Goldman Sachs : « En France, il faut baisser les salaires d’un tiers »

Goldman Sachs est une banque d’affaires américaine. En 2012, son bénéfice net a doublé pour atteindre 7,2 milliards de dollars. Pour fêter ça, ses 12 dirigeants se sont octroyés plus de 100 millions de dollars de bonus en actions.

Cette banque a par ailleurs été souvent décriée pour des pratiques plus que douteuses. Dernier épisode en date : le 13 janvier, la banque centrale américaine annonçait que Goldman Sachs allait devoir verser des centaines de millions de dollars de dédommagements, suite à un gigantesque scandale de saisies immobilières irrégulières aux États-Unis.

De passage à Paris cette semaine, les brillants économistes de Goldman Sachs sont venus prêcher leur vision du monde. Le chef économiste de la banque pour l’Europe, Huw Pill, a déclaré pour répondre à la question : “Une recette miracle pour François Hollande ?”

“Il faudrait déplacer l’emprise de l’État vers le secteur privé. Ensuite, il faudrait s’appuyer sur une baisse des salaires générale, afin de regagner de la compétitivité. On estime que la France devrait réduire sa moyenne salariale d’environ un tiers, ce qui est politiquement impossible à imposer…”

Alors que même le FMI vient de reconnaître que, oups, il avait fait une erreur de calcul, et que plus de rigueur n’est pas la solution, chez Goldman Sachs on persiste et signe. Et tant pis si ça n’a fait qu’empirer en Espagne ou en Grèce.

Sachant que le salaire moyen des Français est de 1606 EUR net par mois, selon les derniers chiffres de l’INSEE, Monsieur Huw Pill a donc une solution à la crise : le salaire moyen en France doit tomber à 1060 euros net !

On se frotte les yeux. Le projet de Goldman Sachs pour la France est simplissime : les Français, en moyenne doivent gagner moins que le Smic !

Monsieur Huw Pill n’envisage pas une seconde que cela puisse provoquer un effondrement de la consommation, une chute des recettes de l’État et une explosion de la pauvreté. Non, et peut-être n’en a t-il rien à faire dans le fond. Son plan à lui c’est  : “Français, devenez Grecs et tout ira mieux ! Vous Grecs, devenez chinois. Et vous Chinois, restez esclaves.” Étudiants du monde entier, retenez bien le nouveau théorème de Pill.

On ne lit pas que des choses sensées en économie. Parfois même des énormités. Mais là, en deux phrases, le chef économiste Europe de Goldman Sachs a décidé d’éliminer toute concurrence.

Monsieur Huw Pill, vous êtes tout simplement devenu le type le plus bête d’Europe. Et pour rendre hommage à votre employeur, je propose qu’en matière d’économie, on remplace désormais le célèbre point Godwin par le point Goldman : ce moment où, dans une discussion, on en arrive dire que, mais si ! bien sûr, “avec plus de pauvres, on se fera plus de fric”.

La Dépêche

Commentaires (27)

  1. Goldman Sachs c’est le gratin des voyoux de la finance ! Ils ont surtout des solutions pour ne pas perdre d’argent et continuer à se remplir les poches !

  2. Pourris jusqu’a l’os. Quand les gens vont ils enfin se rebeller contre ses personnes qui n’ont aucun sentiment humain ?

  3. Pourtant, c’est ce qui est en train de se produire, non pas en réduisant les salaires, mais en ne les revalorisant pas sur la base de l’inflation, tout en accroissant les taxes et impôts.

    Pas d’augmentation du point d’indice des fonctionnaires depuis 3 ans, et une augmentation plus faible que l’inflation depuis 15 ans.

    Le PIB des français ne progresse que grâce à l’immobilier.

  4. Si l’objectif est d’atteindre la compétitivité-coût des Chinois, 1060€ c’est encore large, Huw.

  5. Ils sont pire que le cancer, non seulement ces pieds nickelés ont pourri le monde financier en envoyant leurs métastases en Grèce, Italie etc mais ils osent donner leur avis afin de gratter les os de ceux qui bossent, ils ont vraiment une mentalité de vérole!

