Que ce soit avec Hollande ou Sarkozy : “La France va dans le mur”

Selon Nicolas Bouzou, économiste chez Asteres, les programmes des deux poids lourds des candidats ne sont pas de nature à rassurer les marchés financiers. Il estime que toute augmentation brutale des dépenses sera très rapidement sanctionnée par les investisseurs.

Si les marchés financiers se crispent, je crains que le prochain projet de loi de finances soit des plus austères. Avec les conséquences sociales que l’on peut imaginer.

La zone euro va-t-elle à nouveau être victime de la défiance des marchés financiers ?

Cette défiance est déjà perceptible vis-à-vis de certains pays fragiles. C’est le cas de l’Italie mais surtout de l’Espagne, en témoigne la récente et brutale augmentation des spread entre les taux espagnol et allemand à 10 ans.

Toujours placée sous surveillance négative de la part des trois plus grosses agences internationales de notation, la France est-elle également menacée ?

Au regard des programmes économiques et fiscaux des deux principaux candidats, pourquoi ne le serait-elle pas ? Le coût de la remise en cause de la récente réforme des retraites proposée par François Hollande est estimé à 5 milliards d’euros. Certes, c’est une goutte d’eau par rapport à l’endettement global de la France. Mais si l’on ajoute à cette mesure la revalorisation de l’allocation de rentrée scolaire, les créations massive de postes dans l’Éducation nationale, entre autres dépenses immédiates, la facture est très salée. La France va dans le mur.

Mais ces propositions ne sont-elles pas financées ?

Certes, mais il y aura un important décalage de trésorerie. Entre le moment où les dépenses seront engagées, a priori dès juin, c’est-à-dire hors loi de finances, et l’augmentation attendues des recettes fiscales dues à l’augmentation programmée de certains impôts touchant les plus aisés, la France continuera de vivre à crédit.

Le programme de Nicolas Sarkozy est-il plus à même de rassurer les marchés ?

Pas vraiment. Compte tenu également de ce décalage de trésorerie, nous n’irons pas dans le mur dans six mois mais dans huit !

Suite de l’article sur La Tribune

Commentaires (27)

  1. Nous le savons eux le savent mais malheureusement beaucoup trop de Français sans tiennent dires aux politiques qui gouvernent depuis 30 ans et aux journalistes!!

    Donc nous irons dans le mur!!

  2. Bonne nouvelle : d’un mal peut naître un bien comme la fin de toutes les aides sociales aux populations qui se reproduisent sans discernement sur notre territoire. Bien sûr, l’arrêt de la mise sous perfusion des banlieues aura pour effet un embrasement de celles-ci, avec je l’espère, mais là il n’y aura plus le choix, une réponse appropriée de la Puissance Publique.
    Dans le même temps, un état d’exception peut être décrété, avec des mesures concernant la nationalité. Il faudra recenser les vrais Français, annuler la validité de toutes les cartes d’identité et passeports en vigueur et n’en redistribuer de nouveaux qu’aux Français de souche européenne. Nous ne serons alors plus que 50 millions et les 15 millions d’allogènes recevront un titre de séjour très court dans le temps contre mobilisation d’une caution et mise sous sequestre conservatoire de leurs biens afin de parer à toute éventualité. Une telle politique nécessiterait de réquisitionner des Français qui prêteraient serment et seraient affectés à ces tâches en Préfecture. Le retour outre-méditerranée ne peut lui aussi être mis en oeuvre qu’avec le concours des Français. J’ai encore un peu confiance mais le temps presse et ce qui va nous éclater à la figure va radicaliser l’opinion des Français pour le plus grand bien de la France. C’est mon seul espoir.

  3. Nicolas, Nicolas, c’est bien beau de dire ça dans un journal qui n’a à peine plus de lecteurs que l’Huma, mais ce serait mieux de le faire à la télévision.

    Ce que tu ferais, j’en suis sûr, si tu étais réellement inquiet, mais comme nous tu sais que les promesses électorales de l’UMPS, c’est du flan!

  4. Cette phrase : “rassurer les marchés financiers” commencent à m’agacer. Laxisme budgétaire ou austérité, le résultat sera le même.

  5. Compte tenu du niveau de bon sens des électeurs, ils ont envie d’aller dans le mur, pour trouver un peu de l’excitation qu’ils ne trouvent que dans les stades.

