Parisot dénonce le programme économique « démagogique » du Front National

Laurence Parisot du MEDEF a dénoncé mardi le “programme économique du Front national », évoquant de « véritables utopies démagogiques ».

J’ai confiance dans l’euro et foi dans l’Union Européenne. Dans un tel moment nous devons mettre en garde contre les programmes économiques populistes et revendiqués comme tels qui préconisent le repli du pays sur lui-même

Laurence Parisot, Présidente du Mouvement des Entreprises de France

Boursorama

(Merci à cedric18juin1940)

Commentaires (41)

  1. Et les USA qui viennent de gagner une victoire contre la Chine en taxant fortement leurs pneus, ce n’est pas un repli sur eux-même peut-être ?

    (PS : quelle horreur cette photo en gros plan!)

    [Rectifié suite à de nombreuses demandes. - Janus.]

  2. Toujours les mêmes arguments éculés, tout juste bons pour des simples d’esprit : “populisme”, repli sur soi”…

    Tandis que ceux que Mme Parisot avance pour appuyer l’Europe telle qu’elle ne va plus relèvent de l’irrationalité la plus totale : “foi”, “confiance”…

    Et c’est par des gens comme ça que nous sommes dirigés !

  3. Tu m’étonnes, nos chers patrons sont tellement contents d’exploiter la misère du monde et de payer des salaires au rabais aux fds grâce à l’immigration…

  4. Je pense malheureusement que Laurence Parisot n’a pas complètement tort. Il faut bien prendre la mesure des conséquences d’une fragmentation monétaire au niveau européen. La spéculation des monnaies les unes contre les autres, ainsi que les arbitrages entre pays aux régimes fiscaux différents pourraient très bien ruiner la France. Tous les beaux scénarios de redressement du pays dans une France ruinée économiquement n’ont plus aucune valeur.
    En revanche, on pourrait très bien imaginer de recréer des monnaies nationales uniquement pour la gestion de la dette de chaque Etat et par exemple l’indexation des prix, sans remettre en cause l’existence de l’Euro comme socle commun, ni même comme monnaie unique de circulation. Cela permettrait de faire de la dévaluation au niveau des pays qui en ont besoin (avec pour conséquences baisse du pouvoir d’achat et des dépenses publiques dans ces pays), mais juste ce qu’il faut pour maintenir une harmonie à l’échelle de l’ensemble européen, et ainsi éviter l’explosion de l’Europe en tant qu’Europe fédérale et économiquement communautaire. Solution dont effectivement nos technocrates de Bruxelles ne veulent pas entendre parler …

  5. Mme Parisot est très contente de la politique du MEDEF;
    avec 5 millions de chômeurs,
    1 500 milliards de dettes,
    les industries qui continuent à délocaliser dans des pays esclavagistes,
    et 250 000 immigrés de plus par an qui peuvent travailler au noir.

  6. C’est face à de telles déclaration, que l’on constate l’alliance objective de la gauche humaniste et de la droite d’affaire, dénoncée depuis des années par le FN et Zemmour, et d’autres.

    “Replis sur soi”, “idées nauséabondes”, “régression historique”, “démagogie”, “populisme”… Les mêmes épouvantails servent à la fois à défendre l’immigration de masse, la destruction de la culture Française et la mise en concurrence d’économies que tout sépare.

    Dans la bouche des journalistes, des penseurs publics, des politiciens et des patrons, c’est la même rhétorique antipatriotique hystérique, qui se pare des atours de l’antifascisme, qui a permis l’installation de l’idéologie mondialiste au pouvoir.

    Ce camps uniforme de l’oligarchie, où nagent pèle-mêle artistes, grattes-papiers et hommes d’affaires, c’est le camps de la trahison et de la collaboration.

  7. @ Fenzy-frenchy

    Qu’est-ce que l’euro a apporté aux Français depuis 2000 ?

    Chômage, récession, augmentation des prix, endettement de l’État, faillite des banques, baisse du pouvoir d’achat, délocalisation du tissus industriel, démantellement des services publics et du droit social.

    On a même parlé de déménager la chaîne de production des Air Bus aux USA.

