Suisse : L’armée prépare ses frontières au chaos européen (Màj)

Addendum : BFM Business, Les décodeurs de l’écho, lundi 15 octobre 2012

La Suisse vient de former quatre nouveaux bataillons militaires et est en passe de déployer ses troupes le long de ses frontières, en vue d’anticiper tout désordre social qui pourrait découler de l’effondrement de la zone Euro et afin de se préserver de futures émeutes dans les pays limitrophes.Le résultat d’une politique financière qui consiste à soutenir en priorité un système bancaire en faillite plutôt que son dispositif de sécurité représente une mise en danger pour les populations… et les helvètes sont convaincus que les forces de l’ordre des pays voisins n’auront plus les moyens nécessaires de contenir les révoltes si les vagues de protestations se poursuivent en Europe..

Le Ministre Ueli Maurer, accompagné du chef des armées Suisse, tente de faire comprendre à son peuple que “la crise politique et fiscale Européenne pourrait prendre une ampleur plutôt déplaisante,” écrit John R. Schindler, professeur des affaires de sécurité nationale à l’US Naval War College.

Le Conseiller Fédéral Maurer s’inquiète de la concentration militaire Européenne actuelle, au plus bas depuis la Guerre Froide. Pour lui, c’est une porte ouverte aux insurrections et aux guerres raciales.

Les exercices menés par les militaires Suisses en septembre, surnommés Stabilo Due, ont été basés sur l’éventualité d’une instabilité Européenne devenue hors-de-contrôle .

Schindler note que si la colère des musulmans venait à monter d’un cran par rapport à la rage qu’avait engendré la vidéo YouTube insultant le prophète Mahomet, les immigrants des pays Européens pourraient se soulever.

‘Les personnes chargées de la sécurité intérieure des pays Européens savent très bien que si un nouvel Anders Breivik venait à s’en prendre aux musulmans, la situation pourrait rapidement s’enlaidir. Il est difficile de s’imaginer comment les forces militaires Européennes très restreintes pourraient faire face à des conflits sociaux majeurs. (Et ne demandez pas l’aide de l’oncle Sam, la dernière chose que désire le Pentagone est d’être engagé dans une action anti-émeute – particulièrement si elle consiste à étouffer un soulèvement musulman – ou que ce soit en Europe).

L’armée Suisse compte 200.000 hommes et s’est engagée dans une politique de modernisation de l’armée. Elle est donc conséquente compte tenu de la population du pays. Tous les hommes en âge de combattre doivent également se prêter à un entraînement militaire de base, ce qui signifie que le pays est capable de mobilier une armée très importante en cas de crise – un fait que citent de nombreux historiens lorsqu’ils tentent d’expliquer pourquoi Hitler a refusé d’envahir la Suisse durant la seconde guerre mondiale, bien que le pays était encerclé par des pays occupés par les Nazis.

Au cours de ces trois dernières années, l’Europe a souffert d’innombrables émeutes et soulèvements populaires et les tensions n’ont fait que s’accentuer ces quelques derniers mois. La France, l’Angleterre, l’Italie, la Grèce, le Portugal et plus récemment l’Espagne ont tous fait l’expérience de désordres sociaux sans précédent.

L’écart croissant entre riches et pauvres et les plans d’austérité punissent les personnes les moins responsables et les plus vulnérables à un effondrement de l’économie et nourrissent le mécontentement général.

En Espagne, qui la semaine dernière se trouvait dévastée par d’importantes émeutes, le taux de chômage des jeunes excède désormais 50% et les aides sociales ont été fortement réduites. Le taux de chômage Espagnol s’élève à 25,1%. La Suisse, en comparaison, a un taux de chômage de 2,8%.

Berne s’inquiète ouvertement d’une désorganisation des armées voisines liée à la crise de l’Euro et les mesures d’austérité imposées par Bruxelles qui force les États à réduire les budgets destinés à la sécurité (police, gendarmerie, armée).

