L’Allemagne va rapatrier son or

Le stock d’or de l’Allemagne, le deuxième du monde, était jusqu’à présent détenu pour les deux tiers à l’étranger. La Bundesbank souhaite le récupérer pour plaire à la Cour des comptes… et à l’opinion publique.

Après le Venezuela, l’Allemagne ? Suite au débat lancé en octobre dernier sur l’état réel des réserves d’or allemandes à l’étranger, la Bundesbank s’apprête ce mercredi [à demander ?] le rapatriement d’une partie de celles-ci, avance la Handelsblatt. Contactée, la Bundesbank n’a pas voulu commenter l’information en précisant qu’une conférence de presse sur le sujet était toutefois prévue ce mercredi en fin de matinée. Aujourd’hui, l’Allemagne détient le deuxième stock d’or au monde, derrière les Etats-Unis, pour une valeur de 130 milliards d’euros. Pour des raisons de sécurité liées à la guerre froide et suite à ses excédents commerciaux dans de nombreux pays, 45% du stock d’or allemand est gardé à New-York, 13% à Londres, 11% à Paris et seulement 31% à Francfort. A priori, une partie du stock américain et l’intégralité des lingots gardés à la Banque de France devraient être rapatriés dans les mois qui viennent.

La Tribune

Commentaires (28)

  1. c’est très intéressant. parce que vu la quantité, les barres de tungstène vont être difficile à remplacer par de l’or.
    Chavez a fait rapatrier le sien, enfin celui du peuple, çà a pris beaucoup plus de temps que quelques mois, il avait que 200t ?
    S’il en manque et qu’il faut aller l’acheter, puisque le marché papier ne reflète pas la vraie valeur de l’or, çà pourrait donner un bon coup de boost au cours.
    Et çà en dit sur le niveau de soumission de l’allemagne aux usa. on entend des gens parler d’une europe dominée par l’allemagne, si c’était vrai sachant que l’europe est américaine, alors l’allemagne serait son plus fidèle chien de garde. et n’aurait pas fait une telle demande. un échantillon aurait suffit, quelques mensonges et manipulations pour rassurer la populasse et c’est tout. là non.
    c’est plutot la france qui est en europe le pays le plus soumis aux intérêts américains.

  2. Sur le principe déjà, on est pas assez grand pour le garder cet or ?
    Non mais franchement qui a eu cette idée géniale…..?

  3. Ça c’est une nouvelle,on est tout prés du tsunami financier , les dominos vont tomber .

  4. @ 2, c’était du tps de la guerre froide on avait convaincu les allemands d’une possible invasion des bolchéviks… Je ne sais pas qui a eu l’idée en personne mais ça doit être un gonz du genre attali.

  5. En Suisse, il y a une initiative de l’UDC pour que la rapatrier l’or sur le territoire Suisse.
    La Suisse avais mis son or à l’abri des Soviétiques, en le mettant à Londres ou aux US. Ainsi, même en cas d’invasion, l’or ne serait pas tombé aux mains des communistes. Et un gouvernement Suisse en exil aurait eu des moyens financier pour continuer une lutte.

    L’initiative demande aussi à ce que l’or Suisse ne puisse être vendu, et ne puisse être utilisé comme réserve fiscale. De fait, cela rend cetre réserve d’or inutilisable. Mais je pense que cette particularité a été placée pour éviter que la BNS (Banque Nationale Suisse) m’accepte un payement en papier Q en échange d’un or que la City et Fort Knox aurait du mal à fournir. Il sera toujours possible de changer cet article de la constitution une fois l’or à l’abri dans NOS coffres.

    J’ai signé l’initiative. Si le nombre de signature est suffisant, alors elle passera en votation. Je voterais OUI!

    Par la raréfaction de l’or physique sur le marché, cela augmentera la valeur fiscale de mes quelques Vreneli 20 Francs.
    Faudra que j’en achète quelques un en plus, moi.

    Idée: J’en achète en Suisse, comptant, et la prochaine fois que je viens en Suisse, je pourrais en vendre à des FDS… Comptant et anonymement. A pris coûtants + le prix d’un café.

    Par contre les Vreneli 20 Francs Union Latine ne sont pas aussi courant que les Napo 20CHF en France. Ce qui les rendrait moins écoulables.
    Mais la même chose pourrait être faite avec des petits lingots d’or. Je parle de quelques grammes (1~20g)! Pas de kilos!