  8. Soit dit en passant, le programme de l’UPR ne se revendique pas populiste et prône des mesures que PARISOT qualifierait de populistes et de repli sur soi, alors qu’il ne s’agit que de bon sens patriotique.
    http://www.u-p-r.fr/wp-content/uploads/2010/11/upr-tract-sortie-de-leuro-26-novembre-2010.pdf

    Ce qui prouve que même un parti qui est assez éloigné du FN prône une sortie de l’euro et de l’UE. C’est pas de bol pour PARISOT…

    Sortir de l’UE et de l’euro devient une urgence absolue. A part être mondialiste ou européiste convaincu, je ne vois pas encore comment on peut tenter d’argumenter lamentablement sur ce cadavre en décomposition.

    Le parallèle de la guerre des monnaies de frenzy-french m’a d’ailleurs fait marrer, car c’est bien évidemment l’UE qui en ne réagissant pas se fait plumer, comme d’habitude.

  9. Florence, ton système ultra-libéral et mondialiste, il marche trop bien, presque aussi bien que l’euro et l’Union Européenne. Je m’en rends compte à chaque fois que je pointe au Pôle Emploi. Encore merci pour tout ce que tu fais pour nous !

  10. Fenzy-frenchy

    “La spéculation des monnaies les unes contre les autres, ainsi que les arbitrages entre pays aux régimes fiscaux différents pourraient très bien ruiner la France.”

    Mais elle est déjà ruinée la France… L’euro a juste accéléré le processus.

  11. Que Miss Parisot fasse un peu son bilan avant de parler des solutions des autres. Le moindre mal serait qu’elle se suicide en publique comme un employé lambda de France Télécom pour expier ses fautes pour la décennie de paupérisation généralisée qui s’est abattu sur la France grâce à ces théories néo-libérales-mondialistes vaseuses.

    @ Fenzy-frenchy

    ” La spéculation des monnaies les unes contre les autres, ainsi que les arbitrages entre pays aux régimes fiscaux différents pourraient très bien ruiner la France. ”

    Cette spéculation n’est pas obligatoire. Les devises et même la monnaie ne sont que des intermédiaires centraux facultatifs dans un échange entre marchandises ou services. Les allemands en 1930 ont commercé uniquement sous forme de troc. 5 ans plus tard ils étaient passés d’une situation anémique au plein emploi avec une hausse du niveau de vie fulgurante. Ce système économique fit d’ailleurs référence avant la guerre.

    Le général britannique Fuller exprime dans un livre paru en 1937, le jugement suivant:

    « Le système de financement régnant ne repose plus sur la capacité de production et l’argent en tant que moyen de nouvelle répartition est devenu une marchandise que l’on peut, comme toute autre marchandise, acheter et vendre. Ou autrement dit la maladie qui causera la ruine du monde se nomme l’usure.
    La France et l’Angleterre sont alliées l’une à l’autre parce que toutes deux sont construites sur la puissance de l’argent et se trouvent sous la domination du système bancaire international. L’Allemagne s’est libérée de cette puissance internationale et devient objet de suspicion.
    Elle opère avec le concept valeur-travail et c’est ce que le monde capitaliste veut éviter à tout prix. Déjà on s’active fébrilement à l’anéantissement de ce pays.
    Les financiers n’ont rien à y perdre et tout à y gagner »…

    A noter que dans le cas de la France cela serait bien plus facile car nous avons cette chance historique d’être un pays qui peut être auto-suffisant en tout.

  12. PS à Florence :

    Le bonjour à ta femme qui n’a pas arrêté de couper la parole à Marine quand elle a essayé l’autre soir d’expliquer son programme économique anti mondialiste “nauséabond” sur France 2.

  13. Madame Parisot est elle-même démagogue. Les banques sont derrières pour que le gateau soit toujours plus gros et plus beau. Quant à Marine Le Pen, même si nous reprenons notre monnaie, je crois qu’il est nécessaire de garder un espace de libre échange des marchandises dans une zone européenne redimenssionnée. Il semble enfin absolument logique que nous appliquions enfin des règles protectionnistes avec les pays extra-européens qui ne jouent pas le jeu du libre échange et de la libre entreprise: la Chine et les US avec leur protectionnisme intangible. La Thaïlande avec son système préferentiel pour les créations d’entreprises. Et il y en a tant d’autres. Et nous, l’Europe, on ne dit rien et on subit faute de courage.