Pour preuve, certains militaires français sont proches de la faillite personnelle suite à l’accumulation d’impayés sur leur salaire depuis de nombreux mois.

Crainte de soulèvements généralisés en Europe

Le Ministre de la Défense suisse souligne : “Je n’écarte pas la possibilité que nous aurons besoin de l’armée dans les années à venir“. Il a d’ailleurs pressé la confédération de procéder à des achats d’avions de combats Saab Gripen pour étoffer les escadrilles de défense aérienne.

24HGold

(Merci à Imperator.)

Commentaires (79)

  1. les politiques sont irresponsables comme PEILLON

    et ils recrutent des irresponsables

    la france n’a fait que perdre des guerres

    cannabis + 35 heures + marxisme + homo star

    pourquoi donc serait elle prete aux defis de demain?????????????????

    avec des clowns et des narcos aux commandes ???????????????????

  2. La malhonnêteté ( intellectuelle serait excessif) de Manu Lechibre, c’est quelque chose: La lucidité des militaires Suisses, c’est du domaine de la sage précaution, celle de Marine Le Pen , c’est de l’ordre de la démagogie…rompez.

  3. Si les Suisses le font, si BFM reprend l’information, c’est qu’ils se passerait peut-être bien un petit quelque chose…

    Faites chauffer les réacteurs du Falcom présidentiel !

  4. Si l’armée française actuelle était en guerre contre l’armée suisse, l’armée française serait écrasée en quelques jours.

    Question d’armement, question surtout de mentalité et d’esprit militaire.

  5. 57
    Oups a écrit le 16 octobre 2012 à 15 h 02 min
    Si l’armée française actuelle était en guerre contre l’armée suisse, l’armée française serait écrasée en quelques jours.

    Question d’armement, question surtout de mentalité et d’esprit militaire.

    ————

    un MSBS S51 et la suisse on en parle plus.

  6. @barbapapa
    Détrompez-vous le relief particulier de la Suisse fait qu’il est impossible de détruire totalement le territoire, bien que très petit, avec un seul missile. Quand à envahir le pays avec vos chars Leclerc que votre gouvernement n’a plus les moyens d’entretenir depuis des années,…

  7. “un MSBS S51 et la suisse on en parle plus.”

    La France non plus. A cause des vents.
    Mais je parlais d’autre chose : armement, mais surtout mentalité.
    Un Suisse vaut 10 Français actuels.
    Et je ne parle même pas des CPF

  8. “envahir le pays avec vos chars Leclerc”

    La bonne blague.
    Il reste à tout casser en France quelques dizaines de chars Leclerc en état de marche. De quoi tenir 10 minutes en Suisse, dans le relief particulier de ce pays. Ensuite, il resterait aux Français les hélicos en panne, les mortiers inexistants et les VAB hors service.

    Mais le plus dur serait de trouver encore des soldats en France capables intellectuellement de comprendre le sens de mots comme PATRIE, HONNEUR.

  9. 58; si il y a un peuple qu’il faut rayer de la carte,c’est bien le vôtre;comme degré 0 de la race blanche,a part les romanichels,on ne fait pas mieux.

  10. Oups a écrit le 16 octobre 2012 à 15 h 02 min

    Excusez moi, mais c’est très c.on comme commentaire! Vous voulez prouvez quoi, qui a la plus grosse?

    Vous croyez qu’on n’a que ca à f.outre en ce moment? Il est question d’effondrement, comme le décrit Piero San Giorgio dans son livre. Et c’est pas les Suisses qui vont nous faire ch*er, mais la Diversité(TM)….

  11. Les spéculations sur une guerre entre la France et la Suisse n’ont pas grand-chose à faire sur Fortune, sauf pour plaisanter, et encore.

    @Oups, @barbapapa et @NOP : franchement, quelle image pensez-vous que de tels commentaires peuvent donner du site ?!

    Merci de bien vouloir y penser.

