Detroit, la faillite d’un symbole (Rediff.)

Détroit, la ville la plus pauvre des États-Unis, avec un taux de criminalité très élevé, était dans les années 1950, la quatrième ville du pays. Aujourd’hui, avec une population qui a considérablement chuté, Détroit offre la vision d’une cité engloutie entre usines désaffectées et friches envahissantes, sur un tiers de sa superficie. Les faillites successives des trois grands constructeurs : General Motors, Ford et Chrysler, ont détruit des dizaines de milliers d’emplois, directs et indirects. Élus, pouvoirs publics et population sont de plus en plus nombreux à proposer des alternatives, et certains parient même sur un renouveau prochain de leur ville.

Commentaires (4)

  1. Documentaire fort intéressant, qui permet notamment, d’observer la réactivité et les initiatives des uns et des autres face à la faillite de Détroit.
    Les premières images sont révélatrices de l’état de délabrement de cette ville : les bâtiments publics en ruine, abandonnés, ouverts aux quatre vents.
    Faute de trouver un emploi ou de percevoir des aides pour survivre, des gens profitent du vide laissé par les grosses entreprises pour en créer des plus petites.
    Certains, qui n’ont pu être réembauchés dans le secteur de l’automobile (aide financière de l’État Fédéral), semblent réussir dans cette voie, celle des petites entreprises.
    Merci à Fortune d’avoir posté cette vidéo.

  2. Chicago est en voie de devenir le prochain Détroit.

    Ainsi que bon nombre de villes ayant une “démographie” similaire à Détroit.

  3. Ca fait combien de temps qu’on nous vend la faillite de Détroit ?
    20 ans au minimum. Un peu long comme agonie.
    C’est un peu comme la chute des USA ou le grand soir pour les trotskistes.
    Aquilonia est plus près il pourra peut être nous dire ce qu’il en est.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>