  14. PL24,

    vous me demandez ce que l’euro a apporté, je pourrais tout aussi bien vous répondre : savez-vous ce qu’il nous a évité ? Non, nous ne le savons pas, mais nous avons une idée : stopper les spéculations sur les monnaies et la compétition destructrice des pays les uns envers les autres au niveau européen. A nuancer, bien sûr, mais tout ça pour dire que l’Euro n’est pas forcément uniquement négatif, et peut-être qu’il suffirait de revoir des points de gestion monétaire pour que les choses aillent mieux …
    Concernant la baisse du pouvoir d’achat des européens moyens (entendu : salarié européen touchant un salaire ‘moyen’ de 1500 euros/mois), on ne peut nier cela. On ne peut nier non plus l’endettement public et ne pas tirer la sonnette d’alarme. Politiquement parlant, je répondrais à cela une phrase un peu générale pour ouvrir le débat : le prix à payer pour construire l’europuissance. J’entends pas là que si nous voulons construite l’europuissance et que notre salut passera aussi par là, il faut bien être conscient qu’il y a forcément un prix à payer à cela. Même si la direction actuelle de l’Europe et les choix politiques ne sont pas les bons, l’idée d’Europe n’est pas à jeter, notre salut passera par l’Europe, à l’échelle de l’Europe. Il s’agit là d’un continent homogène ethniquement, culturellement. Il s’agit d’un ensemble civilisationnel homogène, c’est elle qu’il faut construire car c’est elle qui nous protègera et nous sauvera dans un monde où un pays comme la France qui serait en compétition économique avec ses voisins serait un nain.

    _________________________________________________
    PL24
    Mardi 14 décembre 2010 à 16:43

    Qu’est-ce que l’euro a apporté aux Français depuis 2000 ?

    Chômage, récession, augmentation des prix, endettement de l’État, faillite des banques, baisse du pouvoir d’achat, délocalisation du tissus industriel, démantellement des services publics et du droit social.

    On a même parlé de déménager la chaîne de production des Air Bus aux USA.

  15. UltimaThom,

    vous ouvrez là un vaste débat et les archives de l’Histoire. C’est intéressant, mais attention aux erreurs d’appréciation avec notre regard contemporain. l’Allemagne était à genou suite au Traité de Versailles, puis à la crise de -29. Pas sûr que l’Allemagne des années -30 ne fut si prospère, dans le cas contraire elle n’aurait pas sombré dans le nazisme … je ne me prononcerai donc pas sur les recettes de l’époque, faute de disposer d’assez d’éléments pour cela.
    Toujours est-il que nous vivons dans un monde complexe et interconnecté, et que même dans une optique de recouvrement de notre souveraineté, il faut bien avoir à l’esprit cela, et qu’on ne fait pas ce qu’on veut sans tenir compte du reste du monde si on veut transformer l’essai.

    _________________________________

    UltimaThom
    Mardi 14 décembre 2010 à 17:20

    Cette spéculation n’est pas obligatoire. Les devises et même la monnaie ne sont que des intermédiaires centraux facultatifs dans un échange entre marchandises ou services. Les allemands en 1930 ont commercé uniquement sous forme de troc. 5 ans plus tard ils étaient passés d’une situation anémique au plein emploi avec une hausse du niveau de vie fulgurante. Ce système économique fit d’ailleurs référence avant la guerre.

  16. Un système monétaire qui échoue aussi lamentablement, il faut être soit fou soit parfaitement cynique et irresponsable pour ne pas exiger qu’on en change au plus vite.

  17. @Tartuffe

    Hans-Olaf prépare le terrain en douceur. L’histoire du double euro, c’est la phase 1. L’appel à un retour au Mark, c’est la phase 2.

  18. @GDE (18h20)

    Absolument.

