu’il en soit, Poincare n’est que trop peu reconnu.

    Interessant la prise d’otage scientifique concernant l’anecdote sur Linus Pauling!

  17. @kistenberh,

    Commentaire très intéressant! Vous devriez écrire ici plus souvent…

    Concernant ma supposée controverse mercurienne, je ne retrouve pas de source sur internet, ce qui me surprend et me désole, mais j’ai vaguement le souvenir d’avoir lu (dans un bouquin sur l’histoire de l’astronomie) un passage affimant que la précision de la prédiction de la position du périhélie Mercure, dont la théorie de la relativité générale prétend justifier précisément la précession observée de ce périhélie, que cette précison, donc, laisse à désirer, et du coup n’expliquerait pas cette précession de façon suffisament satisfaisante.

    Je n’ai rien lu depuis sur cette controverse, qui n’en est peut-être pas une…

    “Les theories basees sur la relativite et la mecanique quantique n’expliquent pas a ce jour la supposee matiere et energie noire introduite pour tenter d’expliquer l’evolution de l’expansion/contraction de l’univers et, entre autre, la vitesse de rotation peripherique des etoiles dans les galaxies.”
    ____________________________

    Eh oui, et c’est un exemple de ce que je reprocherais aux astrophysiciens: ils s’obstinent à “sauver” la théoie en introduisant dans leurs équations et leur sacro-saint modèle des éléments purement mathématiques, plattement inventés, et surtout, non-observés. La matière/énergie noire est une construction complètement hypothétique, et que la méthode scientique ne valide même pas puisqu’il n’y a jamais eu d’observation de ladite matière noire… (et pour cause?)

    En gros, leur raisonnement est le suivant: afin de rester dans les clous de la théorie, il faut obligatoirement envisager l’existence d’un élément artificiel qu’on va créer ad hoc. Fermez le ban.

    Je ne résonne pas comme ça.

    Remarquez, vous me direz que c’est une façon comme un autre d’aborder le problème, une façon comme une autre d’avancer, et que rien n’interdit de “passer” par ce chemin, fut-il basé sur… rien, quitte à ce qu’il débouche sur autre chose de plus proche du réel, bien qu’au départ l’on soit parfaitement conscient que le modèle est faux.

    Bref, je vais pas tarder à aller faire la sieste…. ^^

  18. @JoeLeTaxi a écrit en com n°7:

    “D’autre part, la relativité géńérale est loin d’être aussi prouvée qu’on le dit. Plein de petites controverses là aussi. Si je sujet interesse les modos, il y a des choses à présenter.”
    ___________________

    Mais faites donc… Nous vous en prions…

  19. (addendum) @Cedericoco n°21,

    “…que cette précison, donc, laisse à désirer, et du coup [la théorie]n’expliquerait pas cette précession de façon suffisament satisfaisante, [et par conséquent ne serait pas infaillible].”

  20. —————————————————————–
    “En gros, leur raisonnement est le suivant: afin de rester dans les clous de la théorie, il faut obligatoirement envisager l’existence d’un élément artificiel qu’on va créer ad hoc. Fermez le ban.

    Je ne résonne pas comme ça.”
    ——————————————————————-

    Des fois ça marche et des fois ça ne marche pas. Mais ça marche souvent.

    Par exemple c’est de cette manière que des physiciens ont réussi à deviner correctement l’existence de beaucoup d’éléments et de particules, ainsi que leur propriétés, bien avant la confirmation expérimentale. Ils ont aussi découvert beaucoup de nouveaux phénomènes de cette manière. Il y a des exemples bluffants.

    Et des fois ça ne marche pas comme quand ils ont postulé l’existence de l’Ether pour expliquer certaines contradictions entre la mécanique classique et l’électromagnétisme. Ensuite ils se sont rendu compte que l’Ether n’existait pas et qu’il fallait abandonner la mécanique classique pour la relativité restreinte.

    Pour les problèmes de l’évolution de l’expansion/contraction de l’univers et de la vitesse de rotation peripherique des etoiles dans les galaxies il n’y a pas que les théories de l’existence de la matière noire et de l’énergie sombre : il y a aussi d’autres théories qui remettent en cause la relativité générale actuelle. Donc vous voyez les scientifiques ne sont minés par la pensée unique. Et d’ailleurs pour les particules superluminiques du CERN c’était un défaut de mesure je crois, donc ils ont eu raison de se méfier pour le coup.

    Simplement c’est difficile d’inventer de nouvelles théories et de confirmer/infirmer leur validité. Donc ils font avec ce qu’ils ont même parfois sans y croire vraiment.

  21. En tout cas il est vrai que tous ne sont que des modeles, aussi puissants soient ils, qu’ils sont issus d’une longue lignee de scientifiques
    ayant parfois perdu une vie sur des sujets dont la voie etait sans issue et sont tombes dans l’oubli. On est certain de ce qui est faux, pas de ce qui est suppose vraie, sans compter notre difficulte a saisir, si nous le pouvons, la notion de realite qui apparait bien subjective.
    __________________________________________

    Oui bon parlons franc et clair : les scientifiques sont des charlattans et des imposteurs qui endulent les mouches à longueur de journée au frais du contribuable pour finir par nous empoisonner la vie un peu plus à chaque nouveau “progrès” que ces inutiles prétendent “créer”.

    Franchement on se demande l’intérêt de ce reportage foireux sur Fortune.

