Le « jean délavé » ou la mode contre l’environnement

Outre son aspect esthétique discutable, le jean « délavé », à nouveau très à la mode après avoir été formidablement ringard, représente une petite catastrophe sociale et écologique à lui tout seul.

En effet, usé artificiellement par projection de sable ou d’eau, le jean délavé abîme la santé des ouvriers et gaspille en grande quantité la précieuse ressource naturelle.

Deux techniques sont en effet massivement utilisées par l’industrie textile.

La première, surtout connue pour la controverse qu’elle suscite, est le sablage. Projeté à très forte pression sur le tissu pour créer une impression d’usure, le sable finit par attaquer les poumons des ouvriers de l’industrie textile. S’il n’existe pas de données officielles sur le nombre de malades victimes du sablage, différentes associations estiment que des dizaines de milliers d’ouvriers seraient contaminés.

La deuxième technique privilégie l’utilisation de l’eau et est appelée Stonewash, une technique mise au point dans les années 60 et qui nécessite l’utilisation de la pierre et de l’eau en très grande quantité.

Outre l’absurdité d’acheter un vêtement artificiellement usé, le port du jean délavé nuit donc grandement à l’environnement tout comme à la santé des ouvriers, généralement du Tiers Monde.

Novopress

Commentaires (3)

  1. Le vêtement du “dernier homme” de Nietzsche.

    ” ‘Nous avons inventé le bonheur’, diront les derniers hommes et ils cligneront de l’oeil. ”

    (Ainsi parlait Zarathoustra)

  2. pour délaver son jean de façon écolo il suffit de le raser au couteau et vous obtiendrez le même résultat, mais tout le monde sait que ce qui coute le plus cher dans un vêtement c’est le logo de la marque.

  3. tient donc, je reviens d’une semaine de vacance, j’en ai profité pour renouveler un peu mon stock de fringue, et bien dans les magasins les jeans et autre pantalons étaient plus abimés que celui que j’avais sur moi (que j’ai depuis deux ans) et a des prix plus élévé que lorsque je l’avais acheté y a deux ans.

    100 euros un putain de jean avec des trous … les bobos qui achètent ça sont vraiment des ânes ….

    zemski sobor
    Mardi 28 décembre 2010 à 12:11

    pour délaver son jean de façon écolo il suffit de le raser au couteau et vous obtiendrez le même résultat, mais tout le monde sait que ce qui coute le plus cher dans un vêtement c’est le logo de la marque.

    le meilleur délavage écolo c’est encore de le porter sans discontinue pendant un ou deux mois.

    en tout cas je sais ce que je vais faire de mes vieilles frusque, je vais surtout pas les donner a émaus ou un truc du genre, mais je vais les vendre à hauteur du nombre de trou, je sens que je vais devenir riche moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>