    Les pays les plus “riches” veulent quitter l’Euro pour ne pas aider les plus “pauvres”, si ils ne leur rapportent rien.
    Les plus “pauvres” veulent rester dans l’Euro pour continuer à être assistés et vivre dans l’économie de la dette irresponsable que les superstructures assumeront.
    C’est bien comme ça qu’ils sont arrivés à faire adhérer 27 Etats à l’Union Européenne.
    Rien de bien nouveau sous le beau soleil de la mondialisation.

  19. Fenzy-frenchy Mardi 14 décembre 2010 à 17:54
    PL24,

    Vous me demandez ce que l’euro a apporté, je pourrais tout aussi bien vous répondre : savez-vous ce qu’il nous a évité ?


    Très bonne question aussi.

    Et vous répondez quoi ?

  20. L’euro était mort avant même d’avoir existé, comme a dit Zemmour je crois.

    Qu’est-ce en effet qu’une monnaie sans Etat ? Une pure construction utopiste, qui aboutit à des distorsions de concurrence et de compétitivité qui finissent par être fatales à tout le monde.

  21. Une construction utopiste, c’est exactement l’impression que donnait la video qui retraçait l’histoire de sa création.

    Il faut que tout le monde ait la même monnaie, parce que c’est bien.

    La monnaie unique et l’Union Européenne, c’est l’esprit de système, le délire de puissance, la folie des jacobins qui veulent imposer leurs lubies au monde: l’Abbé Sieyès voulait absolument remplacer les régions par des départements qui seraient tous des carrés de 50 km de côté, avec des communes de 1 km de côté.

  22. Je vais vous répondre honnêtement, PL24, car je ne suis pas là pour vendre de la soupe : la monnaie unique a selon moi permis de couper court aux spéculations destructrices des monnaies européennes les unes contre les autres, et aussi jeté les bases d’une construction de l’Europe communautaire. Il s’agit d’un jalon dans la construction de l’europuissance, et donc cela participe de faire des européens un Peuple et de ne plus maintenir chaque européen dans son horizon national, qui à l’échelle de l’émergence des puissances géantes est un fait régional. La France est une région de l’Europe et les élections nationales sont en fait des élections régionales (ce qui ne veut pas dire que le rendez-vous n’est pas fondamental, au contraire).
    ______________________________________________________

    PL24
    Mardi 14 décembre 2010 à 19:21

    Fenzy-frenchy Mardi 14 décembre 2010 à 17:54
    PL24,

    Vous me demandez ce que l’euro a apporté, je pourrais tout aussi bien vous répondre : savez-vous ce qu’il nous a évité ?


    Très bonne question aussi.

    Et vous répondez quoi ?

  23. En lisant l’article en entier sur boursorama on peut lire: “toute sortie de l’euro aboutirait inévitablement à une hausse des taux d’intérêt, à une dépréciation du change, qui ne pourrait qu’aggraver la situation économique”

    Encore une fois une hausse des taux d’intérêt sur les obligation d’état n’est en effet probable dans le systeme actuelle, et non pas si ce fameux decret scandaleux du 2janvier 1973 empéchant l’état d’emprunter auprès de sa banque centrale à taux zéro.
    Dépréciation de la monnaie, ne nous faut il pas une monnaie dévaluer pour relancer la production et l’agriculture et stimuler les exportations de produits français vers l’étranger?

  24. @ Fenzy-frenchy

    ” Il s’agit d’un jalon dans la construction de l’europuissance, et donc cela participe de faire des européens un Peuple et de ne plus maintenir chaque européen dans son horizon national ”

    Aucune idée ne peut survivre sans une idée transcendantale d’elle même. Que pourrais donc réunir un berger Basque, un ouvrier sidérurgique allemand et un cadre bancaire du Luxembourg? Un peu comme une fondue aux fromages qu’on aurait pas assez touillée elle est devenue indigeste. L’âme européenne s’est arrêtée à Stalingrad il y a bien longtemps.

