France : Les esclaves du BTP…

2013 est annoncée comme l’année noire du BTP, la plus sombre depuis l’après-guerre. Chaque mois le secteur du bâtiment compte plus de 8.000 chômeurs supplémentaires.

Certaines entreprises du secteur se lancent dans une concurrence sauvage et pour remporter les marchés, elles  baissent leur prix de 20 à 30 %. Comment y parviennent-elles ? Principalement en important de la main d’oeuvre à bas prix d’Europe de l’Est, du  Portugal ou d’Espagne.

Qui sont ces “entreprises prédatrices” ? Qui les contrôle ? Comment syndicats et patronats s’organisent-ils pour lutter contre cette concurrence déloyale ? Enquête sur cette crise du bâtiment, nouvelle fabrique à forçats made in Europe !

F2, envoyé spécial, 17 janvier 2013

Commentaires (25)

  1. Je suis peintre qualifié et plus de boulot … même en tant que manœuvre, des boites portugaises montent les échafaudages, des “slovaques” prennent mon boulot, des polonais aussi, des carreleurs du sud de l’Europe, bref je n’ai que 28ans mais en 10ans d’expérience j’ai vu la concurrence de l’est arrivée de manière exponentielle, au départ les entreprises en embauchaient qu’un ou deux puis ensuite le patron leur confiait un chantier donc le patron n’embauche plus d’indigène etc
    Le salaire moyen pour 35h est de 1450e net, rares sont les indemnités de transports, les paniers repas …on ne compte plus dessus, 150euros de moins environs pour les repas et tout dépend du trajet pour les remboursement de transports.
    Je vivais pas trop mal quand je bossais régulièrement même si j’étais rattrapé par les impôts.

    Au jour d’aujourd’hui je suis sans emplois, j’ai mis 5 mois avant de percevoir mes indemnités chômage… je vous laisse deviné la panade
    Je fais des petits boulots en intérim, un jour par ci, un autre par là, on m’appelle le matin même … le dernier en date s’agissait d’aide a la pose de fenêtre pour une entreprise de Grenoble en haute-Savoie.
    L’avant dernier boulot, manœuvre sur un chantier pour un boite portugaise qui a fait le gros œuvre d’une extension d’école publique ….
    bref j’en ai fini avec le 3615 ma vie, j’ai seulement essayé de vous donner un aperçu de la vie d’un fds qui a cru durant son adolescence que bosser dans le bâtiment le mettrait a l’abri du chômage.

    PS : je ne suis pas fainéant.

  2. Je compatis Ki.
    Je viens moi-même d’être licencié pour motif économique (dans un autre domaine).
    Ayant accepté un CSP, j’ai dû batailler pour être payé rapidement, le Pôle Emploi ayant “égaré mon dossier”.
    Au final, il y a eu un très léger retard de paiement (moins d’un mois).
    Dans le cas d’un Contrat de Sécurisation Professionnelle, l’indemnité est de 80% du brut durant 1 an puis 55% la 2e année.
    Il n’y a pas de période de carence entre la fin du contrat (licenciement) et l’indemnisation chômage.

  3. Il faut bien qu’elles fassent des marges confortables les entreprises du BTP, sinon comment payer les pots-de-vin exigés par le système UMPS ? Lesquels en retour assurent l’ouverture des frontières, dérèglementation et immigration sauvage qui alimentent ce système. Une mafia, l’anticipation en moins.

  4. En 1997, j’ai eu mon dut génie thermique et énergie et durant 5 ans en vie active je n’ai pas exercé à ce niveau mais celui d’une CAP – Bac PRO et encore le genre de travail pour non confirmé.
    J’ai une formation d’automaticien en 2003-2005, crise en 2004 des industries en délocalisation et j’ai jamais touché un automate.
    J’ai pris n’importe quel travail après plus d’un de recherche donc en 2006 et durant mes périodes d’intérim, j’ai décidé de me relancer dans le BTP
    J’ai fait une formation de maçon et des cours par correspondance en bts travaux publics en 2007, 2008 a été catastrophique dans l’immobilier puiis 2009 crise générale, j’ai sollicité une formation de géomètre topographe en 2010 que j’ai terminé en 2011, j’ai cherché pendant 6 mois et rien, et j’ai même appris lors de l’entretien que l’état français a autorisé une liste de 30 métiers soit disant en tension en particuliers le BTP et l’industrie que des étrangers en dehors de l’union européenne était autorisé à venir en France pour chercher du travail en 2008 et que cette directive a été stoppé en fin 2011 ou début 2012 donc durant ce temps on m’a pris pour un con alors que Pole Emploi et FNTP et compagnie continuait à dire qu’ils avaient du mal à recruter et en faisant partout la promotion, même dans les annonces.
    A l’heure actuelle, j’ai un ami qui est plombier chauffagiste ( reconverti à 40 ans par les devoirs du compagnon et c’est pas un clown en savoir faire ) et il est à son compte, va arrêter son activité.
    Je vais faire la semaine prochaine une EMT et l’entreprise, à ma recherche, il y a un en plombier chauffagiste m’a avoué de ne plus avoir de travail, le gérant qui connait le secteur du coin et les entreprises, m’a dit une boite qui a 13 ans d’activité va mettre la clé sur la porte et toujours un autre du coin est en total ralentissement, et pour finir les fournisseurs du coin commence à s’inquiéter gravement au point si cette année, ils pensent fermer leur boutique.