  6. @Garath.
    Très juste. Cela va se faire le plus naturellement du monde. Bien sur, avec force grincements de dents, manifs…mais au final, certains bien contents d’ échapper au sort moins enviable des Grecs. Comme dit l’ autre, il y a toujours plus pauvre que soi-même. On se réconforte comme on peut.
    Et tant que les frigos ne seront pas désespérément vides, nul ne bougera une oreille. Seule la faim fait sortir les loups du bois.Et ces crapules qui nus dirigent le savent.

  7. Vendredi 1er février 2013 :

    Nous savions que les pays européens périphériques étaient en faillite : Portugal, Irlande, Italie, Grèce, Espagne, Chypre. Nous venons d’apprendre qu’un autre pays européen en faillite frappait à la porte de l’Union Européenne : la Croatie.

    Fin décembre 2012, le taux de chômage de la Croatie est de 21,1 %.

    Pays en faillite, 21,1 % de chômage, la Croatie remplit donc toutes les conditions pour rejoindre l’Union Européenne.

    Le 1er juillet 2013, la Croatie deviendra le 28ème Etat membre de l’Union Européenne.

    Je sens qu’on va bien rigoler !

    Lisez cet article :

    Moody’s abaisse la Croatie au rang d’investissement spéculatif.

    L’agence de notation financière Moody’s a abaissé jeudi la note de la Croatie à Ba1 contre Baa3, ce qui la place parmi les investissements spéculatifs, mais sa perspective est désormais stable contre négative auparavant.

    Moody’s justifie cette décision par “l’absence de reprise économique en Croatie” et n’attend pas “d’amélioration significative alors que la croissance est structurellement entravée”. L’agence déplore aussi “l’absence de consolidation budgétaire” dans un “contexte de difficultés économiques” ainsi que la “vulnérabilité” du pays aux chocs économiques extérieurs.

    “Après quatre années de croissance faible ou de récession l’économie de la Croatie manque toujours de nouvelles sources de croissance”, détaille Moody’s. “Son modèle économique, qui a toujours reposé beaucoup sur la consommation interne et la construction (…) est en panne tandis que les blocages persistent pour l’investissement” et les exportations, ajoute-t-elle.

    L’économie croate n’a pas connu de croissance depuis 2009 et s’est de nouveau contractée d’environ 1,1 % en 2012, selon les estimations.

    Le gouvernement table sur une croissance de 1,8 % en 2013, mais la Banque mondiale anticipe à 0,8 % la hausse du Produit intérieur brut cette année.

    Le taux de chômage s’est établi en Croatie à 21,1 % fin décembre 2012, son plus haut niveau depuis près de dix ans.

    La Croatie doit devenir le 28e pays membre de l’Union européenne le 1er juillet.

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/02/01/moody-s-abaisse-la-croatie-au-rang-d-investissement-speculatif_1825783_3234.html

  8. Goldman Sachs a objectivement raison. Mais moi aussi quand je dis qu’il faut abattre au Kalashnikov. et sans sommation les cadres de cette banque Et là, je leur fais encore bien trop d’honneur …

  9. Combien est il près à payer le médecin qui sauveras la vie de ces enfants…au vus de ces paroles,pas cher.

  10. Ouais tous les pays feront un dumping salarial et la chine esclavagiste empêchera les pays pauvres de se développer, c’est ridicule.En fait le dumping salarial c’est du mauvais protectionnisme.
    C’est ce qui se passe au niveau de l’Europe bancale et le modèle allemand sous Gerhard Schröder,le smic par branche,baisse des salaires dans l’entreprise pendant une mauvaise période.

  11. Goldman Sachs : « En France, il faut baisser les salaires d’un tiers »

    y z’ont rien compris, ces gueux :
    faut baisser le salaires de DEUX tiers, et imposer dès le premier euro.
    pas de demi-mesures, sauf pour les employés de l’UE.

    Dieu reconnaitra les chiens.

  12. Mais qui est ce “Huw Pill” ?

    http://www.goldmansachs.com/our-thinking/view-from/a-view-from-europe/pill-bio-pdf.pdf

    “Prior to joining the firm, Huw worked at the European Central Bank, where he was deputy director general of Research and head of the Monetary Policy Stance Division. Earlier, he worked at the Bank of England and at Harvard University, where he was an associate professor of business administration.”