  25. Laurence Parisot n’est qu’une dirigeante de syndicat (patronal en l’occurrence, mais peu importe), et ne réagit donc qu’en fonction de certains intérêts bien compris.
    Il est clair que son discours est idéologique au sens le plus péjoratif du terme, pas pragmatique : son boulot est de maintenir la confiance parmi les troupes à tout prix, y compris le mensonge ; cependant, je ne suis pas sûr que tant de patrons soient dupes : je me souviens notamment d’un chef d’entreprise qui avait appelé la radio où débattaient Zemmour et Duhamel au sujet de l’euro pour donner raison au premier.
    On voit d’ailleurs de temps à autre des patrons passer sur Fortune, ce serait bien de prendre la « température » dans le milieu des entrepreneurs : sont-ils plus, autant ou moins lucides que le reste de la population ?

  26. @Fenzy-Frenchy,
    la spéculation qu’ont connue les monnaies européennes avant la création de l’€uro était dûe à la volonté d’unifier les monnaies et à maintenir artificiellement des parités de changes fixes. S’il n’y avait pas eu cette volonté, les parités auraient évolué mécaniquement les unes par rapport aux autres en fonction de leur compétitivité et de leur productivité internes. La défense du Franc, à l’époque de Baladur, c’est à dire le maintien coûte que coûte d’une parité fixe avec le Marck à coûté des centaines de milliards à la France. La spéculation s’est arrêtée dès que les marges de fluctuation ont été élargies à plus ou moins 15% du cours pivot.

  27. Aujourd’hui la situation est ce qu’elle est .

    Qu’en sera-t-il demain ,je n’en sait rien et je pense que personne ne le sait .

    Le seul programme économique qui vaille à mon sens est :P atriotisme et travail .

  28. A ma connaissance, c’est la première fois que le MEDEF “s’abaisse” à commenter le programme du FN.

    Le FN doit être haut dans les sondages pour qu’on en parle. Evidemment nous avons droit à des x-ième “nauséabonds” etc. Pourtant, la sortie de l’euro est des plus pragmatique (même si les échéances de 2016 et 2025 me paraissent optimistes) : http://www.frontnational.com/pdf/sortir-de-leuro.pdf

    “J’ai confiance dans l’euro et foi dans l’Union Européenne.”

    Ah? Moi j’ai foi envers le Christ et la France. C’est mon choix :P

  29. @ Fenzy-frenchy

    ” la monnaie unique a selon moi permis de couper court aux spéculations destructrices des monnaies européennes les unes contre les autres, et aussi jeté les bases d’une construction de l’Europe communautaire. ”

    J’ai pourtant l’impression du contraire, la spéculation continue … Que se passe-t-il donc en Grèce, Irlande, Portugal ? N’est-ce pas de la spéculation ?

    Le prix à payer pour l’euro est abusif, excessif et sans autres effets que l’appauvrissement généralisé des européens puisqu’on a simultanément ouvert en grand les portes et les fenêtres de l’Europe. ( ça c’est pour Copé !)

    Un patriotisme de bon aloi pourrait pacifier, défendre, nourrir, développer et donner de la puissance aux Européens.

    Fenzy-frenchy, j’aimerais connaitre cette version de l’histoire dans laquelle une monnaie aurait défendu un territoire. Nous feriez-vous l’honneur de nous la conter ? A mon avis, c’est une vue de l’esprit, je dirais même plus, c’est une fumisterie, mais je reste ouvert à la démonstration du contraire. J’ai toujours cru que durant les conflits, ce sont les poitrines et le travail des hommes qui ont défendu la patrie.

    Cette Europe communautaire que vous vendez là ressemble à s’y méprendre au “diviser pour mieux régner” à la sauce anglo-saxo-ricaine. Nous faire croire qu’en se cachant derrière une monnaie, on sera protégé, ça ressemble à de la tromperie qui n’aura pour effet que de plonger les peuples dans l’illusion et la naïveté.

    Il n’existe pas de communautés légitimes autres que la communauté nationale ou la communauté européenne, mais dans le respect des nations, ce que l’UE ne fait pas, ce que l’Euro ne fait pas. Tout cela doit périr.

    @ Imperator.
    ” Le FN doit être haut dans les sondages pour qu’on en parle.”

    Oui, la marionnette de Marine a fait son apparition ce soir dans les guignols de l’info, sur banal plus. C’est pas gagné car ils n’y vont pas de mains mortes … Ils tirent carrément au canon !

