Commentaires (26)

  1. c’est con si la corée du nord attaque,mais bon les armes conventionnelles deviennent des antiquités,aujourd’hui le nbc OU les armes blanches(chimique,biollogique,nucléaire) seront utilisés,triste évolution des sociétés dites modernes…
    les guerres styles deuxiéme guerre mondiales ne pourra plus ètre réalisé faute d’énergie(enfin le conventionnelle sera utilisé pour les mini conflits surtout ou coule du PETROLE°

  2. @ ras le bol : quel rapport avec la Corée du Nord ou la guerre conventionnelle ? cette vidéo traite de la pénurie de munitions aux USA qui est à mettre sur le compte des tentatives du système de désarmer les américains.

  3. Mais mon pauv’Monsieur il faut déjà avoir des fusils pour acheter des cartouches, chez nous le système nous a désarmés depuis belle lurette. C’est avec des outils plus primaires, néanmoins assez efficaces, que nous devrons faire notre révolution !

    On peut tout de même compter sur le 1.3 million de fusils de chasse. Je ne prends pas en compte les Kalachnikovs planquées en banlieue, on ne comptabilise que ses propres effectifs. :lol:

  4. Sérieux? Une vidéo de Vol West? Ce mec n’est absolument pas sérieux. Au delà de son côté hyper orgueilleux et colérique, il raconte énormément d’âneries et ne sait tout simplement plus parler français!

    J’ai acheté Rues Barbares écrit “avec” Piero San Giorgo, et le bouquin est un vrai torchon, surtout comparé à Survivre à l’effondrement!
    Déjà c’est une reprise. Des paragraphes entiers sont totalement identiques, à 2 adjectifs près, mais les conseils ajoutés relèvent de la pure paranoïa américaine, et tous le bouquin est d’une insolence supérieur à peine tolérable, avec notamment le lot de citations en russe, japonais ou allemand, en alphabet d’origine et non traduites (idem en anglais..) comme si l’auteur parlait 6 langues et qu’il n’en attendais pas moins de son lecteur.

    Déjà est présent toute une mentalité à vomir de personnes “alpha”, “omega”, “beta” de “clan” dont vous devrez bien sur être l’alpha, mais s’y ajoute des conseils du genre “stockez plein de gants en nitriles, de couverts jetables, de sacs plastiques, d’eau de javel. Tout ce qui est jetable vous facilitera la vie” ou encore “cuisez tous vos légumes et vos FRUITS 30min à l’eau ou à la vapeur”. La peur des germes toute américaine qui transpire du livre est fatigante.
    Au lieu de faire comprendre aux gens qu’ils devront peut être un jour se passer de certaines choses (eau de javel pour tout javeliser par exemple), ils t’invitent à surstocker, alors que le livre s’adresse entre autre à des gens qui sont en appartement, et qui doivent déjà avoir d’énormes stocks de choses totalement inutiles comme du sucre raffiné, du lait en poudre, du chosolat (“comment vivre sans?” – eh bien comme nos grand parents Monsieur Vol West).
    Le livre repose sur le fondement débile que l’on puisse survivre sur une production légumière en balconnière (je vous raconte pas les stock de terreau, terre, sable, outils, graines!, sans parler du renouvellement des semences!) et de la chasse aux rats.
    Dans le premier livre on expliquait très clairement que la survie à un effondrement rapide et sévère serait totalement impossible en ville, et d’un coup les gens vivent sur 3 balconnières, des rats, des paniers miraculeux de la campagne et pratiquent la toilette volante.
    Le pire étant qu’à la fin du bouquin il te liste 15 raisons qui feraient qu’on puisse te jeter de chez toi manu militari en ville en pleine crise, et en déduit qu’il faut AUSSI une Bas Autonome Durable (une planque) à la campagne! Avec une source, de la terre agricole et des stocks!
    Bref, c’était un bouquin pour les citadins pauvres et les gens angoissés ne voulant pas quitter leur vie citadine. Les premiers apprendront donc que San Giorgo avait raison et qu’on s’en sortira difficilement ailleurs qu’à la campagne, et les seconds s’en trouveront rassurés et stockeront des sacs plastiques et des gants en nitriles dans la maison de mamie à Aurillac.

    Les fautes de français sont du genre “Ne faites pas en sorte que cette tache [buter les emmerdeurs et disposer de leur cadavre] ne vous incombe pas”. neg + neg = positif.