  5. Le secteur du BTP et en particuliers les grosse boîte sont des sociétés négrières que je confirme car vu et vécu. J’en connais une dans les travaux ferroviaires donc un sous-traitant de la SNCF dont les personnes au travail manuel étaient à 90-95% des maghrébins mais que tous étaient employés par intérim ce qui reste à la boite c’est l’encadrement. Les chefs de chantiers tous étaient FDS sauf le conducteur des travaux qui étaient arabes, vous voyez le montage de l’exploitation négrières et antiracistes.

  6. Pour rire un peu :
    http://www.youtube.com/watch?v=A0QjcGgLBjQ

    Je travaille dans le secteur aussi. Pour les gros chantiers, tous les “process” (pour faire novlangue moderne) sont vraiment orientés pour limiter la main d’oeuvre (pour faire simple : la part la plus cher dans un mur ou une poutre est le temps passé à la réaliser et non les matériaux mis en oeuvre), surtout niveau qualification, n’importe qui fait l’affaire aujourd’hui (ce qui explique la main d’oeuvre au black, un mec déclaré étant trop cher pour ce qu’on demande : pousser une brouette, mettre un coup de marteau piqueur où le chef de chantier l’indique, vérifier que ça coule bien entre les banches, lisser le béton d’une dalle. Finalement, la piste du smic trop haut pour beaucoup d’emplois, limitant l’accès aux emplois non qualifiés certains bénificiaires des minimas sociaux n’est peut-être pas une absurdité). Enfin, à part réussir à convaincre l’Etat de réaliser ses chantiers sur 5 ans au lieu d’un seul avec des artisants plutôt que des gros groupes et leurs sous-traitants et sous-traitants de sous-traitants, avec un bilan certainement moins cher que dans le cadre des marchés actuels où l’état doit emprunter une grosse somme à un certain taux pour construire vite alors qu’une somme plus raisonnable versée dans le temps est facile à insérer dans un budget de ministère. Mais après, c’est toujours le problème du long terme et du court terme ?

  7. La prochaine étape, çà sera du manoeuvre à l’ingénieur portugais payé au rabais n’est pas forcément à exclure, car c’est pas les salaires des portugais qui est le vrai problème, mais des directives à la Bolkelstein, bref les requins du capitalisme qui n’ont toujours pas assez pour faire toujours plus de bénéfice. Car il est scandaleux de ne pas harmoniser tout çà soit d’une manière protectionniste ou soit fiscalement. Ensuite, il faut remarquer que çà fout un sacré désordre et d’instabilité aux gens qui en vivent ou cassent leurs entreprises ou les salariés se retrouvent au chômage, je parle en France et les français. A qui sera son prochain tour sans oublier les autres secteurs, comme ce con..nard de chef de chantier qui dit que les polonais sont bosseurs dont ce gros c..on n’arrive qu’à leurs chevilles et n’est même pas conscient qu’il sera la prochaine cible tellement qu’il est c..on le gars ( c’est bien la mentalité du BTP çà ). Si l’agriculture, l’industrie et le BTP sont bradés mais que va t il nous rester ? Et le tertiaire dont on délocalise des plates-formes téléphonique comme pour les opérateurs téléphoniques. Il est clair que tout est fait pour casser le SMIC et qu’on arrivera à être payé au rabais, est ce pour moins consommer en même temps d’en profiter pour faire un max de profit que le système y pratique une stratégie de choc. Allez savoir !

  8. très intéressant,plus encore ceux qui nous ont donnés une vue de l’intérieur sur ce secteur.mon frangin souhaite commencer une formation de maçon,peut etre pas une super bonne idée …

