États-Unis : Washington suspend ses versements à la retraite des fonctionnaires

Le gouvernement américain a annoncé mardi qu’il cessait d’alimenter autant qu’il le devrait les caisses de retraite des fonctionnaires afin de permettre à l’Etat fédéral de continuer de fonctionner sous le plafond légal de la dette publique des Etats-Unis.

Cette mesure, révélée dans une lettre adressée par le secrétaire au Trésor Timothy Geithner aux dirigeants du Congrès, fait partie des différentes dispositions exceptionnelles que celui-ci avait annoncés le 31 décembre pour maintenir la dette juste sous la limite légale de 16.394 milliards de dollars.

Techniquement, le Trésor ne va pas renouveler les obligations émises pour assurer le financement complet de certaines caisses de retraites de fonctionnaires, au fur et à mesure que ces titres arriveront à échéance.

Cela lui permettra d’émettre de nouvelles obligations pour un même montant sans augmenter l’endettement net de l’Etat, afin d’assurer le financement des dépenses de l’Etat ne pouvant pas être reportées.

M. Geithner a indiqué lundi que, grâce aux mesures annoncées au tournant de l’année, l’Etat fédéral pourrait continuer de fonctionner jusqu’à une date comprise “entre la mi-février et le début du mois de mars de cette année“, après quoi il risquait fort de se retrouver en défaut de paiement si le plafond de la dette n’est pas relevé.

Le Trésor a demandé formellement au Congrès de le faire, mais les républicains, majoritaires à la Chambre des représentants, exigent en contrepartie un accord sur des coupes dans les dépenses de l’Etat.

Boursorama

Commentaires (13)

  1. Les ricains ont découvert le hara kiri social , pauvreté —> stress—> décès + + + RIP
    Tout le contraire de la solidarité ,ils ne sont pas dans Éros mais dans Thanatos ,si c’est ça leur civilisation …

  2. C’est comme la chaise musicale… Plus le temps avance et plus de chaises sont retirées, sauf que là, le nombre de participants (dépenses) reste quasi le même.

  3. Est-ce qu’il se rendent compte de ce qu’il font?

    Oh que oui, on est dans la pure logique du capitalisme fasciste (le vrai fascisme qu’il soit en réalité), pour continuer à être rémunéré le capital commence par sacrifier les plus pauvre, les plus faibles et ceux qui n’ont aucun pour voir de lobbying. L’étape suivante sera que les retraites de ces fonctionnaires seront réduites d’autant…

  4. bientôt, ils viendront se faire soigner en France.

    armé d’un camera, on pourra alors leur foutre la honte de leur vie.

  5. Père Nation

    Oh que oui, on est dans la pure logique du capitalisme fasciste (le vrai fascisme qu’il soit en réalité), pour continuer à être rémunéré le capital commence par sacrifier les plus pauvre, les plus faibles et ceux qui n’ont aucun pour voir de lobbying.
    ____________________________________________________________

    Et oui, processus normal de l’accumulation du capital…

  6. @9 totalement, les citoyens se tourneront vers leurs sénateurs qui devroint voter pour l’augmentation du plafond de la dette sinon au mieux ils perdront leur siege ou leur tete.

  7. Affligeant de voir reprise par certains l’accusation gauchiste de “fascisme”, à l’encontre d’un pays où l’Etat est tout sauf encensé, où le libéralisme économique tient lieu de bréviaire moral, où l’immigration est monstrueuse. Bref, en quelque sorte l’antithèse de l’Italie mussolinienne.

    L’inculture est aussi une forme de culture…

  8. Tout à fait d’accord avec Boréas … mais quand même, au bout d’un moment ça lache, c’est un pays qui a fait une revolution quand même, au bout d’un moment ça va bien partir en sucette quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>