  12. Mazette H€nri !

    Une guerre entre la France et la Suisse, ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère…

    On navigue dans la géopolitique surréaliste… A quand l’invasion des lémuriens de la constellation du Centaure ? :D

  13. -64- H€nri a écrit

    Les spéculations sur une guerre entre la France et la Suisse n’ont pas grand-chose à faire sur Fortune, sauf pour plaisanter, et encore.
    ++++++++++++++++++

    +1 Merci pour votre intervention!

  14. Oui, une guerre en europe n’est plus possible (tant mieux) car plus aucun peuple européen n’a au fond de lui la force de la faire.

    Quant à San Giorgio, son analyse de la situation est bonne – mais guère difficile à faire. Mais ses conseils survivalistes sont 1. puérils, 2. dangereux d’un point de vue militant, 3. dangereux d’un point de vue psychologique personnel-individuel, 4. à bannir de nos milieux.

  15. Je ne vois d’ailleurs pas trop pourquoi Soral traîne avec San Giorgio, lequel a pour clientèle des marchands de tapis terrorisés. Et si si nos élites allaient s’enfermer dans des BAD au fin fond de la Suisse, il n’y aurait jamais aucun sursaut.
    Rien à tirer de ce type qui raisonne sur des hypothèses et propose des solutions contraires à la cause nationaliste et/ou identitaire.

  16. JRV2 : oui !
    Le survivalisme est une impasse sur tous les plans, notamment politique et individuel

  17. @Henri

    Merci. Ca renforce ce que j’ai dis plus haut.

    Oups a écrit le 16 octobre 2012 à 18 h 43 min

    Gné?! Avez-vous lu/entendu ses propos? A l’évidence, non!

  18. 62
    NOP a écrit le 16 octobre 2012 à 15 h 49 min

    “58; si il y a un peuple qu’il faut rayer de la carte,c’est bien le vôtre;comme degré 0 de la race blanche,a part les romanichels,on ne fait pas mieux.”

    On tient le commentaire du plus cultivé et du plus intelligent des internautes de fortune.

  19. Quel esprit sensé peut penser une seule seconde que la Suisse sera épargnée de cette crise économique mondiale et du chaos qui s’annonce…

    Nous sommes dans un marché mondial ou toutes les économies sont interdépendantes les unes des autres. La dégradation de l’économie touche maintenant l’Allemagne et la Chine qui se croyaient eux aussi pourtant épargnés…

    Savez-vous que le seul pays qui n’a pas subi les conséquences de la grande dépression de 29 était l’URSS sous Staline car ils vivaient totalement en Autarcie sans dépendre de l’économie mondiale, le rouble était non-convertible. Ce qui n’est évidemment pas le cas de la Suisse.

    La Suisse même si elle est hors UE est beaucoup trop dépendante des marchés mondiaux extérieurs et de la spéculation financière pour ne pas y laisser ses plumes. En 29, le Suisse est entrée bien plus tard dans la récession, bien après les autres, mais elle en a subi de longues conséquences bien après pendant que les autres s’en remettaient… L’histoire est un éternel recommencement…

    http://www.lematin.ch/economie/La-Suisse-bientot-rattrapee-par-la-crise/story/24358955

  20. Quel esprit sensé peut penser une seule seconde que la Suisse sera épargnée de cette crise économique mondiale et du chaos qui s’annonce…

    Nous sommes dans un marché mondial ou toutes les économies sont interdépendantes les unes des autres. La dégradation de l’économie touche maintenant l’Allemagne et la Chine qui se croyaient eux aussi pourtant épargnés…

    Savez-vous que le seul pays qui n’a pas subi les conséquences de la grande dépression de 29 était l’URSS sous Staline car ils vivaient totalement en Autarcie sans dépendre de l’économie mondiale, le rouble était non-convertible. Ce qui n’est évidemment pas le cas de la Suisse.