  6. B. GARION a écrit le 15 avril 2012 à 11 h 42 min

    Bonne nouvelle : d’un mal peut naître un bien comme la fin de toutes les aides sociales aux populations qui se reproduisent sans discernement sur notre territoire.
    ——————–

    Faut pas rêver. Ca n’arrivera jamais. Jamais ils n’enlèveront les aides sociales pour les allogènes. Ils ne l’ont pas fait en Grèce et en Espagne. Ils ne le feront pas chez nous.

    Ils vont nous saigner à blanc pour entretenir la faune et nous mettre au chômage par la discrimination positive.

  7. Cyclotron

    “Jamais ils n’enlèveront les aides sociales pour les allogènes. Ils ne l’ont pas fait en Grèce et en Espagne. Ils ne le feront pas chez nous.”

    ————————

    “Ils” ne les enlèveront pas volontairement, certes. Mais ils ne pourront tout simplement plus continuer bien longtemps à les financer :

    http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/la-crise-une-menace-pour-l-etat-providence-et-le-modele-social-europeen-28-12-2011-1786821.php

    La crise est notre alliée, même si elle nous fait et fera souffrir aussi :

    http://verslarevolution.hautetfort.com/archive/2012/01/22/la-crise-economique-influe-sur-l-immigration.html

    La clé du monde, ce sont les Etats-Unis :

    http://verslarevolution.hautetfort.com/archive/2012/04/12/mondialisation-contagion.html

    Quand ils s’effondreront, l’effet domino fera basculer la planète dans une nouvelle donne. Nous donnant l’opportunité de nous libérer.

    Encore faudrait-il nous préparer activement à cette opportunité, et c’est là que le bât blesse.

  8. Dans tous les livres primordiaux de sciences sociales que sont les Ecritures des grandes religions monothéistes (révélées ou non, peu importe….), l’usure est interdite car elle mène au chaos. Nous sommes dans un système où les nations ont été à la fois appâtées et anesthésiées par des décennies de vie à crédit et de dettes abyssales, et où les banques entendent bien maintenant faire leur fortune ex nihilo, intérêts et principal, sur le dos des peuples. Comme dans tout pacte avec le diable, le début se passe bien, mais la fin est dramatique.
    Tant que l’on élira des politiciens cooptés par ce système, qu’ils transigent avec ou qu’ils collaborent volontairement, cela ne pourra aller que de mal en pis. Je pense même à titre personnel que Hollande, avec ses airs de ne pas y toucher, est en la matière encore bien plus inféodé au mondialisme visant à l’asservissement des peuples et l’anéantissement des nations (bref, tout ce qui permet une résistance ordonnée) que Sarkozy.
    A quelque chose malheur est bon : les “bobos”, ces méprisables renégats aisés qui ont sacrifié leurs frères nationaux sur l’autel de leurs utopies et de leur confort, seront les premiers à souffrir du monde monstrueux qu’ils auront contribué à engendrer.

  9. Je suis très pessimiste. La France va dans le mur, certes, mais on peut envisager que les allocations versées aux populations étrangères sur notre sol perdureront. Les gros richards du Quatar pourraient approvisionner les banlieues musulmanes. Et les gens des “cités”, mieux armés face à la crise que les classes moyennes fds (abandonnées par les oligarques) pourraient faire la loi ( charia?).

  10. le pire c’est que les “atouts” de la France….consommation et performances internationales des grandes entreprises….n’en sont pas vraiment…en cas de politique d’austérité la consommation s’écroulerait et nos entreprises dans lesquelles l’état français détient des parts sont à la merci de nos créanciers étrangers…quand à la création d’entreprise dynamique….c’est du pipo la plupart des autoentrepreneurs ont du mal à joindre les deux bouts ….la France va donc dans le mur….totalement ingouvernable notre pays va vers de gros soucis…notre démocratie ou l’alternance donne au peuple la sensation du pouvoir…est dans les choux…on pourra voter pour guignol ou pour nounours…les carottes sont cuites…c’était la mauvaise nouvelle du jour…et pour les bonnes nouvelles…regardez la télé…

  11. pas d’illusions.
    si un jour lointain il ya redressement de notre civilisation,cela se fera dans le sang et les larmes.
    tout autre espérance est totalement illusoire…

  12. Nous verrons bien le 22 avril ce qui sortira des urnes. Vivement que cette campagne de m**** se termine! Mais je crains que la France aille quand même dans le mur: un effet d’inertie…