  9. Le mouvement a commencé dés le debut des années 2000…

    A l’époque un manoeuvre dans les chantiers d’altitude ( savoie / haute savoie ) pouvait encore toucher 1500 euros avec les primes ( a l’epoque 10 000 frs). Avec mon bac +5 je touchais a peine 8000 frs… J’ai donc fait une reconversion dans le BTP avec une formation de maçon. CAP en poche, ma qualification s’ameliorant au fur et a mesure des annees, mes revenus restait les meme… En 2006 je touchais a peine 1800 euros avec une qualif OHQ… Le matin vers 4hoo arrivait le mardi et le vendredi les bus a la gare routiere en provenance de l’Est… Bulgarie, Pologne, Roumanie…. Plus il en arrivait, plus les salaire stagnaient/refluaient. ( les primes surtout). Je me souviens de mon dernier chantier a Courchevel : des equipes de Cap Verdiens qui parlait Portuguais a des chefs d’equipe interimaire Roumains qui ne comprenais rien a ce que disais les equipes Turcs / “Française” (Algeriens, Marocains..) Sans parler du grutier polonais qui montait dans sa tour avec 2g… Une tour de babel ou 80% du temps etait passé a courire apres des outils volés la veille ou HS… J’y suis resté 15 jours. Et puis j’ai pris un aller simple trés, trés loin….

  10. Merci a fortune de permettre a la parole FDS de se libérer, de pouvoir partager, de liberer cette frustrtion qui monte chez les petite gens :D

    Moi je travaille a Narbonne sur le site de Comurex de Areva. Il y a la bas des équipes de Hongrois payés 2000 € / mois, primes de logement, nourriture, déplacement comprises. Ils sont tuyauteurs, soudeurs, et ils sont une bonne trentaines.

    Ils nous parlent d emploi non delocalisables, et ils embauchent des étrangers au prix de leur pays.
    Nos politiciens ne ferront rien, car ils contrôlent les mairies, les regions et tout se bordel. Se sont eux qui poussent les prix a la baisse.
    On ne peu dévaluer l euro, donc comme en Grece on baissera les salaires. Puis les Espagnoles, Portugais baisseront encore leurs salaires. A la fin les usines produiront des trucs que personnes ne pourra s offrir.
    Se systeme est devenu fou, la rentabilité a cour terme va tuer le systeme liberale.

  11. Il faudra un jour une analyse complète de l’escroquerie économique de l’immigration.

    On oublie en effet souvent qu’une partie considérable du salaire de l’immigré n’est pas payée par l’entreprise qui l’emploie, mais par l’ensemble des travailleurs et des citoyens :
    - avantages et aides sociales
    - infrastructures de santé
    - éducation “gratuite” pour les enfants
    etc.

  12. C’est le rêve de Brussel qui se réalise, une Europe remplis d’esclaves soumis à l’argent, et serviable à souhait. Une Europe de riche pour les riches avec un peuple esclaves des très riches. C’est la fin de la classe moyenne qui est en marche, ou tu es riche ou tu es pauvre. L’histoire se répète j’ai l’impression que nous revenons au 19ème siècle avec ses luttes des classes qui se profile. Pour en terminer avec cette concurrence faudrait en finir avec l’UE de Van Rompuy, Barroso et Schengen et mettre des contrôles aux frontières, puis que Hollande arrête ses impôts et taxes divers. Ce reportage ne parle que des ressortissants de l’UE mais il oubli de mentionner tous les travailleurs dans le BTP qui ne font pas parti de l’Europe et Schengen: les turques, les kurdes, les marocains et j’en passe. L’Europe et une passoire! avec comme devise de Brussel: “Diviser (Les pauvres européens) pour faire régner (Les riches)”

  13. Je travaille dans le batiment depuis 83 , j’ai vu et je vois la situation péricliter depuis . Le systeme est entierement pourri avec les grands groupes pour qui les sous traitant et intérims ne sont que des variables d’ajustement . Dans le reportage on aperçoit un responsable d’office de HLM , donneur d’ordre qui joue l’innocent devant la situation alors que ce sont eux les premiers responsable en imposant la règle du moins disant dans l’attribution des marchés ! Ce sont majoritairement des gauchistes plein de bon sentiments qui se comportent comme des mafieux et entre frangins pas de probleme pour leurs petits arrangements , a pendre !

  14. L’ironie de l’histoire c’est que ce sont les ouvriers européens à bas coûts qui construisent en France les logements sociaux qui accueillent les chômeurs et les poules pondeuses africaines bénéficient de la CAF et de la CMU. Une histoire de fou! :-)

  15. Merci à tous les intervenants! Ca éclaire ma lanterne…

    Posons nous la question: que reste-t-il du BTP français?

  16. matheux a écrit le 19 janvier 2013 à 2 h 50 min

    Pensez-vous qu’il ne soit pas bon de devenir ingénieur dans ce secteur (BTP) ?

    Pour le moment si …

  17. @ julius tomatojus a écrit le 19 janvier 2013 à 14 h 16 min

    Dans le reportage on aperçoit un responsable d’office de HLM , donneur d’ordre qui joue l’innocent devant la situation alors que ce sont eux les premiers responsable en imposant la règle du moins disant dans l’attribution des marchés ! Ce sont majoritairement des gauchistes plein de bon sentiments qui se comportent comme des mafieux et entre frangins pas de probleme pour leurs petits arrangements , a pendre !