    La Suisse même si elle est hors UE est beaucoup trop dépendante des marchés mondiaux extérieurs et de la spéculation financière pour ne pas y laisser ses plumes. En 29, le Suisse est entrée bien plus tard dans la récession, bien après les autres, mais elle en a subi de longues conséquences bien après pendant que les autres s’en remettaient… L’histoire est un éternel recommencement…

    http://www.lematin.ch/economie/La-Suisse-bientot-rattrapee-par-la-crise/story/24358955

  21. 72 Hades a écrit le 17 octobre 2012 à 16 h 47 min
    ……..

    Je suis d’accord. La suisse sera aussi touchée.

    Mais j’ai bon espoir que ce sera à un degré moindre que, par exemple, la France. Et ceci pour plusieurs raisons:
    Causes “naturelles”:
    1) Pas de droit du sol. Il suffit de supprimer les cartes de séjours à certaines personnes et de faire une chasse aux sans-papiers pour se débarrasser de certains problème. Se sera fait lorsque le peuple voudra de nouveau protéger son îlot.
    2) Notre dette est surtout interne. Elle ne dépend que peu de l’étranger. Donc beaucoup moins de pression étrangère.
    3) De nombreux produits de base sont encore produits localement. Farine, blé, lait, dentifrice, savon, minition etc. De plus, la Confédération dispose de “Réserves Stratégiques” importante (et même encore en collines de charbon, datant de la WW2, sur lesquelles de la végétation a poussé et que les “civils” ont oubliés.). Une dévaluation du CHF par rapport aux monnaient “étrangères” (non Suisses) ne toucherait que peu les prix de ces produits fondamentaux et les emplois pour les produire.
    Ce n’est pas le cas pour, par exemple, la Moldavie, qui importe même son eau minérale en bouteille de l’Ukraine.
    4) La Suisse n’a plus de production de masse pour l’exportation. Donc moins, ou pas, de concurrence chinoise. Ce qu’elle exporte, c’est soit:
    a) Produits de luxes: Toujours achetés par les nouveaux riches non-suisses (Russes, Anglais, Chinois, …) qui s’enrichissent sur le dos des nouveaux pauvres non-suisses (Russes, Anglais, Chinois, …)
    b) Produits technologiques de niche: Pour obtenir ces produits de cette qualité pour cette application précise, alors les acheteurs étranger n’ont pas le choix: Ils doivent acheter ce produit spécifique Suisse. Exemple: Le système de propulsion de navire Azipod de ABB, la poudre propulsive ECL de Nitrochemie, etc. Copier et refaire les infrastructure et la recherche pour des produits équivalents couterais trop cher. Alors pas le choix.
    5) Il y a un très fort protectionnisme caché en Suisse. Il faut un certificat de sécurité pour tout. Si le produit n’est pas certifié, alors tu vas avoir des problème avec les assurances et les autorités, pour raisons de sécurité, bien entendu! Exemple: Système de chauffage domestiques. Alors oui, tu payes tout plus cher, mais ça garantit des emplois, au lieu d’acheter moins cher en Allemagne ou en Chine en devant payer plus de “taxes sociales”.

    Causes “artificielles/construites financièrement”
    6) De nombreuses personnes vont vouloir mettre leurs sous à l’abri en Suisse, à torts où à raison. Mais ça va donnes des liquidités à la Suisse. et aider à diminuer encore le poids de la dette.

    Oui, la Suisse va morfler avec la crise. Mais je ne peux que espérer que elle morflera moins que de nombreux voisins.
    Comme la Suisse a souffert pendant le WW2, mais moins que, disons, la France, l’Allemagne elle-même, ou la Pologne (qui a vraiment morflé dur!).

    !!! Espérer que nous morflerons moins ne veut pas dire que j’espère que vous morflerez plus!!!

