France rurale : Un siècle de mutations

« Labourage et pâturage sont les deux mamelles dont la France est alimentée » aurait dit Sully, ministre du roi Henri IV. Depuis le Moyen Âge, la France a effectivement fondé sa puissance et sa richesse sur l’agriculture et le monde paysan.

Malgré les débuts de l’industrialisation, au milieu du XIXe siècle, plus de deux tiers des Français sont encore des ruraux lorsqu’éclate la guerre en 1914. Mais les deux conflits mondiaux vont précipiter la fin de la France paysanne. Pourtant, toute une mythologie subsiste dans l’inconscient collectif, construite sur des notions de racines et de valeurs campagnardes.

(Documentaire de François Lanzenberg – 2007)

Commentaires (3)

  1. auriez vous ce reportage sur autre chose que veoh car cela ne marche pas en martinique: allez savoir pourquoi….
    merci!

    [La vidéo a été changée pour une version sur vimeo. - Janu$]

  2. “Avant 1950, il y avait de l’entraide”.
    Tout est dit. Une activité première, non délocalisable, où les intervenats sont enracinés au même endroit sur des générations, tous plus ou moins cousins, SOLIDAIRES….
    “La Grande Bretagne s’est débarrassée” de sa paysannerie (comme c’est dit dans ce reportage) bien avant la France. DEBARRASSE, là aussi tout est dit. Des paysans le pouvoir a fait des ouvriers déracinés qui, un temps durant, ont cru se solidariser à nouveau par les syndicats….. Mais le ciment de la solidarité n’y était pas.
    A présent, le pouvoir se débarrasse des ouvriers et employés, descendants de ces paysans….en Occident.
    Bref, le pouvoir se débarrasse toujours facilement du Peuple quand le Peuple n’est plus solidaire, c’est à dire quand il ignore ses racines, les liens d’appartenance à sa famille, sa région, sa Nation, son histoire. Pas de secret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>