    Bref, un pur torchon (je pourrais citer 15 autres raisons..), un auteur qui ne supporte aucune critique et aucune remise en question et qui incendie tous les gens qui ouvrent leur bouche pour autre chose que pour le complimenter sur son mur fb, et qui pratique un survivalisme de gogol t’expliquant que tu pourras survivre avec une machette et un bidon de 20L d’eau à porter sur le dos!!
    Vous devriez réellement considérer d’éviter les références à ce gus…

  5. J’ai regardé les prix des munitions en europe, 6 euros en moyenne, y a des corones en or à se faire là…

  6. @Nowno

    bouh, que tu l’aimes pas çui-là, hein ?
    c’est un vilain.
    Déjà est présent toute une mentalité à vomir de personnes “alpha”, “omega”, “beta” de “clan” dont vous devrez bien sur être l’alpha

    dit comme ça, ça parait un peu “technique” mais en réalité, dès qu’il y a deux hommes, il faut un chef.
    c’est peut-être à vomir, mais c’est la réalité, nous ne sommes que des bêtes vernies.
    et en période de crise, faut pas trop compter sur des accommodements “démocratiques”…
    ^^

  7. Oui… Qui veut monter avec moi un commerce d’exportation de cartouches 22 LR à destination des USA ?

  8. Je me marre ! Le destin est parfois cruel : Volwest avait pondu une vidéo sur la confiscation des armes et les 3 façons dont un état peut s’y prendre :

    http://www.youtube.com/watch?v=DbTYuYvXnjg

    Il y simplement omis la 4e façon : organiser la pénurie de munitions. La ribambelle d’armes en circulation ne dispose que d’un stock limité de munitions, stock qui finira un jour ou l’autre par être épuisé ou obsolète. Il n’y a qu’à voir ce qu’il est advenu des 1873, Reichsrevolver et autres fleurons de l’armurerie européennes. Une fois la production des munitions arrêtée, ces armes sont devenues en l’espace de quelques décennies des objets de collection qu’il est désormais bien difficile de rendre tirables sans disposer d’un atelier de rechargement !

    A contrario, les armes à poudres noires sont encore libres d’achat en France (CNI +18ans, pour peu de temps) à des prix corrects (compter 300euros pour une arme neuve en état de tir + 500g de poudre + balles + moule à balle + kit de nettoyage). La plupart des composants – balles, poudre, et même amorces – peut se fabriquer sur un coin de table dans la cuisine. Profitez-en !

  9. Bof, tout vas bien nous vivons dans le pays des droits d’l'hom, merveilleuse démocratie que le monde entier nous envie, avec des dirigeants d’une incommensurable sagesse, d’une énergie à faire trembler des armées de dictateurs, merveilleux pays qui accueille avec de généreuses contributions 200.000 étrangers par an (mais qui laisse crever ses propres nationaux, poussant au suicide 2 agriculteurs par semaine) Si si, tout va bien la crise est fini puisqu’on vous le dit à la téloche entre deux matchs de fouteballe, et si vous n’avez plus d’argent après taxes et impôts, rien de grave, il y a le crédit, il faut bien laisser un peu d’argent à ces braves traders. Tout va bien, tout va très bien.
    Mais au cas ou ça irait un peu moins bien, impensable bien sur dans notre beau pays, ne vous inquiétez pas trop pour les armes et les munitions, rassurez vous, aucun problème, même si vous n’avez qu’un petit Opinel. Dans chaque conflit il y à ce qu’on appelle les vases communicants, de plus quand vous aurez choisi votre camp, même à l’insu de votre plein gré, on vous fournira gratuitement le nécessaire avec le surplus. Ce sera selon: Kalachnikov AK 47 ou FA en 5,56 OTAN (pour moi mettez moi de coté un M14 en 7,62) Croyez vous que les résistants en 40 avaient vidé leur bas de laine pour s’équiper en MAS 36, Mauser 98K, et plus tard, Sten, Thompson et colt 45?
    Guerre nucléaire, bactériologique, chimique? possible, mais il n’y a jamais eu autan de conflits conventionnels.
    En cas de troubles, les magasins ont 3 jours de stock mais seraient vidé en quelques heures, mais cela n’arrive que dans les films américains.
    En parlant d’américains quelqu’un a dit: Seul les paranos survivrons….
    Un certain Bill Gate….

  10. Vous pouvez aussi vous procurer une arbalete…c’est classé dans les jouets pour enfants…Mais ça traverse deux annuaires ou un sanglier et les enfants ont du mal à s’en servir quand il faut l’armer avec une force de 75kgs

  11. Qu’est-ce que c’est que ce guignol !!!!! ?????

    J’ai tenu 53″ !

    Le drapeau américain derrière sans doute et puis le fait que JE N’EN AI RIEN A CIRER DES ETATS-UNIS D’AMERIQUE ET QU’ILS PEUVENT “COLLAPSER” JE NE VERSERAI PAS UNE LARME.

    Pour être dans le ton de la vidéo : De toute façon, dès que ça cause english je sors mon REVOLVER…

    J’en ai vraiment ras le bol des franchouilles toujours à genoux devant le monde anglosax-con !

  12. La réalité est un peu différente, mais comme il le dit, c’est un sujet qu’il ne veut pas aborder, trop politique pour un étranger vivant aux USA.

    Voir sur ce forum, vers le milieu de la page 1321 (!!)
    http://forum.wild-motorcycles.com/viewtopic.php?f=3&t=3517&start=19800

    “Mais le comble c’est que le gouvernement a trouvé une solution incroyable dans ce pays. Ils ont acheté la plupart des stocks de munitions avec l’argent du contribuable. Des millions de cartouches de tous calibres, assez d’après les statistiques pour tirer 10 balles par citoyen américain…
    Ce qui fait qu’il peut se passer plusieurs mois, peut.être une année avant que les fabricants de munitions puissent alimenter le marché civil.”