    Il se peut que je me trompe.
    Mais je prie pour que le grains de sable Suisse puisse passer avec moins de dégâts à travers le concasseur à venir que les gros bloc Espagnol, Italien où même Français…

  22. Pas “minitions” mais “munitions”…

    Est-ce que la France a des études comme celles-ci?

    http://www.agricura.ch/fr/media/politique_2008-2011.pdf

    Je ne crois pas…

    Commentaire de Emmanuel Lechypre dans l’interview de BFM-Buisness ci dessus: (dans l’esprit. Pas à la lettre)
    “La Suisse, comme Singapour, sont de petits pays et savent qu’ils risquent de disparaître. Donc ils passent beaucoup de temps à se projeter dans l’avenir et à se préparer pour se prémunir contre pleins de scénarios désagréables.”

    A mon avis, les Français pensent que leur pays ne risque rien en lui-même. Surtout de nos jours, où il n’y a plus de vraie menace militaire.
    Donc les dirigeants ne prennent pas le temps de se préparer contre une menace estimée comme nulle.

  23. La Suisse cherche en premier à mobiliser la solidarité nationale Helvète face aux éventuels troubles économiques mondiaux.
    C’est dans leur culture de défense nationale que de régulièrement rappeler les ressortissants Suisses à l’esprit de cohésion nationale.
    En l’occurence , ce sont surtout les risques d’émeutes immaitrisées qu’ils craignent. Toutes mesures gardées , il n’y a pas d’interprêtation apocalyptique à faire de cette info.

  24. et ce crétin de bisounours de journaleux : “mais c’est sérieux ça?”
    Non Ducon, ils font ça juste pour s’amuser et passer le temps!

    HL

  25. je poste, mais je sais très bien que personne ne lira car j’arrive tard après que le Monde entier parle de cet exercice.
    je m’en fous tahu
    Il faut bien remettre l’Eglise au milieu du village je pense. Le déploiement de troupes dans le cadre de l’EXERCICE StabiloDue, est bien un exercice, comme il s’en fait souvent. En tout cas chaque année, un exercice à l’échelle bataillon est organisé, pour exercer des scénarios mettant en avant de la coordination inter-armes ou inter armées. L’état major des armées se réunit autour d’une fondue arrosée de kirsch, et planifie les activités récréatives des militaires astreints au service actif (les 200’000 miliciens de l’armée suisse).
    Les officiers d’etat major doivent créer des scénarios, et occuper les troupes en service, tester des configurations d’équipements, etc… c’est bien normal de s’entrainer. Et voilà, chaque événement socio politique se produisant dans les états limitrophes à la Suisse ou au delà est bon pour éveiller la grande créativité des chefs d’une armée qui s’ennuie un peu.
    Habitué personnellement à manoeuvrer dans l’artillerie mobile – probablement l’arme la plus inutile à l’armée suisse – lors de grands exercices dont les buts étaient en fait de tester les réseaux de transmission radio dont cette arme dépend entièrement, avec pour scénario de grands mouvements soviétiques aux abords des alpes, je dois dire que j’ai été très heureux que l’armée s’attache, pour une fois, à une thématique actuelle et réaliste, et oriente ses exercices de manière plutôt visionnaire.

  26. Bon arrêté de critiquer, la France ceci la France cela les français sont pas patriote etc… moi j’ai envie dire qu’est ce que vous en savez déjà vous parler de guerre comme si la France et la suisse allait se la faire arrêter la revenez sur terre sérieux. Il y en a qui dise la France ne fera pas 5min face a la suisse etc.. comme j’ai dit avant qu’est ce que vous en savez que une guerre sai pas celui qui aura le plus d’arme qui va forcement gagner il y a plein de chose a prendre en compte derrière donc arreter de parler sans savoir.Moi par exemple je suis français ba j’aime mon pays (je dit bien pays et pas gouvernement que certain sont trop bête pour faire la différence) je serais prêt a me battre sa sait pas un problème du tout et je suis pas le seule vous inquiéter pas ; Donc tout ceux qui critique la en parlant de chose impossible com une guerre entre suisse et france fermer la serieux vous dite de la merde parler plutot des vrai problemes qui ce passe mtn c’est mieux je pense com par ex la pauvreté , les corrompu qui sont au pouvoir etc..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>