  22. @Cedericoco
    Ah! c’est tres sympa! A part certaines de mes remarques acerbes sur ce qui indigne beaucoup d’entre nous ici, il y a deja beaucoup de contributeurs qui commentent suffisamment bien certains sujets (dont vous faite partie : je vous renvoie l’ascenseur!) et pour lesquels je n’ai rien de plus a apporter, mais si l’occasion se presente, promis je n’y manquerai pas! Etant donne que j’ai etudie la physique quantique plus particulierement, je me permettait ici d’etaler ma science…
    Oui je partage le meme sentiment, la matiere/nrj noire releve du bricolage mais comme le souligne @le populiste, des fois ca marche… ou pas => Effet Garcimor
    Bohr avait commence par quantifier les niveaux d’NRJ electroniques pour expliquer les raies d’emission (Balmer) de l’atome d’hydrogene. Pur bricolage qui
    devait un jour deboucher sur la physique quantique.
    D’autres approches beaucoup plus theoriques comme celle de Paul Dirac essayant d’introduire la relativite dans l’equation de Schrodinger lui fit decouvrir l’antimatiere apres avoir ete la risee de la communaute scientifique de l’epoque qui a du reconnaitre quelques annees plus tard lors de la decouverte de l’antielectron le caractere precurseur de ce genial introverti.
    J’ai creuse le net et n’ai rien trouve sur la precession de la perihelie de Mercure, si ca vous revenait, n’hesitez pas. A bientot.

    26 @le populiste
    Il y a aussi les theories des cordes, a boucle quantique etc… que je ne connais pas mais qui semblent etre apparement un axe de recherche interessant.

    @Eisbar
    J’espere votre post au second degre car ce n’etait pas du tout le fond de ma pensee. Sans ironie, je me pose toujours la question de savoir si le premier homo sapiens ayant joue avec le feu avait la meme notion du progres que celle que vous decrivez.

  23. J’espere votre post au second degre car ce n’etait pas du tout le fond de ma pensee. Sans ironie, je me pose toujours la question de savoir si le premier homo sapiens ayant joue avec le feu avait la meme notion du progres que celle que vous decrivez.
    ________________________________________

    Sans ironie non plus je maintiens que votre science est un tissu de spéculations ridicules et sans fondements crédibles où les vérités d’hier deviennent les mensonges du lendemain avec les dégâts collatéraux que l’on connaît sur la conscience et l’intégrité humaine.

    Ce qui s’apparenterait à des vérités lumineuses n’est en fait logique que dans le cadre prédéfinie de présupposés sectaires sur lesquels s’entendent les membres de la coteries scientifique sans aucune pertinence objective ni même subjective. Ce qui est vrai pour la science n’est vrai qu’à l’intérieur du schéma scientifique, schéma qui ne peut en aucun cas dire le vrai (contrairement à ce qu’il prétend puisque si l’on veut être sérieux et écouté dans la postmodernité il faut baser ses dires sur une prétendue “crédibilité scientifique”). Or la science n’est qu’un point de vue. Un point de vue dangereux qui nous a tout de même apporté un 19ème et un 20ème siècle plutôt meurtrier.

    Bref, la science n’est qu’une gigantesque fumisterie qui aujourd’hui montre ses limites et ses carences partout où elle prétendait s’ériger en tant que lumière absolue. Elle a détruit la conscience des hommes, elle a colonisé son imaginaire avec son luciférisme pseudo sérieux. Elle est la peste de la modernité qui rend à l’homme sa condition de plus en plus douloureuse et son désir de vivre de plus en plus altéré.

    Quant au homo sapiens on les laissera là où ils sont car je ne vois pas bien le rapport entre leur désir compulsif de manger, de se chauffer ou de s’éclairer la nuit avec des stupidités du genre Big bang ou autres joyeusetés mensongères des Poincaré et autres forts en chiffres.

    Tout ceci étant écrit au 10000000ème degré.

  24. 29 @Eisbär
    Ce n’est pas “nos ou ma” science, je n’aurai jamais la pretention de m’approprier la connaissance comme certains profs ou eleves que j’ai cotoye.
    Je ne fais que diffuser certaines de mes connaissances pour les confronter et pour ceux que cela pourrait eventuellement interesser, sans chercher a avoir absolument raison vu que la science est aussi la culture du doute perpetuel. Je doute donc je suis, comme l’ebauche d’une reponse a une question existentielle.
    Dommage que vous ayez une vision si noire des sciences. Il faudrait tout de meme distinguer la science elle-meme d’une part de ce que les hommes en font d’autre part. Supprimez-la, et ils se battront pour d’autres motifs bien plus obscurs la ou justement elle est censee lutter contre. Les moyens mis en oeuvre seront bien moins destructeurs mais
    les causes seront toujours presentes car si bien des aspects du progres sont effectivement tres criticables, il n’est pas a mon sens, directement superposable aux sciences et regroupe de nombreuses problematiques qui ne relevent pas de leurs perimetres a elles seules. J’entends pas la les dimensions politiques, economiques, religieuses, geographiques, culturelles, ecologiques, humaines etc…
    Eliminer la science ne peut donc garantir le bien etre de l’humanite qui porte en elle sa propre destruction si elle n’y prend pas garde. La science peut l’y aider ou y mettre un terme mais la encore c’est a l’Homme de decider.
    Quant au reste de votre commentaire. il devrait se suffir a lui meme jusqu’au jour ou l’alternative face a une situation d’urgence, vous aurez a choisir entre votre position ou la vie sauve grace une des nombreuses applications des sciences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>