  13. Aux USA, dès qu’il y a une tuerie – comme ils le font si bien – et une administration démocrate, vous avez une ruée sur les armes et les munitions suivie d’une pénurie temporaire.
    Le petit plus Obama, comme indiqué dans le lien de Francis, c’est augmenter la durée de la pénurie en raflant ce qu’il reste de cartouches.

    On aura le contrecoup du made in usa, mais on a les fabrications russes, asiatiques et mêmes européennes pour amortir le choc.

  14. @ Stan le lubrique:

    En ce qui concerne la poudre noire, il est effectivement facile de fabriquer boulets + poudre soi-même, mais ça ne se fait quand même pas “sur un coin de table”.

    En revanche, pour les amorces, ça me semble un peu tendu … ;-)

  15. Chez les survivalistes, dont j’ai un rien fréquenté les sites, c’est ,à mon avis, un des rares réalistes.
    Quand les autres parlent de gourde intégré au sac à dos, de sac de couchage high-tec et de couteau Leatherman, lui parle des vraies situations d’urgence. Et il note que pour les réfugiés au Darfour, il fallait : un bidon en plastique de 20L, une couverture en laine et une machette.
    Je suppose qu’il en existe d’autres, qui s’inspirent des situations historiques de pénurie. Qui pensent que l’électricité ne disparaîtra pas d’un seul coup et qu’on réinventera le gazo gène. C’est 2 écoles en somme.
    La plupart sont cependant d’accord sur un point : il faut avoir les moyens de se défendre

  16. Holà, Volwest donne de l’urticaire à certain :D

    Plus sérieusement, au delà du blabla sur les munitions (pénurie temporaire?), son blogue est et restera à mon sens à visiter : http://lesurvivaliste.blogspot.fr/
    Bien sur, on peut ne pas être d’accord sur tout, et les conseils qu’il donne ne sont pas toujours pertinent nous concernant, nous Français (ce que des survivalistes français ont essayer de faire comprendre à VolWest).

    On peut visiter ce site (et il n’hésite pas à afficher les couleurs nationales à chacune de ses video): http://francesurvivalistes.blogspot.fr/
    Sa chaine YouTube http://www.youtube.com/user/francesurvivalistes

  17. @Babar

    Renseignez-vous sur les premiers colons en Amérique : ils fabriquaient leur poudre avec du XXXXXXXXXXXXXXX. En cas de pénurie sévère d’un des éléments précités, des XXXXXXXXXXXXXX broyées font l’affaire.

    Pour les XXXXXXXXXXXXXX, voir au rayon “jouets” les XXXXXXXXXX. Il existe d’autres trucs encore plus simples, mais je doute que l’administration du site tolère longtemps ce genre de discussion…

    [Vous avez tout à fait raison, merci de ne pas trop développer ce genre de sujets à l'avenir sous peine d'être... désamorcé. Cordialement. - €ric]

  18. Stan, je connais les “recettes qui vont bien”, je vous remercie, mais il est faux et dangereux de prétendre que ça se fabrique “sur un coin de table”.

    Si les éléments constituant la poudre noire sont effectivement faciles à trouver ou à substituer (je les omets volontairement, les commentaires sont publics, et potentiellement “jeune public”), leur mélange est une opération délicate qui ne se fait pas à la légère, plus d’un s’est fait sauter la figure, y compris pendant la conquête de l’Ouest. ;)

    Les amorces sont encore plus délicates à fabriquer (j’omets également le produit “phare” de manière volontaire), vous parlez de s’approvisionner dans des magasins de jouets, certes, et une fois leur stock épuisé à eux aussi, on fait quoi ? On cherche un coin de table ? Bon courage !

    La seule opération à peu près sans danger est le moulage des balles, à condition de la réaliser en extérieur à cause des vapeurs. Quand c’est bien fait on obtient des projectiles de bien meilleure qualité que celles du commerce, sans parler du plaisir de “c’est mes miennes que j’ai fait”.

    Je partage votre opinion quant à la résilience des armes à poudre noire dans beaucoup de circonstances, c’est simple et c’est costaud (surtout les versions récentes à carcasse forgée) et à mauvais traitement égal ça tiendra plus longtemps qu’une arme moderne pour une précision équivalente, mais ce n’est pas non plus la panacée universelle en cas de sérieuse rupture d’approvisionnement.

    Pour en revenir au sujet du reportage, les CCI Minimag, qui sont effectivement de très bonnes munitions bien qu’un peu trop rapides pour certaines armes, se trouvent encore sans problèmes en France. Les armuriers sont cependant au courant de la situation décrite dans la vidéo et préviennent d’une possible pénurie à venir.

    Pas grave, on prendra de la Stinger. :D

  19. Les CCI sont excellentes, les standards sont supers, avec un atténuateur de son, précises, bien moins chères et aussi silencieuses, voire plus, que de prétendues subsoniques vendues au prix fort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>