  6. Je lis : “Pour Paris, l’explication est la suivante : la France faisant partie de la zone euro, il est inutile d’y garder de l’or, qui pourra à contrario permettre de soutenir une devise comme la livre sterling à Londres ou le dollar à New-York en cas de crise monétaire. « Si on veut être positif, cela peut traduire une marque de confiance dans la monnaie unique, puisqu’on exclue l’éventualité du retour au franc » explique Ferdinand Fichter, économiste à l’institut berlinois DIW.”

    Je n’ai rien compris.

    Trois explications possibles.

    1 – je suis stupide et je ne connais rien au sujet (ah, elle vous plaît cette explication-là, petits canaillous :-) )

    2 – le type a parlé allemand, et la traduction laisse à désirer

    3 – le journaliste n’a rien pané (celle-là, je dois dire, ne me surprendrait pas trop…)

    examinons encore la chose, posément. Qu’avons-nous donc lu.

    ” l’or, qui pourra à contrario permettre de soutenir une devise comme la livre sterling à Londres ou le dollar à New-York” – c’est un objectif du gouvernement allemand, ça, de soutenir une devise comme la livre sterling à Londres ou le dollar à New-York ?

    “cela peut traduire une marque de confiance dans la monnaie unique, puisqu’on exclue l’éventualité du retour au franc ” – quel rapport ? tant qu’il y avait un risque de retour au franc, les chleux laissaient leur or à Paris, dès qu’ils ne voient plus ce risque, ils rapatrient leur or ? Quid, cur, quomodo, warum ?

    “la France faisant partie de la zone euro, il est inutile d’y garder de l’or,…” – quel rapport encore ? Il ne serait “utile” de garder de l’or que dans une juridiction monétaire autre que la sienne propre ? La perplexité me gagne.

  7. Une société suisse lance un billet/carte en or à découper.

    “Introduite par la société Suisse Valcambi, la carte de 50 grammes (1,6 once) est faite à partir d’or d’une pureté de 99,9%, et peut aisément être séparée en petits morceaux d’1 gramme qu’il vous serait facile d’utiliser comme moyen d’échange si les circonstances vous y forçaient. Chaque gramme vaut approximativement le même prix qu’une once d’argent – 34 dollars – ce qui en fait un moyen d’échange parfait.”

    http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-le-plus-terrifiant-des-mondes-une-societe-suisse-lance-une-carte-en-or-.aspx?article=4177537976G10020&redirect=false&contributor=Mac+Slavo.

  8. Un exemple de plus qui montre que les décideurs allemands en ont marre de la tutelle américaine….

    Je ne doute pas que la BDF va renvoyer les lingots allemands. Par contre, chez les Anglo-saxons, ca risque d’être plus compliqué….

  9. @barbapapa

    Jolie info, ça mérite une mise en avant, surtout lorsque je vois tous ces benets vendent leur or pour quelques euros !

  10. CDV a écrit le 16 janvier 2013 à 12 h 36 min

    Pourquoi dites-vous cela ?
    A qui essayez-vous de faire croire que la menace soviétique était irréelle ? A des lapins de trois semaines ?

    Contrairement à une légende tenace, l’or allemand n’a pas été expatrié hors d’Allemagne mais il a été entreposé là où il a été acquis, sur les places financières de ses principaux clients qui étaient également les puissances protectrices de l’Europe face à la menace soviétique.
    Deux raisons pour cela.
    D’abord celle de la commodité ; rapatrier des tonnes d’or a un coût. Ensuite celle de la sécurité ; Francfort, place financière de l’Allemagne était sous la menace directe des forces soviétiques à cause de la Trouée de Fulda.
    Personne n’a convaincu les autorités allemandes de laisser l’or des réserves monétaires à l’abri. C’est elles qui en ont pris l’initiative.
    Il y avait un précédent : l’or de l’Espagne républicaine a disparu dans les coffres soviétiques contre l’émission de fausses factures, officialisant ainsi l’un de plus grands hold-ups de l’histoire.

