Paul Ariès : ” Décroissance et autogestion “

Ce qui me rend optimise, c’est paradoxalement 3 choses : la crise environnementale, la démoyennisation de la société et la crise du politique.

(24 juin 2012)

Commentaires (5)

  1. “la crise environnementale, la démoyennisation de la société et la crise du politique”
    Sujets passionnants,mais qui méritent d’être traités par autre chose qu’un gigolo rebelle ou un jean-foutre à message.

  2. On voit bien qu’il n’aborde le problème que d’un point de vue gauchiote.
    Quand il parle de décroissance pas une seule fois il ne parle de la raréfaction des matières 1eres, il ne parle que du gouffre des danaïdes que constitue la monnaie virtuelle.

  3. Ça me rappelle mes années rebelles quand j’avais 18 balais avec les potes, Avant d’avoir pris la mesure que ces réunions de gauchistes ne faisaient rien avancer,mais qu’elles servaient au contraire à maintenir dans la léthargie de doux rêveurs gourouisés utiles à élire ceux qui ne feront jamais dans les faits, l’inverse des constats qui y sont exposés pendant des heures.

    De vrais poètes en “herbe”.
    J’y ai entendu de ces délires ^^.

  4. Ils ont de ces trognes ! :D

    Si tout n’est pas à jeter sur le fond, on est quand même dans le grand baratin utopisto-gaucho-pseudo-intellectuel dont l’intérêt reste limité et qui tape vite sur le système limbique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>