  30. Vincent
    Mercredi 15 décembre 2010 à 21:18

    “Oui, la marionnette de Marine a fait son apparition ce soir dans les guignols de l’info, sur banal plus. C’est pas gagné car ils n’y vont pas de mains mortes … Ils tirent carrément au canon !”

    Intéressant. Je n’étais pas au courant; merci pour l’info.
    Ils veulent la banaliser; c’est évident. Ils font indirectement le jeu du FN. MLP a fait le bon choix. Résultat: les média sont obligés de tenir compte de ses propos/idées, pas comme son boulet de père avec ses calembours douteux et sa posture d’éternelle victime.

    Dans une démocratie normale, le FN serait classé au centre droit, voire même centre gauche, mais certainement pas extrême drouaaaate!

  31. “J’ai confiance dans l’euro et foi dans l’Union Européenne. Dans un tel moment nous devons mettre en garde contre les programmes économiques populistes et revendiqués comme tels qui..”

    Moi aussi j’ai confiance, confiance en la superbe pour déclarer que le populisme est de l’anti-démocratie, c’est tellement simple d’inverser une valeur, il suffit d’y mettre une touche de crasse, juste une touche et les esprits les plus simples s’en trouvent fort satisfait.

    La prochaine fois il faudra expliquer comment la liberté devient de la sauvagerie pour ceux zé celles qui ne peuvent s’empêcher de mettre leur blaire enfariné partout.

  32. Que de bons commentaires @Frenzy-frenchy @PL24… vous avez chacun en partie raison.

    L’Euro a permis d’acheter nos matières premières moins chère, mais comme nous ne produisons plus majoritairement en Europe…

    Le bénéfice aurait pu être en partie individuel, si la cupidité des actionnaires (MEDEF) n’avait pas joué son rôle.

    Par contre, du fait de l’écart de change, l’Euro a nui à la compétitivité de nos produits et à l’emploi. (surtout que nous ne produisons aucun des produits émergents (TV grand écran, ordinateurs…)

    Mais ce n’est pas l’Euro qui en a été responsable, mais les règles Européenne “du libre échange”, le manque de clairvoyance en innovation et la politique d’élargissement et de subvention des pays entrant qui sont responsables de notre déclin.

    Regrouper des pays aux règles fiscales divergentes (Luxembourg, iles de Jersey RU, Irlande…), et des règles commerciales sans aucune protection aux frontières européennes, d’autant que les marchés publics ne font l’objet d’aucun protectionnisme européen. Ce qui a été une catastrophe pour l’économie européenne.

    Toutes ces règles délirantes ont permis une fuite de nos industries que l’Euro a financer avantageusement dans les pays en voie de développement, qui eux utilise le dumping monétaire (Chine) d’autant qu’elles bénéficient d’un faible coût de main d’oeuvre.

    Cette aubaine aurait du être compensé par des taxes douanière européenne importante. Ce qui n’a pas été le cas, sous la pression des lobbies bancaires et patronaux.

    Pour ma part, ce sont les politiques qui sont responsables, qu’en au MEDEF , il a joué les meilleurs opportunités dans cette cacophonie (en l”aidant comme à son habitude avec la menace aux licenciements).

    Finalement on s’aperçoit que le chômage est la donnée qui permet tous les chantages. Le résoudre déstabiliserait le système de ces moyens de pression !

    C’est pourquoi, le chômage et la misère ne devront jamais cesser !

    Après l’on peut aborder les déficits publics, au coeur de l’actualité. Les subventions versées aux entreprises, à l’Europe etc… Bref, à tous ces gens qui stigmatisent les victimes du système (chômeurs, protection sociale…) en les faisant passer pour les responsables, alors qu’ils sont les premiers bénéficiaires et profiteurs du système !

    Quand à l’immigration économique (de travail), je ne vois pas pourquoi nous ne ferions pas comme les pays du golfe.

    NB: Pour l’Irlande, c’est le plus flagrant du non sens politique Européen, puisque les subventions versées ont majoritairement financé le dumping fiscal des entreprises installés dans ce pays. On peut nous parler des déficits publics, des modèles sociaux obsolètes… tout ceci est clairement organisé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>