    Il est amusant de constater que les négateurs de la menace soviétique sont également ceux qui retournent contre les Etats-Unis les faits commis par l’URSS sans jamais apporter la moindre preuve de leur accusation, comme on va le voir plus bas :

    TabulaSion a écrit le 16 janvier 2013 à 9 h 56 min

    On lit décidément toujours les mêmes ritournelles sur ce site …
    La relecture des commentaires de ce fil est particulièrement affligeante :
    http://fortune.fdesouche.com/287271-lallemagne-veut-auditer-et-rapatrier-son-or-detenu-a-la-fed-a-new-york
    En réalité :
    L’Allemagne a commencé à rapatrier son or depuis 1990, dès la fin de la guerre froide entérinée.
    Si 98% des stocks d’or allemand était répartis entre New York, Londres et Paris à cette époque, pour les raisons précisées ci-dessus, ce n’est plus le cas aujourd’hui puisque Berlin détient comme on l’a lu dans cet article 31% de son stock, proportion qui va être amenée à 50% d’ici 2020.
    Sans que l’on ait décelé la moindre trace de tungstène jusqu’ici, bien entendu …
    A moins que vous n’imaginiez l’Allemagne “tellement soumise” qu’elle n’oserait émettre aucune protestation officielle. Dans ce cas, quelles seraient les preuves de vos assertions ?

    Le fait est que la “disparition” de l’or allemand – c’est à dire son prétendu détournement par la Fed ou la City et son remplacement par des lingots de tungstène – est une légende urbaine née autour du peu d’empressement de Francfort – et non pas de la Fed – de communiquer sur les lieux de stockage de cet or.
    Mais peut-être la Deutsche Bank a-t-elle de meilleure garantie sur l’état de ses réserves aurifères que les enquêteurs en charentaises n’ont d’information réelle sur la question ?
    A moins que lesdits enquêteurs en charentaises ne soient en mesure de PROUVER le détournement et l’utilisation frauduleuse des stocks d’or allemand par la Fed, bien entendu. Pour l’instant, je n’ai vu aucun site capable de dévoiler les documents officiels – ou même officieux – qui attesteraient ce détournement …

    Pour l’instant, ce n’est donc qu’une rumeur, une simple croyance qui ne repose sur rien de concret sauf l’idée que se font certains des Etats-Unis et de l’état réelle de son économie.
    Jusqu’à aujourd’hui, le seul état connu pour avoir pillé l’or de ses alliés est la Russie soviétique, l’Allemagne nationale-socialiste s’étant “contenté” de s’approprier l’or des états conquis ou annexés (sous réserve de vérification plus complète).

  11. Des preuves !?
    Comment en fournir, vu que les USA refusent depuis de nombreuses années tout inventaire (vérification de la quantité et de la qualité) des réserves d’or sensées se trouver à Fort Knox !?
    De ce fait, nul besoin d’être outrageusement suspicieux pour émettre quelques doutes sur la question…

  12. Suivez les délais du rapatriement de cet or et vous aurez une bonne idée quand la monnaie unique va tomber.

  13. 11 Lothaire, merci pour les précisions.

    si on additionne tous l’or des banques centrales européenne ça fait environ 15 000 tonnes, sans compter l’or détenu par les habitants.

    Une bonne nouvelle en soit, en ces temps troublés, il vaut mieux avoir des voisins solides.

  14. ” la Bundesbank s’apprête [à demander ?] le rapatriement d’une partie de celles-ci ”

    —–
    C’est pas encore demain que tout l’or allemand déposé [sequestré ?] aux USA va revenir en Allemagne.

    Il faut que les USA soient d’accord sur le principe, sur les modalités, sur le calendrier, et puis aussi qu’on retrouve tout l’or.

  15. @ Lothaire a écrit le 16 janvier 2013 à 17 h 20 min

    Intéressant et bien informé, comme souvent.

  16. Père Nation a écrit le 16 janvier 2013 à 17 h 57 min

    Suivez les délais du rapatriement de cet or et vous aurez une bonne idée quand la monnaie unique va tomber.

    ——————–

    Oh, la monnaie unique survivra certainement un petit peu à la sortie de l’Allemagne. Mais pas très longtemps, je vous l’accorde.

  17. Heu je suis peut-être débile mais j’ai une question? SI ça crash vous en ferez quoi de votre or???
    Une bonne grosse hache de combat,un arc de chasse+flèches ,de l’eau,des compétences diverses,un bon physique et des médocs seront surement plus importants que vos quelques grammes d’or. Mais je peux me tromper bien sur.

  18. un crash ce n’est pas forcement un retour à la jungle…A Weimar en 23 les gens continuaient à travailler et à vivre tant bien que mal.En decembre la plupart des actifs ne valaient plus rien.

  19. “Une hache de combat” ?!

    J’aurai vraiment tout lu…

    Y en a qui prennent leurs jeux vidéo pour la réalité, maintenant.