    —–
    Les travaux ne sont pas du tout commandé à un prix bas, bien au contraire.

    Mais les marchés sont donnés à un contractant général (grosse entreprise de BTP) qui sous-traite ensuite l’ensemble des travaux à des entreprises négrières en faisant un bénéfice de 50 % !!!

    Les “gauchistes pleins de bons sentiments ” sont parfaitement au courant de ce vol et de cette exploitation inhumaine, et ils ont tout le pouvoir pour l’empêcher,

    En effet, la loi sur la sous-traitance dans les marchés publics oblige le titulaire du marché à déclarer et à faire agréer tous ses sous traitants, à communiquer tous les sous-traités avec les prix détaillés payés pour les travaux sous-traités.

    En réalité, ces mages énormes faites par les titulaires des marchés publics sont en partie reversées aux hommes politiques et à leurs partis.

    L’Inspection du Travail a l’ordre de ne jamais aller vérifier si il y a des travailleurs clandestins, c’est-à-dire des esclaves, dans les entreprises sous-traitantes.

  18. Il y a ici des témoignages poignants mais il y a un autre son de cloches !

    Maitre d’œuvre, je suis témoin que le marche décline parce que les tarifs des artisans français sont déconnectes de la capacité de financement des propriétaires. Même dans les affaires ou les propriétaires dispose de 300 000€ de budget, si le poste électricité représente 300€/m², la peinture 250, je peux vous garantir que personne ne peut suivre, surtout si l’immobilier est surcote.

    Il faut bien comprendre que pour un salaire de 1500€ c’est près de 5000€ (35€ht/h) qui est facturer au maitre d’ouvrage.

  19. La stagnation des salaires qui touche les travailleurs du bâtiment est un phénomène généralisé. On le retrouve notamment dans le secteur informatique où 50% de la main d’œuvre docile provient d’Afrique, Maghreb principalement. Pour un employeur qui recherche une petite main corvéable et peu chère, il n’y a pas mieux.
    Enfin si, il y a mieux : délocalisation de tout ce qui peut l’être en Inde ou pays de l’Est. Je suis contacté régulièrement pour des missions de transfert de l’infogérance dans un pays étranger.

    Oh, bien sûr, les conditions de travail de ce serveur d’activité sont bien meilleures, pour certains la journée de travail consiste à des allers-retours entre la consultation de sites internet et la machine à café.
    Mais passé 40 ans, l’inquiétude s’installe souvent, dans un métier où les technologies changent en permanence l’expérience ne suffit pas à faire la différence, et les employeurs s’orientent facilement vers des salariés plus jeunes, sans contrainte familiale.

    La fonction publique n’est pas épargnée. Beaucoup de fonctionnaires subissent une augmentation de salaire inférieure à l’inflation depuis 15 ans, avec au final une nette baisse du pouvoir d’achat.

    Pris en tenaille entre la bulle immobilière, les retraites, le chômage, les assistés, les précaires n’ont pas fini de souffrir.

  20. Le BTP est un des principaux coupables de l’immigration clandestine depuis 40 ans. Ce sont eux qui ont fait venir en masse les clandestins pour faire pression sur les salaires. On connaît le résultat aujourd’hui. Leurs dirigeant devraient être juger pour crime contre la nation.

  21. Ne pas oublier que si l’immigration a précédé la délocalisation, c’est parce que les moyens techniques ne permettaient pas de le faire de manière rentable.
    La délocalisation et l’immigration: c’est strictement la même logique, mais on peut pas délocaliser le plombier ou la femme de ménage (métiers de service généralement) donc on “délocalise” les gens.
    Pour l’instant c’était essentiellement les secteurs primaires, secondaires et les emplois peu qualifiés du tertiaire, mais le mal s’étend pour le plus grand bonheur de la finance anonyme et vagabonde (le nom ce n’était pas qu’un concept, c’est la description réelle).
    Et j’avoue aussi par méchanceté pure, il me tarde que les légions de cadres socialos-bobos bonteints se fassent piquer leur maille par leur amis immigrés, y’a pas de raisons que ça touche que les cons d’ouvriers!
    Allez les socialos (ou droitards, c’est les mêmes)!!! le partage c’est maintenant!!

  22. je suis chef d’entreprise en maçonnerie et je comprend le désaroi de ces gars moi je n’ai que de la main d’œuvre fr ou payant leurs impôts en France donc il serait judicieux de faire payé au entreprise qui emploi de la main d’œuvre extérieur des taxes égal au charge social et la les caisses de l’état se renfloueront et je me demande a quoi ça sert de casser les prix prenons du travail et surtout dans les règles de” l’art et l’état sur ces chantiers ferme les yeux à ce demandé si ils ont pas des intérés privé nos politique à quand un politique franc et honnette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>