    “The Firm” c’est pas le film du même nom mais GoldmanSachs :)

    La Banque Centrale Européenne est vraiment infectée par la GoldmanSachs à tous les niveaux.

    Reste plus qu’à savoir qui est actionnaire de GoldmanSachs pour connaitre les vrais propriétaires du sol et des vies en Europe.

  13. @ arbre sec
    Je constate qu il y a que des catholiques dans ta liste !!! Ils sont un peu surreprésentés non ?? Enfin je sais pas je dis ça je dis rien !

  14. Il se trompe dans ses calculs, pour être « compétitifs » nous devrions baisser les salaires de plus de 80% pour ramener le salaire moyen à 300 euro.

  15. @Arbre Sec 15

    D’après ce qu’il est possible de trouver, Blankfein, principale personne en termes d’action Goldman Sach est le CEO de cette banque.
    De mémoire, ce sont pratiques courantes que de donner des actions aux CEO aux Chiefs Boards d’entreprises aux Etats-Unis ou même en France.
    En cela donc, rien d’étonnant.
    Si on lit les quantités d’action (maximum 1 819 128) pour Blankfein, elle sont extrêmement faibles en comparaison de celles possédées par des institutions (minimum 5 412 623 pour Wellington Management Company, 4 fois plus pour le plus gros actionnaire).

    L’historique des membres du groupes est intéressant par contre, le corporatisme est fantastique dans ces zones.

    Blankfein, nommé CEO après le départ de Paul Hudson vers le secrétariat d’état au Trésor, désigné par Bush, a été classé “Most Outrageous CEOs of 2009″ par Forbes, fut le dirigeant de Wall Street le mieux payé en 2006 (54.4 millions de dollars). Il est fervent soutien démocrate, a donné quelques sous à Hilary et soutient activement Barack Obama.
    http://en.wikipedia.org/wiki/Lloyd_Blankfein
    En d’autres termes une belle pourriture.

    Mark Schwartz :
    Il a visiblement travaillé pour Georges Soros, il a servi comme ” Chairman of the Board” à la Soros Fund Management LLC. Il a été président de Goldman Sachs Japan de 1997 à 2001.
    Encore un beau morceau de saloperie à première vue.
    http://investing.businessweek.com/research/stocks/people/person.asp?personId=27080475&ticker=L&previousCapId=6477196&previousTitle=MASTERCARD%20INC-CLASS%20A

    Gregory Palm :
    Vice-président exécutif de Goldman Sachs depuis 1999, travailla comme chef du département légal dans la même entreprise à partir de 1992. Auparavant, il travaillait semble-t-il auprès du Juge Henry Friendly puis auprès du juge de la Cour Suprême Lewis Powell.

    http://www.businessinsider.com/blackboard/gregory-palm

    John S Weinberg :
    Son père travailla chez Goldman Sachs de 1976 à 1990 ( http://en.wikipedia.org/wiki/John_Weinberg), lui-même est nommé dirigeant de de la Division d’Investissement Bancaire en 2002, en 2006 il est nommé au conseil d’administration de la banque.
    http://investing.businessweek.com/research/stocks/people/person.asp?personId=10662234&ticker=GS
    Un héritier en fait.

    David Viniar :
    Nommé Vice-Président Exécutif de Goldman Sachs et chef du secteur financier en 1999, depuis il est resté dans la banque.
    http://www.forbes.com/profile/david-viniar/
    Pas vraiment d’autres informations sur lui.

    Enfin bref, tout cela semble classique d’une entreprise de pourris pareils.

    Mais la manne financière vient beaucoup des acteurs institutionnels investisseurs, On y retrouve JP Morgan & Chase ou Northern Trust dont on peut se défier à raison. Ce sont aussi ceux-là qui nous “possèdent”, Goldman Sachs a de puissants soutiens.

    Par contre, seul Blankfein est ju.if visiblement, de nom pas de renseignements, sans vouloir lancer de perpétuelles et lancinants pseudo-débats sor.alo/sio.nistes, cela me paraît tout à fait intéressant, il m’avait toujours paru que GS était une corporation très ju;ive, à contrario d’autres.

  16. Euh…on y est déjà aux 1000 euros net par mois (pour une bonne partie des travailleurs). Ce dont on rêve, c’est d’abaisser le SMIC au niveau du RSA, soit 400 euros environ….