    @Boreas

    “« Ils » ne les enlèveront pas volontairement, certes. Mais ils ne pourront tout simplement plus continuer bien longtemps à les financer ”
    +1

  13. La population sait très bien que tout est prêt à dérailler et ce qu’elle veut c’est un semblant de continuité, de survie de cette quiétude furtive. Elle vit dans le déni de réalité et ça se paie ! Et malheureusement, ça ne se paie pas en euros ou lingots, ça se paie en vies humaines et c’est là que c’est écoeurant ! L’inconsistance politique, la lâcheté et la bêtise de nos zélites nous écartent de toute possibilité pacifique, les années passant.

    Il ne faudra pas les laisser prendre leur jet privé pour sauver leur cul, ils devront eux aussi répondre de leur irresponsabilité ! La responsabilité, ils en ont amputée pour partie le Peuple notamment en contribuant à violer le pacte social, le mandat dans le cadre duquel ils le représentent.

  14. Au risque de vous paraître moqueur, voire cynique, c’est par une forme d’olligarchie populiste et lobbyiste que nos soi disant gouvernants nous mènent au mur, en accusant les droites identitaires de populistes:

    populiste, parce que par démagogie, ils n’ont eu de cesse d’ouvrir les vannes de l’Etat Providence, étendant ses droits aux “citoyens” du monde au nom du droitdelhommisme larmoyant, tout en restreignant les droits aux autochtones, par des reprises successives (CSG, RDS, déremboursements, désengagements du taux de remboursements, mise sous planche des Alloc, j’en oublie)…
    lobbyiste, parce que bien sur ce sont des lobbies à la fois communautaires et économiques , nationaux comme internationaux qui n’ont eu de cesse de faire pression sur l’équilibre de nos finances, par la privatisation des recettes (défiscalisations, niches fiscales, évasions fiscales…tolérées….) et la nationalisation des pertes….

    Quand le serpent se mord la queue, on ne souhaite que sa mort par son propre poison.

    Je ne souhaite que la mort de ce système, en fait, ils ne font que gagner du temps pour que les initiés ne sauvent leurs meubles, car ils savent que le système va se scratcher! L’arbitre qui va bientôt siffler la fin de la partie, est des leurs!

    Préparez vous, c’est le seul conseil que je puisse vous donner, je vois moi même au sein du secteur bancaire des va-et-surtout- ne- revient-pas inquiétants s’opérer dans les “flux”..

  15. Dernière semaine, soldats de l’armée de Marine Le Pen, sortez de la caserne FDS à chaque jour et allez défendre ses idées, son programme et ses valeurs sur les autres champs de bataille des sites des grands journaux et autres médias. Ce n’est pas toujours facile les excursions sur ces terrains hostiles, on cherchera à vous censurer, certaines messages passeront, d’autres pas, usez d’humour et de raffinement dans l’attaque, les insultes ne donnent rien, nous avons les meilleurs arguments dans notre arsenal, sachez les utiliser avec conviction.

  16. Boreas

    “soldats de l’armée de Marine Le Pen, sortez de la caserne FDS”

    “allez défendre ses idées, son programme et ses valeurs sur les autres champs de bataille des sites des grands journaux et autres médias. Ce n’est pas toujours facile les excursions sur ces terrains hostiles”

    ———————-

    Faites gaffe, quand même, à ne pas vous électrocuter avec votre souris.

    C’est dangereux, le militantisme sur Internet.

  17. Si Hollande est élu, je donne moins de 6 mois à ses électeurs pour regretter amèrement leurs votes !

  18. C’est tout le système social que l’on veut faire sauter.

    Comme le disais Coluche : La misère du monde n’est pas de dimension humaine !

    Nos dirigeants n’ont seulement pas su voir que cette générosité avec l’ouverture des frontières, allait transformer une nation en “Eldorado” social.

    A l’image des paradis fiscaux qui attire les grandes fortunes. La France attire irrémédiablement la pauvreté par son attrait “Paradis social”.

    Le problème, c’est que ce nuage de sauterelle appuyé par des politiciens véreux qui y voit l’intérêt des financiers, va ruiner notre système de protection durement acquis. Et ceci à notre seul détriment !

    C’est bien connu. Les sauterelles sont migratrices, pas les espèces endémiques qui sont plus sédentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>