  20. PL24 a écrit le 16 janvier 2013 à 18 h 20 min

    Non, comme dit précédemment, c’est l’Allemagne qui n’est pas spécialement pressée de rapatrier cet or puisque cela a un coût et qu’il était garanti par des états jusqu’ici économiquement fiables et politiquement stables.
    Il n’est pas sequestré ou soumis à restrictions pour sa récupération. Pas plus que celui entreposé dans les coffres de la Banque de France ou celle du Royaume-Uni. C’est la Fed qui garanti sa sécurité et non pas l’état américain qui n’en est aucunement le dépositaire.
    Il ne faut pas confondre cet or acheté par l’état fédéral allemand à partir des années 50 avec celui récupéré dans les coffres de l’état national-socialiste qui avait été auparavant confisqué aux états conquis et annexés. Celui-ci était effectivement sous la responsabilité de l’état américain, membre avec le Royaume-Uni et la France de la commission tripartite en vue de sa restitution. Restitution qui s’est parfois étalée sur plus de quatre décennies en raison de la guerre froide :
    http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/afdi_0066-3085_1995_num_41_1_3332

    Père Nation a écrit le 16 janvier 2013 à 17 h 57 min

    Faire un audit du stock d’or de Fort Knox ne renseignerait en rien sur l’état réel de l’or allemand puisque celui-ci repose dans les locaux de la Fed de New York. C’est l’or de l’état américain qui est entreposé à Fort Knox.
    http://www.usmint.gov/about_the_mint/fun_facts/index.cfm?flash=yes&action=fun_facts13
    Est-ce que vous vous demandez vraiment pourquoi les autorités américaines ne laissent aucune organisation non-étatique procéder à l’audit de ses stock d’or ?
    Probablement pour des raisons de sécurité, ne croyez vous pas ?
    Pareillement, les audits effectués dernièrement dans les locaux de la Fed par les autorités allemandes ne seront jamais rendus publics pour les mêmes raisons.

    Ripper2 a écrit le 16 janvier 2013 à 17 h 49 min

    Ce sont essentiellement des citoyens allemands organisés, notamment au sein de la DEG (Deutsche edelmetallgesellschaft), qui font pression sur leurs députés afin d’exiger le rapatriement des stocks en Allemagne. Vraisemblablement en partie à cause des rumeurs qui courent sur son détournement par la Fed.
    http://www.edelmetallgesellschaft.de/

  21. Je viens de lire ça :

    « « Il y avait un précédent : l’or de l’Espagne républicaine a disparu dans les coffres soviétiques contre l’émission de fausses factures, officialisant ainsi l’un de plus grands hold-ups de l’histoire. » »

    Pour ceux qui voudraient effectivement ne pas se contenter de légendes urbaines sur le sujet, plus communément appelé « l’or de Moscou », je recommande cet article de Wilkipedia, lequel fait copieusement la part des choses, et orientera au moins les recherches de ceux qui souhaiteraient aller plus loin.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Or_de_Moscou

    A eux de se faire une opinion sur cette manière de présenter l’affaire, « l’un des plus grands hold up de l’histoire » (ah, les salauds !), et de voir si cela a effectivement été irréfutablement PROUVE.
    En matière de commencement de preuve, vu la multiplicité des thèses et des arguments en présence, je leur souhaite bon courage.
    Je rappelle simplement ce qui ne soulève aucune contestation, à savoir que c’est l’Union Soviétique qui a fourni de loin l’aide la plus substantielle à la République espagnole, et cela dès l’été 1936, en un temps ou en principe la plupart des nations européennes avait déclaré l’embargo sur les armes la main sur le cœur (même si je sais que cela a toujours été une vaste fumisterie, de manière très voyante par les futures puissances de l’axe, mais aussi par la France qui a toujours livré du matériel lourd outre Pyrénées).
    Oui, les russes se sont toujours fait scrupuleusement payer, et il est donc possible d’estimer que les italiens et les allemands ont été plus généreux et désintéressés, à Guernica et ailleurs.
    Je précise au passage que je ne suis pas un émule de l’illusion lyrique à la Malraux et que je suis très nuancé sur la guerre d’Espagne. Laboratoire de la seconde guerre mondiale, certes, mais aussi laboratoire fatal, parce qu’en fait, en 1936, toutes les forces politiques de ce pays n’avaient qu’une furieuse envie qui était d’en découdre.
    Sinon, il n’y a pas que les enquêteurs en pantoufle sur les routes des lieux communs. Ceux avec des gros sabots font aussi peloton.
    Par exemple Charles Louis et les autres, et leur intangibilité du boc civilisationnel occidental, lequel a tout de même la chance-le monde entier nous l’envie- de s’appuyer sur l’économie la plus efficace et la plus florissante du monde etc.