  17. 18 Francais2LaGalere :
    sur les 5 noms que vuous citez, 3 au moins ne sont pas qualifiables ;)
    Et si on se réfère à Marc Roche (“La banque” et “Le capitalisme hors la loi”), ça serait 50/50 à la direction entre you.de et WASP (mais quelle différence, vu les structures protestantes maçonniques de ceux-ci ?)

    7 BA a écrit le 1 février 2013 à 10 h 50 min
    “Le taux de chômage s’est établi en Croatie à 21,1 % fin décembre 2012, son plus haut niveau depuis près de dix ans. La Croatie doit devenir le 28e pays membre de l’Union européenne le 1er juillet.”
    Ce sont les USA et leurs banquiers qui veulent l’UE, CQFD : ils prendront la propriété de toute chose et de toute personne, sauf les leurs, une fois que les Etats seront soldidairement sur-endettés.

  18. @ mortoulibre

    Après quelques recherches, la dynastie Weinberg n’est pas connue avant le grand-père qui était d’origine juif ashkénaze, ayant vraisemblablement émigré au début du siècle et ayant commencé comme assistant concierge chez Goldman Sachs. Ce que je veux signifier par là est qu’on est loin des Rotschilds. Je vois mal l’implication d’une forme de lobby juif dans la nomination de ce type qui commence en tant que concierge.

    Quant à Schwartz, aucune info, même sur les sites comme “TheZog” à côté desquels les sor.aliens semblent modérés.

    Après je regarde aussi les investisseurs, ceux-là sont des entreprises très souvent américaines et plus proches du 100% WASP qu’autre chose, exception faite des banques.
    Sachant que New York est la plus grande ville juive du monde et que Wall Street est à New York, je ne vois à priori pas de signe de grand complot mais plus un lobbying actif communautaire pour l’implication dans les banques. Si je ne m’abuse, on ne voit que peu de juifs dans les conseils d’administration d’entreprise hors de New York. Si vous ajoutez à cela le fait qu’en 2001 il y avait près de 2 millions de juifs à New York, on peut extrapoler raisonnablement sur le lobbying. Voyez par exemple les listes Islam en Belgique. Voilà pourquoi cela me semble tendancieux.

  19. GS sert l’oligarchie dont les membres concourent à devenir toujours plus riches. BNP, Crédit Agricole, … ont acheté du GS’ Subprime (CDO adossés à des RMBS, …) pour être dans le coup comme ils se sont exposés au Madoff. Les benêts se sont vous et moi, les contribuables, ceux qui finissent toujours par payer la note : :
    Au-delà du pillage de pays-cibles, via les privatisations d’infrastructures publiques, donc payées par les citoyens autochtones, ils stimulent la consommation de merde et le réflexe pavlovien d’achat, corrompent les politocards pour accroître les dépenses publiques (même les cocos se sont fait piéger en achetant pour leur ville des produits de taux LIBOR par exemple, … conseillés par leurs amis, les financiers de l’ombre)..

  20. surtout que ses hommes la .. ne sont aucunement supérieur a aucun des forumeur .. ils ont juste une position dominante et une absence de compassion un peux comme dans un jeux de société quand tu a toutes les ressources :-) ) … si un jour nous devons arriver au pouvoir il ne faut pas qu’ils puissent s’enfuir .. et surtout connaitre tous leurs plan tous

  21. 22 palabre a écrit le 1 février 2013 à 18 h 01 min
    “même les cocos se sont fait piéger en achetant pour leur ville des produits de taux LIBOR par exemple, … conseillés par leurs amis, les financiers de l’ombre”
    ___________
    Oui, les “cocos” se sont vendus aux trotskistes et aux maçons (Melenchon), contre l’avis de la base, qui avait accueilli comme il se doit un ministre-financier-antiquaire socialiste invité à la fête de l’Huma. Le socialisme s’avère finalement – effectivement – être une transition, mais vers l’hyper-fric new-yorkais survivant de l’Allahcauste du 11 septembre, et rien d’autre

  22. Huw Pill a été retrouvé mort dans son triplex donnant sur Central Park avec deux balles dans la tête ; les enquêteurs ont découvert une médaille de tireur d’élite dans la main du mort…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>