  22. Je crois fermement que chaque nation et en l’occurence içi la France, dont le triste sire Sarkosy a vendue une belle part de l’or Français.
    Le Peuple Français SE DOIT de récupérer cet or VOLE au peuple Français .

  23. La Gaule a écrit le 17 janvier 2013 à 2 h 34 min

    En se payant avec l’or des réserves stratégiques de l’Espagne qui avait été envoyé à Moscou dans le but de le mettre à l’abri …
    Mais oui !
    Si l’abandon de cet or aux Soviétiques peut être appelé “Politique de la terre brulée” du côté républicain espagnol, il s’agit bien d’un cas avéré de forfaiture, d’un véritable hold-up, du côté soviétique.

    Que n’eut-on dit si la Commission tripartite avait agi de la même manière avec l’or tchèque, albanais ou autrichien :
    “Vous avez des dettes envers nous mais puisque votre économie est sinistrée, plutôt que d’attendre votre reprise, nous nous remboursons avec l’or de vos réserves stratégiques que nous avons récupéré en vertu de notre probité économique et de notre statut de vainqueurs” …
    Et puis après tout :
    “Ce n’était plus tout à fait votre or puisque lors de votre annexion, les nouvelles autorités remplaçantes ont en légalisé le transfert dans les coffres allemands” …
    Et en plus :
    ” Comme les autorités renversées lors de votre annexion ne sont pas les mêmes que celles que nous avons aujourd’hui en face de nous, ce n’est donc pas votre or que nous gardons en notre possession, donc vos dettes sont encore loin d’être remboursées. Nous nous approprions donc vos usines et tous les brevets afférents” …

    Mais visiblement dans l’esprit de certains, seuls quelques pays, pour peu qu’ils soient exotiquement “admirables” dans leur choix coercitifs, se verront parer de toutes les vertus du Droit du plus Fort …
    On leur pardonnera même ou niera carrément cette autre forfaiture qu’avait été d’annuler les dettes légalement héritées lors de leur accès au pouvoir :
    “Ce n’est pas eux en personne qui avaient contracté ces dettes alors ils ont bien eu raison de ne pas les honorer !”.

    La réalité est que l’Union Soviétique EST par devant l’histoire, un état PILLARD qui a volé, spolié et ravagé tous les états – autrefois au moins prospères à défaut d’avoir été de vraies puissances économiques – tombés sous sa coupe.
    Non, le bilan final de l’URSS n’a rien de “globalement positif ” !

  24. Josef a écrit le 17 janvier 2013 à 17 h 19 min

    Non, puisqu’on n’est pas dans le même cas.

    1. D’abord, il faut rappeler que cet or est la propriété de l’Etat et non pas celle de la Nation.
    L’état, en la personne du Président de la République pour la France, reste libre d’en augmenter ou diminuer le stock stratégique (tant qu’il n’est pas contraint par un état tiers comme ce fut le cas avec l’URSS et l’Allemagne hitlerienne).
    En principe, le chef d’état des pays occidentaux dévoluent ce rôle aux directeurs des Banques centrales qui restent libre d’agir selon les rapports d’analyse économique.

    2. L’or n’a pas été volé mais vendu selon les dispositions légales.
    C’est le contexte de la vente et non pas la vente elle-même qui fait le scandale. D’une manière générale, l’achat ou la vente d’or se fait en fonction d’une recherche d’intérêts à court ou moyen terme. Cette vente était donc légale et même parfaitement légitime tant qu’elle rapportait plus qu’elle ne faisait perdre.
    Ce fut apparemment le cas dans plusieurs pays autres que la France jusqu’en 2007 avant que les cours de l’or s’élèvent fortement. Or Nicolas Sarkozy a précisé à la Cours des comptes qu’il avait lui aussi prévu d’adapter ce programme à la fluctuation du marché.
    C’est le gouverneur de la Banque de France qui n’aurait pas suivi les instructions présidentielles alors que les Banques centrales des autres états européens impliqués dans ces ventes avaient interrompus l’échange de leur côté.
    http://www.lepoint.fr/economie/cour-des-comptes-quand-sarkozy-liquidait-un-cinquieme-du-stock-d-or-de-la-france-08-02-2012-1428657_28.php
    S’il y a eu corruption ou incompétence en France, c’est apparemment du côté de la Banque de France qu’il faut chercher. C’est d’autant plus urgent que loin d’avoir été sanctionné ou rappelé à l’ordre, son gouverneur a été promu à la présidence de la BRI :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Banque_des_r%C3%A8glements_internationaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>